Halacha pour dimanche 17 Kislev 5782 21 novembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage
Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya pour tout le foyer, mais selon l’usage des Achkénazim, chacun membre du foyer allume ses propres Nérot ‘Hanouka.

La quantité d’huile
Avant d’allumer les Nerot de ‘H'anouka, il faut s’assurer qu’il y a suffisamment d’huile pour qu’elles brûlent pendant au moins une demi-heure depuis l’allumage.
De même, lorsque l’on allume avec des bougies, il faut s’assurer qu’elles sont assez longues pour brûler au moins une demi-heure depuis l’allumage qui s’effectue à partir de la sortie des étoiles (la tombée de la nuit).
(Les petites bougies colorées qui sont commercialisées et qui sont faites pour des petites H’anoukiyot, ne brûlent pas une demi-heure, et ne sont donc pas valables pour l’allumage de H’anouka.)
La veille de Chabbat, où nous allumons très tôt, il faut veiller à mettre beaucoup plus d’huile dans les Nerot ‘H'anouka, (ou prendre des bougies beaucoup plus grandes), comme ce sera expliqué – avec l’aide d’Hachem – dans l’une des prochaines Halachott.

L’ordre de l’allumage
Lorsqu’on allume les Nerot de H’anouka, le 1er soir, nous allumons le Ner qui se trouve à l’extrême droite. Le 2ème soir, nous allumons d’abord le Ner supplémentaire (celui qui se trouve à gauche de celui de la veille), puis celui de la veille. Et ainsi de suite. De sorte que l’allumage des Nerot de H’anouka s’effectue de gauche à droite, afin que chaque soir, nous allumions d’abord le Ner nouveau, qui représente la continuité du Miracle, et ensuite les autres Nerot.

« L’acte de l’allumage fait toute la Mitsva »
Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (23a):
C’est l’acte de l’allumage qui constitue toute la Mitsva. Si les Nerot se sont éteintes, on n’est pas tenu de les rallumer.
Ce qui veut dire que l’essentiel de la Mitsva réside dans le fait d’allumer des Nerot qui ont la capacité de brûler le laps de temps exigé par la Halacha (une demi-heure). Si pour une cause quelconque, les Nerot s’éteignent, et que cette cause n’existait pas au moment de l’allumage, par exemple, une porte ou une fenêtre qui s’ouvrent brusquement et qui laissent passer un courant d’air qui éteint les Nerot, il n’est pas nécessaire de les rallumer. Cependant, si cet incident se produit avant que ne s’écoule une demi heure depuis l’allumage, il est une Mitsva de grande qualité de les rallumer, mais sans réciter les bénédictions.

Par contre, si au moment de l’allumage, les Nerot n’avaient pas la capacité de brûler une demi-heure, par exemple, lorsqu’on les allume dans un endroit où il y a des courants d’air, ou bien que l’on n’a pas mis suffisamment d’huile, lorsqu’elles s’éteignent, nous sommes tenus – selon le Din - de les rallumer, mais toujours sans réciter les bénédictions.

Utiliser la lumière des Nérot H’anouka
Il est interdit d’utiliser la lumière des Nerot de H’anouka.
Par conséquent, il est interdit de compter de l’argent, ou de lire à la lumière des Nerot H’anouka. Mais au-delà d’une demi-heure depuis l’allumage, il est permis de faire ce que l’on veut à la lumière des Nerot H’anouka.
De notre époque où l’électricité existe, nous n’avons pas l’usage d’utiliser la lumière de H’anouka.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’interdiction de « Dach » (battre le blé) et de Séh’ita (presser) pendant Chabbat

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il existe 39 activités sources (« Avott Mélah’ott ») interdites pendant Chabbat. Chacune de ses activités sources possède des activités dérivées (&laq......

Lire la Halacha

Faire du thé pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons écrit qu’il est permis de presser des citrons pendant Chabbat à la main – et non au moyen d’un ustensile – car la règle du pressage du citron n’est pas la même que celle du pressage des autr......

Lire la Halacha

Presser un citron pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser des fruits pendant Chabbat, lorsqu’il s’agit de fruits qu’il est d’usage de presser pour leur jus. De même, nous avons aussi expliqué qu’il est permis d......

Lire la Halacha

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha


Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Presser des oranges sur une salade de fruits pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons fait mention de l’interdiction de la Torah de presser des olives pendant Chabbat pour obtenir de l’huile, ou bien des raisins pour en extraire le jus. Mais pour tous les autres fruits, leur pressage n’a pas été int......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha