Halacha pour jeudi 25 Shevat 5779 31 janvier 2019

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Les cours de « Daf Ha-Yomi » (cours quotidien de Talmud)

Question: Quelqu’un qui assiste chaque jour à un cours de « Daf Ha-Yomi » (cours quotidien de Talmud), s’acquitte-t-il du devoir d’étudier la Torah chaque jour?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Kiddouchin (30a) sur le verset « Tu les enseigneras à tes fils »:
L’homme doit toujours diviser son temps en 3 parties : un tiers consacré à l’étude de la loi écrite (la Bible et ses commentaires) ; un tiers consacré à l’étude de la Michna (la loi orale) ; un tiers consacré à l’étude du Talmud.

C’est ainsi que tranche le RAMBAM (chap.1 des règles relatives à l’étude de la Torah), où il stipule que l’homme est tenu de diviser le temps de son étude en 3 parties. De quelle façon ? S’il s’agit d’un artisan ou d’un commerçant occupé par son travail pour sa subsistance durant 3 heures, et à qui il ne reste que 9 heures pour étudier la Torah, il doit consacrer 3 heures à l’étude de la loi écrite (la Bible et ses commentaires) : 3 heures à l’étude de la loi orale, et 3 heures à l’analyse d’enseignements ainsi qu’à la déduction de leurs conclusion pratique, en aboutissant à la connaissance de ce qui est interdit et de ce qui est permis.

Nos maitres les décisionnaires de ces derniers siècles ont longuement parlé du chemin le plus juste dans l’étude de la Torah. Le Péricha, le Chah’ et d’autres grands décisionnaires écrivent que certains Ba’alé Batim (chefs de familles occupés à travailler) ont l’usage d’étudier chaque jour le Talmud avec les commentaires de Rachi et des Tossafot (exactement comme le cours du Daf Ha-Yomi de nos jours), mais ils n’étudient pas les livres des décisionnaires. Il semble que l’essentiel est d’étudier les livres des décisionnaires, car on ne s’acquitte pas de l’obligation d’étudier la Torah par la seule étude de la Guémara, comme l’enseignent nos maitres : « Toute personne qui étudie deux Halachot chaque jour, est assurée du Monde Futur. » (Méguila 28b). Il s’agit d’une personne qui étudie des Halah’ot tranchées.
Seul un véritable érudit dans la Torah, qui consacre tout son temps à l’étude de la Torah, peut s’autoriser d’étudier aussi le Talmud correctement.

Par conséquent, concernant notre sujet, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (Chou’t Yéh’avé Da’at tome 6 chap.52), qu’il n’est pas juste que tout le monde s’adonne à l’étude quotidienne du Daf Ha-Yomi, au lieu d’assister à un cours de Halacha.
Les Séfaradim ont toujours été habitués à écouter chaque jour des cours de Halacha, donnés par des érudits dans la Torah. C’est ainsi qu’ils ont toujours maitrisé les lois de la Torah.
Aujourd’hui, dans de nombreux endroits, nous déplorons la disparition totale de cours de Halacha qui ont laissé place au cours de Daf Ha-Yomi auxquels de nombreuses personnes assistent.

Le Gaon Rabbi Yéhonatan EYBECHITS z.ts.l écrit dans son livre Yé’arot Dévach que toute personne qui n’a pas étudié les lois relatives à Chabbat de façon parfaite au moins deux à trois fois, ne pourra pas éviter une transgression du Chabbat, qu’elle soit de la Torah ou de nos maitres.

Il est certain que celui qui en a la possibilité, se doit d’assister chaque jour à la fois à un cours de Daf Ha-Yomi et à la fois à un cours de Halacha, et arriver ainsi à son contentement.
Mais s’il ne peut assister qu’à un seul cours par jour, il se doit de donner sa préférence à un cours de Halacha, car sans l’étude de la Halacha, on ne connait pas les lois de la Torah.

De même, les femmes qui lisent quotidiennement les Téhilim, dont l’importance est très grande, doivent malgré tout veiller à fixer chaque jour un moment pour étudier les lois de la Torah, puisqu’elles sont elles-aussi tenues de les maitriser. (En étudiant la « Halacha Yomit » depuis plusieurs années, chacun peut acquérir une très large connaissance de la Halacha.)

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha