Halacha pour lundi 29 Shevat 5782 31 janvier 2022

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Manger un demi-pamplemousse avec une cuillère pendant Chabbat

Question: Est-il permis de consommer pendant Chabbat avec une cuillère un demi-pamplemousse, lorsque le pamplemousse va être légèrement pressé par la cuillère?

Réponse: Nous avons déjà expliqué que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de presser. De même, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser pendant Chabbat des oranges ou des pamplemousses, sauf si on le fait sur de la nourriture.

A partir de là, les grands décisionnaires de notre temps ont débattu sur l’usage de couper un pamplemousse en deux moitiés, et de consommer une moitié au moyen d’une cuillère. Mais lorsqu’on plante la cuillère dans le pamplemousse, celui-ci est légèrement pressé. Y a-t-il ici un interdit à titre de presser?

L’opinion du Gaon auteur du Choné Halachott
Le Gaon auteur du livre « Choné Halachott » écrit qu’il faut se montrer rigoureux sur la question à titre de l’interdit de presser pendant Chabbat. Et même si l’interdit n’est dans ce cas que d’ordre « Midérabbanan » (de nos maitres) – puisque le pressage de fruits autres que l’olive et le raisin n’est pas « Min Ha-Torah » (de la Torah) mais seulement « Midérabbanan » - malgré tout, il écrit que l’on ne doit pas autoriser.

L’opinion de notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l

Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que selon le principe de « Péssik Réché Dé-la Ni’ha Lé Bé-Dérabbanan » la chose est permise.
Explication: Lorsqu’on réalise une action permise pendant Chabbat – comme consommer un pamplemousse, qui est une action autorisée pendant Chabbat – et que cette action entraîne simultanément une autre activité qui est interdite pendant Chabbat mais seulement par nos maitres – comme le pressage d’un pamplemousse – puisque l’on n’est pas intéressé par ce pressage - car visiblement on préfère dans ce cas manger le pamplemousse sans qu’il soit pressé – on autorise un tel acte.

Les propos du Gaon Rabbi ‘Haïm NAE z.ts.l
Cependant, dans son livre Kétsott Ha-Choul’han (chap.126), le Gaon Rabbi ‘Haïm NAE z.ts.l écrit qu’il faut interdire à titre de presser.
Malgré tout, notre maitre le Rav z.ts.l écrit qu’il est probable que même le Gaon auteur du Kétsott Ha-Choul’han interdit uniquement lorsque le consommateur tire profit et désire que le pamplemousse soit pressé, et dans un tel cas il est effectivement question de l’interdit de presser.
Mais lorsque l’on n’est pas intéressé par le pressage et qu’il ne nous apporte strictement rien, il n’y a là aucun interdit dans notre cas.

Les propos du Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l
Le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l (Choul’han Chélomo chap.320) autorise pour une raison supplémentaire. En effet, le pressage du pamplemousse est interdit uniquement par nos maitres (« Midérabbanan »), et de plus, le pressage au moyen d’une cuillère est considéré comme une manière détournée de presser (« Kéla’ahar Yad ») qui n’est interdite également que par nos maitres.
Nous sommes donc face à une situation de « Téré Dérabbanan » (2 actions interdites par nos maitres), c'est-à-dire un interdit de nos maitres sur un autre interdit de nos maitres. Or, puisque le consommateur ne presse pas intentionnellement mais uniquement par conséquence et de manière inévitable à la manière de consommer le pamplemousse, il s’agit donc d’un cas de « Péssik Réché Bé-Tré Dérabbanan », qui est permis, comme l’écrit notamment le Michna Béroura (Cha’ar Ha-Tsyoun chap.316).

Les propos du Gaon Rabbi Yossef Chalom ELYACHIV z.ts.l
Le Gaon Rabbi Yossef Chalom ELYACHIV z.ts.l tranche lui aussi qu’il est permis de le faire (dans le livre Achré Ha-Ich page 342), car lorsque le pamplemousse est pressé, le jus retourne immédiatement dans le corps du fruit, et cela se compare à celui qui presse un fruit sur un aliment, ce qui ne représente aucun interdit, comme nous l’avons expliqué.

En conclusion: Il est permis de consommer pendant Chabbat un demi-pamplemousse avec une cuillère, même s’il est probable qu’il va être légèrement pressé par la cuillère.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha