Halacha pour lundi 14 Nissan 5784 22 avril 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

« Que représente ce culte pour vous ? »

Nous sommes aujourd’hui le jour où l’on doit brûler le ‘Hamets.
Cette année 5784, l’heure limite pour brûler le ‘Hamets à Jérusalem est 11h17. Interdiction de consommation : 10h01.
[A Lyon (France) : Heure limite pour brûler le ‘Hamets : 12h17. Interdiction de consommation : 10h55]. 

Il est dit dans la Haggada de Péssa’h :
Que dit le Racha’ (l’impie) : « Que représente ce culte pour vous ? »
« Pour vous » et pas pour lui. Du fait qu’il s’est extrait lui-même de la collectivité (en s’exprimant ainsi), il a fait preuve d’hérésie. Toi aussi, brise lui les dents en lui disant : « C’est pour ceci (ce culte du sacrifice de Péssa’h) qu’Hachem a agi avec moi, lorsque je suis sorti d’Egypte. »

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l raconta une anecdote avec le Gaon Rabbi Tsévi Yé’hezkel MICHALSON z.ts.l qui fut consulté par quelqu’un qui demanda :
« Pourquoi l’auteur de la Haggada est-il si irrité par la question du Racha’, au point de dire qu’il faut lui briser les dents ? Pourtant la Torah dit explicitement que lorsque le Racha’ posera cette question (« Que représente ce culte pour vous ? »), il faudra lui répondre calmement et avec savoir vivre, comme il est dit : « Lorsque vos enfants diront : Que représente ce culte pour vous ? Vous direz : Il s’agit du sacrifice de Péssa’h pour Hachem, qui passa au-dessus des maisons des Béné Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons … » Alors pourquoi l’auteur de la Haggada ordonne de nous comporter avec autant de virulence envers le Racha’ qui pose cette question ? »

Le Rav MICHALSON z.ts.l donna une très belle réponse à son interlocuteur :
« Si le Racha’ est seul dans sa ville, et que les autres membres de la communauté sont tous des gens Tsaddikim et droits, il éprouvera de la honte à venir demander : « Que représente ce culte pour vous ? », car il montrerait ainsi qu’il ne se sent pas concerné par le sujet. Il est donc certain dans ce cas qu’il n’osera pas venir se moquer des usages de tous les membres de sa communauté, car ils se précipiteraient tous pour lui briser les dents, et lui infliger une sérieuse correction pour avoir osé parler contre eux de façon insolente, arrogante et humiliante.

Dans une telle situation où le Racha’ est seul, il mérite réellement que l’on se comporte envers lui avec virulence, puisqu’il vient porter atteinte à la foi de toute une collectivité, et veut transmettre ses futilités à tout auditeur.

Mais si les impies se multiplient – comme nous pouvons malheureusement le déplorer à notre époque – au point de représenter la majorité de la communauté, dans ce cas, ils ne craindront personne, et ils oseront dire ce qu’ils désirent. Ils crieront à pleine voix « Que représente ce culte pour vous ? ».

C’est pour cela que la Torah – dont les voies ne sont que douceur et les chemins ne sont que paix – vient et dit : « Lorsque vos enfants (au pluriel) diront : Que représente ce culte pour vous ? » Vous devrez leur répondre calmement : « Vous leur direz (« dire » signifie s’exprimer calmement) : Il s’agit du sacrifice de Péssa’h pour Hachem … » Car il est interdit d’affronter les impies lorsque le moment leur sourit et qu’ils ont l’avantage.

C’est pour cette raison que dans la Haggada de Péssa’h où le questionneur est seul puisqu’il s’agit « d’un impie » - qui se précipite par sa simplicité d’esprit à demander « Que représente ce culte pour vous ? » - nous ne devons pas hésiter à lui répondre de façon agressive et lui « briser les dents ». (‘Hazon Ovadia sur la Hagadda de Péssa’h page 218)

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha