Halacha pour mardi 7 Tevet 5784 19 décembre 2023

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Prendre un repas la veille de Chabbat

Question: Est-il permis de prendre un repas accompagné de pain après l’heure de H’atsott (moitié de la journée) le vendredi?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Guittinn (38b):
Il y avait 2 familles à Jérusalem. Une fixait son repas le jour du Chabbat, et l’autre fixait son repas la veille de Chabbat, mais les 2 familles disparurent du monde.
Explication : Il y avait 2 familles importantes et riches à Jérusalem, mais ces 2 familles commirent une faute et disparurent du monde. L’une fixait un grand repas le jour de Chabbat aux heures de l’après-midi, au moment où tout le peuple se rend à la Maison d’Etude pour étudier la Torah lorsque le Rav est assis et enseigne, alors que cette famille s’adonnait aux plaisirs de la nourriture et de la boisson.
L’autre famille fixait un grand repas le vendredi dans la journée, et de ce fait, les membres de la famille étaient rassasiés le vendredi-soir, et ne pouvaient pas manger avec plaisir. Ces 2 familles disparurent du monde.

Les commentateurs expliquent que l’interdiction de prendre un grand repas le vendredi en journée ne concerne qu’un repas auquel nous ne sommes pas habitués les autres jours de la semaine. Par exemple, l’usage répandu dans certaines familles où tous les enfants mariés se réunissent le vendredi-midi chez la grand-mère et consomment ses plats lors d’un grand repas. En agissant ainsi, ils portent atteinte à l’honneur du Chabbat, car ils ne pourront pas consommer le repas du soir de Chabbat correctement. Par conséquent, il est interdit d’agir ainsi.

Cette interdiction est en vigueur durant toute la journée du vendredi et pas seulement après H’atsott (la moitié de la journée). Cela signifie que même si l’on prend ce repas inhabituel vers 11h du matin, cela reste interdit, puisque l’on porte atteinte sans le moindre doute à l’honneur du Chabbat. Particulièrement en hiver où les journées sont courtes.

Par contre, s’il s’agit d’un repas auquel on est habitué même les autres jours de la semaine, par exemple lorsqu’une personne a l’habitude de manger tous les jours à 16h, il lui sera permis de prendre ce repas même un vendredi. Cependant, il est une Mitsva d’éviter également ce type de repas, à partir de la 9ème heure du jour (en heures saisonnières, qui se calculent en prenant l’heure du lever du soleil et l’heure de son coucher, et en divisant le total par 12, on obtient ainsi le temps d’une heure saisonnière).
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit en ces termes:
« Même si selon la Halacha il est permis de manger jusqu’au coucher du soleil (Chki’a), malgré tout, ceci n’est valable que de façon occasionnelle, mais agir ainsi de façon régulière, nous devons l’interdire à partir de la 9ème heure et au-delà, car sinon, on montre de la négligence vis-à-vis de l’honneur du Chabbat. » (H’azon Ovadia-Chabbat vol.1 page 32).

Le Michna Béroura écrit (chap.249) que toute personne sachant que le surplus de nourriture en journée lui causerait un rassasiement le soir, il est une Mitsva dans ce cas de se priver de nourriture et de boisson en grande quantité même avant la 9ème heure du jour le vendredi, en particulier en hiver, puisque nous constatons qu’une personne qui boit considérablement le vendredi – particulièrement du vin ou autre – ou bien lorsqu’on mange considérablement la journée du vendredi, cette personne ne sera pas affamée le soir, par conséquent, il est une Mitsva de se priver d’une telle consommation.

En conclusion: Pendant la journée du vendredi, il est permis de prendre un repas auquel on est habitué pendant les autres jours de la semaine. Par contre, un repas auquel on n’est pas habitué pendant les autres jours de la semaine, il est interdit de le prendre le vendredi en journée, même lorsqu’on le prend tôt.
A partir de la 9ème heure du jour (en heures saisonnières), c'est-à-dire environ 3 heures avant le coucher du soleil (Chki’a), il est une Mitsva de s’abstenir de manger même un léger repas. Mais il est permis de goûter ou de manger un peu des plats de Chabbat ou autre.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha