Halacha pour mercredi 17 Adar II 5784 27 mars 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Lorsqu’on s’absente de chez soi pour Péssa’h

Question : Nous voyageons aux Etats-Unis pour Péssa’h, (nous disposerons sur place d’une voiture, mais nous habiterons chez mon frère). Nous voyageons 2 jours avant la fête. Pouvons-nous nous suffire de la vente de tout le ‘Hamets contenu dans notre maison en Israël ?

Réponse : Nous allons expliquer la question : Lorsqu’on quitte sa maison quelques jours avant Péssa’h, en ayant procédé au nettoyage de la maison de toute présence de ‘Hamets mais sans intention d’y revenir pendant la fête, la règle est que l’on doit procéder à la « Bédikat ‘Hamets » (recherche du ‘Hamets) chez soi avant de quitter la maison. Cette recherche se fera exceptionnellement sans bénédiction (puisqu’elle est anticipée à sa date réelle), mais à la lueur d’une bougie comme tel est l’usage (Kaf Ha-‘Haïm chap.436 note 6).

Mais dans notre question, cette famille quitte sa maison pour toute la durée de Péssa’h et ne procède pas au nettoyage de la maison de tout le ‘Hamets qu’elle contient. Ils laissent le ‘Hamets dans les placards de la maison, et se suffisent du fait qu’ils vont procéder à la vente du ‘Hamets contenu dans la maison, qui appartiendra donc au non-juif pendant Péssa’h.
De cette manière, il n’est donc pas nécessaire apparemment de procéder à la Bédikat ‘Hamets, car il n’y a pas le moindre doute que le ‘Hamets se trouve dans toute la maison, sauf qu’il n’appartiendra pas au juif mais au non-juif pendant Péssa’h, puisqu’il va l’acquérir par la vente. Or, le ‘Hamets d’un non-juif ne doit pas être vérifié.

Perdre l’occasion d’accomplir la Mitsva de « Tachbitou » (détruire le ‘Hamets)
Cependant, nous sommes malgré tout face à 2 problèmes :
Avant tout, une telle personne qui quitte son domicile pour toute la durée de la fête de Péssa’h, perd les Mitsvot de la recherche du ‘Hamets et de la destruction du ‘Hamets (la Mitsva de « Tachbitou »). Or, il est expliqué dans la Guémara Ména’hot (41a) que l’homme peut parfois être châtié parce qu’il se met lui-même sciemment dans une situation d’exemption d’une Mitsva positive.

Vente effective après le moment du devoir de recherche du ‘Hamets
De plus, la vente du ‘Hamets pratiquée en tout endroit se fait de la manière suivante :
Le ‘Hamets est vendu au non-juif le matin du 14 Nissan (veille de Péssa’h).
Ce qui signifie que le soir du 14 Nissan (la veille au soir) – qui est le moment où l’on a l’obligation de procéder à la recherche du ‘Hamets – le ‘Hamets n’est pas encore vendu au non-juif à ce moment précis. De ce fait, il y a matière à dire qu’une telle personne est tenue de procéder à la recherche de son ‘Hamets, car il est encore en sa possession jusqu’au lendemain.
Telle est réellement l’opinion du ‘Hayé Adam (règle 119), et d’autres décisionnaires ; qu’étant donné qu’au moment où entre en vigueur l’obligation de rechercher le ‘Hamets, ce juif possède encore du ‘Hamets, il se doit donc de pratiquer la recherche, même si tout sera vendu le lendemain.

Le Din dans la pratique
Dans la pratique, le Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l tranche (tel que rapporté en son nom dans Chou’t Or Lé-Tsion vol.3-7-19), qu’il est juste qu’une telle personne n’inclue pas la totalité des pièces de sa maison dans la vente du ‘Hamets, mais qu’elle laisse plutôt une seule pièce qu’elle nettoiera et vérifiera (le dernier soir avant son voyage, ou à un moment très proche de son départ), et elle accomplira ainsi la Mitsva de rechercher le ‘Hamets. Le reste des quantités de ‘Hamets (des autres pièces) sera inclus dans la vente du ‘Hamets.
Notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita écrit (Yalkout Yossef-Péssa’h chap.436) écrit que si l’on n’a pas nettoyé et procédé à la recherche du ‘Hamets de cette pièce, il est juste que l’on veille à procéder à la vente du ‘Hamets de la maison au non-juif dès le 13 Nissan, afin de ne pas s’introduire dans l’obligation de rechercher le ‘Hamets le soir du 14 Nissan.

Sur le lieu où cette personne passe la fête de Péssa’h, si elle dispose d’une voiture, il faudra procéder à la recherche du ‘Hamets dans sa voiture le soir du 14 Nissan, comme tous les ans, mais sans réciter de bénédiction sur cette recherche. (Chalmé Mo’ed page 313).

En conclusion : Si l’on voyage quelques jours avant Péssa’h pour passer la fête ailleurs, il est juste de procéder à la recherche du ‘Hamets dans l’une des pièces de la maison, et cette pièce sera préalablement nettoyée de tout ‘Hamets.
Le reste du ‘Hamets sera inclus dans la vente du ‘Hamets.
Si l’on dispose d’une voiture sur le lieu où l’on va passer la fête, il faudra procéder à la recherche du ‘Hamets dans cette voiture le soir du 14 Nissan, mais sans réciter de bénédiction sur cette recherche.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha