Halacha pour lundi 9 Tevet 5782 13 décembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Nétilat Yadaïm pour une petite quantité de pain

Question: J’ai assisté récemment à un mariage, et avant la H’oupa, un des invités goûta un peu de pain avec de la salade sans procéder au préalable à la Nétilat Yadaïm (ablution des mains), en prétendant qu’il agissait conformément à la Halacha, a-t-il réellement agit selon le Din?

Réponse: Il est un commandement ordonné par nos maitres de procéder à la Nétilat Yadaïm (ablution des mains) avant de consommer un repas composé de pain. Il est enseigné dans une Michna du traité ‘Edouyot (chap.5) que nos maitres ont excommunié Rabbi Eli’ezer Ben H’anoh’ pour avoir contesté le devoir de Nétilat Yadaïm avant de consommer du pain. Même si ses contestations émanaient de questions sur les raisons de l’institution de nos maitres, malgré tout, nos maitres l’ont excommunié puisqu’il est un devoir de la Torah d’observer les ordonnances de nos maitres.

L’obligation de procéder à la Nétilat Yadaïm n’existe que lorsqu’on désire consommer du pain (ou lorsqu’on désire consommer un aliment trempé dans un liquide), comme expliqué dans le Rambam (chap.6 des règles relatives aux bénédictions règle 1) et dans le Choulh’an ‘Arouh (chap.158).

MARAN écrit dans le Beit Yossef au nom du Rokéyah’ que pour une quantité de pain inférieure à Kazaït, c'est-à-dire, inférieure à 27 g, il n’est pas nécessaire de procéder à la Nétilat Yadaïm. Il cite des preuves à ses propos à partir du Talmud.

Dans le Choulh’an ‘Arouh’, MARAN cite les propos du Rokéyah’ en ces termes:
« Si l’on consomme moins de Kazaït, un décisionnaire pense qu’il n’est pas nécessaire de procéder à la Nétilat Yadaïm. » Fin de citation.

Le fait que MARAN a employé ici les termes « un décisionnaires pense » ne signifie pas que MARAN n’approuve pas cette opinion, mais il est dans les usages de MARAN dans la rédaction de son Choulh’an ‘Arouh’ de citer ainsi les propos d’un décisionnaire qui a édité une règle que MARAN n’a vu chez aucun autre décisionnaire, ce qui indique également que cette règle n’a pas de contestataires.

Il en résulte donc que selon l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’, lorsqu’on consomme moins de 27 g de pain, il n’est pas nécessaire de procéder à la Nétilat Yadaïm.

Il est vrai que certains de nos maitres les Ah’aronim (décisionnaires des siècles récents et contemporains) réfutent les propos de MARAN sur ce point, et sont d’un avis plus rigoureux selon lequel il faut procéder à la Nétilat Yadaïm même pour une quantité inférieure à Kazaït (27 g) de pain. Cependant, notre maitre le ‘HYDA cite dans son livre Birké Yossef (note 4) l’opinion du Rachbets qui pense lui aussi comme le Rokéyah’ que lorsqu’on consomme une quantité de pain inférieure à Kazaït, il n’est pas nécessaire de procéder à la Nétilat Yadaïm. Le ‘HYDA réfute ainsi toutes les objections émises par les Ah’aronim sur les propos de MARAN dans le Beit Yossef.

Par conséquent, sur le plan pratique, lorsqu’on consomme moins de Kazaït, c'est-à-dire, moins de 27 g de pain, on n’est pas tenu de procéder à la Nétilat Yadaïm. C’est ainsi que tranche également notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l dans son livre Halih’ot ‘Olam volume 1 (page 316).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha