Halacha pour mardi 28 Adar 5782 1 mars 2022

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

S’appuyer sur quelque chose lors de la prière

Question: Lorsqu’on doit être debout, par exemple lors de la ‘Amida, est-il permis de s’appuyer sur quelque chose?

Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Zévah’im (19b) que selon l’opinion de nos maîtres, celui qui s’appui lorsqu’il est debout, cette position n’est pas considérée comme étant débout. Il est expliqué dans les propos des décisionnaires que cette opinion est retenue par la Halah’a, et quelqu’un qui s’appui sur quelque chose est considéré comme étant « assis » et non « debout ». (Même s’il y a en réalité plusieurs cas de ce sujet traités par les décisionnaires, nous n’écrirons ici que les conclusions pratiques des décisionnaires).

Par conséquent, les Tossafot écrivent (ibid.) que lorsqu’on doit être debout, il ne faut pas s’appuyer sur quelque chose. Ainsi écrivent également le ROCH et d’autres de nos maîtres les décisionnaires médiévaux. MARAN cite leur propos dans le Beit Yossef (chap.141 et fin du chap.94).

C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.94) en ces termes : « Il faut veiller à ne pas s’appuyer au « ‘Amoud » (par exemple la Téva de notre époque, ou bien une colonne ou un mur de la maison), ou bien sur son ami (s’appuyer sur son ami) lors de la prière. »

De même à l’inverse, lorsqu’il faut s’assoir, par exemple lorsqu’on dit la « Néfilat Apaïm » (Lé-David Eleh’a Hachem … dans les Tah’nounim), et que l’on ne peut pas s’assoir, notre maître le H’YDA écrit (Kécher Godal chap.19) que l’on doit dans ce cas s’appuyer sur quelque chose, et l’on pourra ainsi réciter la Néfilat Apaïm, car lorsqu’on s’appui sur quelque chose on est considéré comme étant assis.

Cependant, concernant le Birkat Ha-Mazon, au sujet duquel il est expliqué dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.183) qu’il faut le réciter en étant assis, afin d’être apaisé et pouvoir ainsi se concentrer correctement, il semble que l’on ne peut pas autoriser de le réciter en étant debout même si l’on s’appui sur quelque chose, puisque dans cette position la personne ne sera pas réellement apaisée. C’est ainsi que tranche le notre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita dans son livre Yalkout Yossef (volume sur la prière, page 442).

En conclusion: Lorsqu’on doit être debout pendant la prière, c’est à dire la ‘Amida, il ne faut pas s’appuyer sur quelque chose puisque lorsqu’on s’appui sur quelque chose on est considéré comme étant assis.

Une personne âgée ou malade qui ne peut tenir debout sans s’appuyer sur quelque chose, doit se lever et s’appuyer sur quelque chose, car il est certain que cette position est préférable à une véritable position assise.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha