Halacha pour mardi 1 Kislev 5784 14 novembre 2023              

La Halacha est dédiée au mérite et pour la protection de
tous nos chers soldats.
Qu'Hashem préserve leur sortie et leur retour en paix, qu'Il leur donne force et puissance et que tous nos ennemis tombent devant eux, qu'ils retournent dans leurs foyers dans la joie et l'allégresse sains et saufs, qu'Il veille sur tous les captifs, qu'Il les prenne en pitié et qu'aucun mal ne leur arrive,
" Les enfants rentreront chez eux ". Amen Ken Yéhi Ratson.

Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Date de la Halacha: 1 Kislev 5784 14 novembre 2023

Catégorie: Berachot


Lorsqu’on entend le tonnerre pendant la nuit

Deux questions : Lorsqu’on entend le son du tonnerre en dormant, est-il permis de réciter la bénédiction sur le tonnerre sans procéder à la Nétilat Yadaïm (ablution des mains) ? Doit-on réciter la bénédiction systématiquement à chaque vision d’éclairs, ou bien uniquement une fois par jour ?  

Réponses : Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que lorsque l’on voit l’éclaire, ou que l’on entend le tonnerre, on doit réciter les bénédictions suivantes :

Pour l’éclaire :
Barou’h Ata A-D-O-N-A-Ï Elo-Hénou Mele’h Ha’olam ‘Ossé Ma’assé Berechit.

Traduction : Tu es Bénis Hachem (Tu es la source de la Bénédiction) Notre D. Roi du Monde, qui réalise l’œuvre de la Création originelle.
Pour le tonnerre :
Barou’h Ata A-D-O-N-A-Ï Elo-Hénou Mele’h Ha’olam Cheko’ho Ougvourato Malé ‘Olam.

Traduction : Tu es Bénis Hachem (Tu es la source de la Bénédiction) Notre D. Roi du Monde, dont la force et la puissance remplissent le monde.

Nous avons précisé que l’on doit impérativement réciter ces bénédictions dans un laps de temps très court après avoir vu l’éclaire, ou après avoir entendu le tonnerre. Ce laps de temps s’appelle « To’h Kédé Dibour », qui correspond au temps qu’il faut pour dire les mots « Chalom ‘Ale’ha Rabbi » (pas plus d’une seconde).
Au-delà de ce laps de temps, nous ne pouvons plus réciter ces bénédictions, et nous devrons attendre le prochain éclair pour réciter la bénédiction de l’éclaire, et le prochain tonnerre pour réciter celle du tonnerre.

Nous ne récitons la bénédiction sur l’éclaire ou sur le tonnerre qu’une seule fois par jour. Cependant, si après avoir récité l’une ou l’autre de ces bénédictions (ou les 2), les nuages se sont dissipés, une éclaircie est apparue, et que de nouveau, dans la même journée, les nuages ont rempli le ciel et ont provoqué un nouvel orage avec des éclaires et du tonnerre, dans ce cas, on doit de nouveau réciter ces bénédictions, même si cela se passe dans la même journée.
Si l’on récite ces bénédictions en journée, et que la nuit passe, nous devons de nouveau les réciter le lendemain, si nous voyons de nouveau l’éclaire, ou que nous entendons de nouveau le tonnerre, même s’il n’y a pas eu d’éclaircies entre temps. (Ces 2 bénédictions ne sont pas forcément liées. Même si l’on n’a pas vu d’éclaire, nous récitons quand même la bénédiction sur le tonnerre.)

Cependant, il est bon de préciser que notre grand maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l ne faisait pas mention du cas de l’éclaircie et du nouvel orage dans la même journée, et lorsqu’on lui en a demandé la raison, il répondit que la plupart des gens ne sont pas experts en la matière pour définir le moment précis où l’éclaircie s’est produite, et c’est pour cela qu’il ne faisait pas mention de cette situation.     

Si l’on est réveillé par le tonnerre, et que l’on ne veut pas perdre cette bénédiction, mais le fait d’aller se laver les mains (Netilat Yadaïm pour pouvoir réciter une bénédiction), va nous faire perdre le temps qui nous est imparti pour réciter cette bénédiction, dans ce cas, dès que nous entendons le tonnerre, nous devons frotter les mains contre un vêtement (le pyjama) ou contre une couverture ou un drap, et ensuite réciter la bénédiction sur le tonnerre. Il faut réagir très vite pour ne pas que s’écoule le laps de temps de « To’h Kédé Dibour » (voir plus haut).

En conclusion : On ne récite la bénédiction sur les éclairs et le tonnerre qu’une seule fois par jour. Lorsqu’on entend le tonnerre pendant le sommeil durant la nuit, en étant encore couché sur son lit, on doit rapidement se frotter les mains contre un vêtement ou contre la couverture, et réciter ensuite la bénédiction sur le tonnerre.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >