Halacha pour jeudi 25 Iyar 5779 30 mai 2019

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Quelques règles relatives à la ‘Amida de rattrapage

Nous avons expliqué que lorsqu’on a oublié de prier l’une des 3 ‘Amidott journalières, nous devons la rattraper. On agira ainsi : après avoir prié la prochaine prière, on priera de nouveau la ‘Amida, afin de compléter la prière oubliée.
Ceci s’appelle « Téfilatt Tachlouminn ».

Quelle prière doit-on prier en premier?
Lorsqu’on doit prier une ‘Amida de rattrapage, il faut d’abord prier la ‘Amida relative au moment présent, et ensuite prier la seconde ‘Amida à titre de celle qui a été manquée. Par exemple : lorsqu’on n’a pas prié Chah’arit, et que l’on doit dans ce cas prier 2 fois Min’ha, il faudra dédier la première ‘Amida à celle de Min’ha, et la seconde à celle de Chah’arit manquée. Il faudra donc avoir la pensée de Min’ha lors de la première ‘Amida, et celle de Chah’arit lors de la seconde.

Si l’on a inversé – ne serait-ce que par la pensée – et que l’on a dédié la première au rattrapage de Chah’arit et la seconde à Min’ha, on ne s’est pas acquitté du rattrapage de Chah’arit, et il faut dans ce cas prier une 3ème ‘Amida à titre de rattrapage de Chah’arit.

Cependant, lorsqu’on a inversé uniquement par la pensée, il est bon dans ce cas avant de dire la 3ème ‘Amida (qui sera celle du rattrapage comme expliqué précédemment) d’exprimer verbalement une condition de ‘Amida offerte en disant:
« Si je suis véritablement tenu de redire la ‘Amida, que celle-ci soit considérée comme une ‘Amida obligatoire. Si je ne suis pas tenu de redire une ‘Amida, que celle-ci soit considérée comme une ‘Amida offerte ».
Si l’on a prié les 2 ‘Amidott sans pensée particulière, (dans notre exemple, sans dédier aucune des 2 ni à celle de Min’ha ni à celle du rattrapage de Chah’arit), on est quitte à postériori.

Même si dans une précédente Halacha nous avons écrit que l’on ne devait pas prier de ‘Amida offerte de notre époque, malgré tout, dans un cas où il y a une nécessité vitale comme dans notre cas où il s’agit du manquement à une ‘Amida obligatoire, on est autorisé à prier une ‘Amida « avec une condition de ‘Amida offerte ».

En conclusion: Une personne qui a oublié de prier l’une des 3 prières quotidiennes, ou qui se trouvait dans une situation de force majeure qui ne lui permettait pas de prier, a le devoir de rattraper la prière manquée. De quelle façon doit-on procéder ? S’il s’agit de la prière de Chah’arit, après avoir prié celle de Minh’a on doit de nouveau prier la ‘Amida pour rattraper Chah’arit. Il faut toujours dédier la première ‘Amida à la prière du moment où l’on se trouve, et c’est seulement la deuxième qui est dédiée à celle du rattrapage.
C’est ainsi que l’on fait également lorsqu’on a oublié de prier Minh’a, immédiatement après avoir prié celle de ‘Arvit, on prie de nouveau la ‘Amida pour rattraper Minh’a, et ainsi de suite.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Obstruction spirituelle du cœur

Question: Doit-on faire preuve de vigilance sur la Cacherout même vis-à-vis des enfants en bas âge? Réponse: Lorsqu’il s’agit d’un aliment interdit par la Torah, comme un mélange de viande et de lait par exemple, ou bien de la viande d’anim......

Lire la Halacha

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Consommer des laitages après avoir consommé de la viande de volaille.

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué de façon générale l’obligation d’attendre 6 heures entre une consommation de viande et une consommation de laitages, ceci en raison du fait que la viande a pour nature de rester entre les dents, et ......

Lire la Halacha


L’attente entre la consommation de la viande et des laitages

Question: Combien de temps faut-il attendre après avoir consommé de la viande, pour pouvoir consommer des laitages? Réponse: Il est enseigné dans la Guémara H’oulin (105a): Mar Oukva dit : « Lorsque mon père consommait de la viande, il ne con......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha

L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha