Halacha poursamedi 11 Sivan 5782 juin 10 2022

Parasha de Nasso

En Israël, nous lisons cette semaine Béha'aloté'ha 

La réflexion et les actes

Le Nazir
Le Nazir est un individu qui prend la décision (provisoire ou définitive) de se sanctifier pour Hashem, et de s’écarter de certaines formes de confort comme boire du vin, consommer des raisins ou tout autre produit de la vigne. De même, il ne se rase plus la barbe et ne se coupe plus les cheveux. Sa qualité de Nazir lui confère le statut de Kadosh (saint), et de ce fait, il ne peut plus se rendre impur en restant en présence d’un mort, même s’il s’agit de son père ou de sa mère.
« Un Homme ou une femme qui s’illustrerait en formulant un vœu de Nazir envers Hashem… »
(Bamidbar 6-2)

Rashi
Pourquoi le chapitre de Sota est-il suivi de celui du Nazir? Afin de nous dire que celui qui assiste à la déchéance d’une femme Sota, doit faire le vœu de Nazir en s’interdisant le vin.

Petit rappel
La femme Sota
Un homme, éprit de jalousie à l’égard de sa femme, la prévient de ne pas s’isoler avec une tiers personne. La femme désobéit à son mari et s’isole avec la personne en question, mais on ne sait pas s’ils ont réellement commis l’adultère qui rendrait la femme interdite à son mari (et à son amant).
Dans ce cas, le mari doit conduire sa femme – accompagnée d’une simple offrande de farine - au Temple de Jérusalem, auprès du Cohen Gadol qui écrira le Nom d’Hashem sur un parchemin, qu’il effacera ensuite en le trempant dans de l’eau Sainte. Puis, la femme soupçonnée d’adultère devra boire cette eau. Si elle est innocente, l’eau ne lui fera rien d‘autre que de lui apporter fécondité et facilité à enfanter. Si par contre, elle a réellement commis l’adultère, l’eau fera gonfler son corps jusqu’à ce qu’elle meurt en éclatant.

Question: Rabbi Mena’hem Mendel de Vitebsk z.ts.l demande:
Pourquoi est-il nécessaire de faire le vœu de Nazir et de s’interdire le vin en voyant une femme Sota dans sa déchéance? N’est-il pas suffisant de constater son châtiment pour prendre en dégoût toute forme de transgression, et d’être assuré de ne pas commettre de faute? Pourquoi donc cette nécessité de se mettre à l’écart?

Réponse: On ne déracine pas le mal par de la logique et du rationnel, mais uniquement par des actes concrets.
Le fait d’assister à la déchéance de la femme Sota, ne provoque - chez cet homme - pas la plus petite parcelle de révolte interne contre le mal et la faute.
Cette scène lui a – tout au plus – ajouté un nouveau concept dans la vie et dans son fonctionnement, ce qui aura pour conséquence unique « l’augmentation de son intelligence, en rapport à ses actes », et cette personne se trouve donc encore plus exposée au danger qu’auparavant.
C’est pourquoi, il est vital pour cet homme de faire le vœu de Nazir et de s’interdire le vin, afin « d’augmenter plutôt ses actes que son intelligence ».
(Le Pirké Avot nous enseigne : celui dont l’intelligence est supérieure à ses actes, son intelligence ne pérennisera pas. Par contre, celui dont les actes sont supérieurs à son intelligence, son intelligence pérennisera.)

(Tiré du livre Mima’yanot Ha-Netsa’h, rapporté par le Torat Ha-Parasha)

Chabbat Chalom

Dvar Torah adapté et rédigé par le Rav David A. PITOUN

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Eating Meat Following Rosh Chodesh Av

The Mishnah in Masechet Ta’anit (26b) tells us that on Erev Tisha Be’av during the last meal one eats before the fast, one may not eat meat, drink wine, or eat two cooked foods, such as rice and an egg. Although the letter of the law dictates that the prohibition to eat meat only applies......

Lire la Halacha

Laws Pertaining to Tisha Be’av

There are five categories of abstinence which must be observed on Tisha Be’av: Eating and drinking, washing one’s self, rubbing one’s body with oils or lotions, wearing leather shoes, and marital relations. Our Sages also prohibited learning Torah on Tisha Be’av, for the word......

Lire la Halacha

Havdala on Motza’ei Shabbat Which Coincides with Tisha Be’av and the Laws of an Ill Individual Who Must Eat on Tisha Be’av

On years during which Tisha Be’av falls out on Motza’ei Shabbat, such as this year, 5782, there are three opinions among the Rishonim regarding how Havdala should be recited on a cup of wine on Motza’ei Shabbat. The first opinion is that of the Geonim who write that one should r......

Lire la Halacha

The Laws of Taking Haircuts During the “Three Weeks"- The Year 5782

The Customary Prohibition of Haircuts As a result of the mourning observed during the “Three Weeks,” the Ashkenazi custom is to abstain from shaving and taking haircuts beginning from the Seventeenth of Tammuz until the Tenth of Av. Nevertheless, the Sephardic custom is not as string......

Lire la Halacha


Those Who are Obligated and Exempt from the Fast of Tisha Be’av and their Status When Tisha Be’av Falls Out on Motza’ei Shabbat

Someone Ill with a Non-Life-Threatening Illness, An Elderly Person, and a Woman who has Recently Given Birth One who is ill (meaning when one is actually bedridden and the like, even if the illness is not life-threatening) is exempt from fasting on Tisha Be’av. When in doubt about one’s......

Lire la Halacha

Frying Fish in a Meat Pot, Baking Fish and Meat in the Same Oven, and Maran zt”l’s Custom

There is a well-known prohibition of eating fish and meat together, as discussed by the Gemara and Poskim. Cooking Fish in a Meat Pot Although it is prohibited to cook a dairy dish in a meat pot as we have discussed in a previous Halacha, nevertheless, Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l writ......

Lire la Halacha

When Av Begins, We Diminish Our Joy

This coming Friday will mark Rosh Chodesh Av. Next Shabbat will mark Tisha Be’av, however, since fast days are prohibited on Shabbat (besides for Yom Kippur), Tisha Be’av will be observed next Motza’ei Shabbat and Sunday. May Hashem soon switch this month to one of joy and celebrat......

Lire la Halacha

The Laws of the Last Meal Before the Fast of Tisha Be’av on Shabbat

On Erev Tisha Be’av, our Sages prohibited eating meat and drinking wine during the last meal before the onset of the fast of Tisha Be’av held after halachic midday. They likewise forbade eating two cooked foods during this meal.  Nevertheless, this year, 5782, since the fast of T......

Lire la Halacha