Halacha pour jeudi 15 Tammuz 5782 14 juillet 2022              

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Date de la Halacha: 15 Tammuz 5782 14 juillet 2022

Catégorie: Chabbat


Solliciter un non-juif avant Chabbat – Allusion à un non-juif – Ben Ha-Métsarim

Question: Est-il permis de demander vendredi à un non-juif de réaliser pour moi pendant Chabbat une activité interdite?

Réponse: Nous avons appris qu’il est interdit de demander à un non-juif de réaliser une activité interdite pendant Chabbat. Par exemple, il est interdit de demander à un non-juif d’allumer la lumière pendant Chabbat, excepté dans certaines situations que nous ne traiterons pas présentement.

Demander au non-juif avant Chabbat
Le RAMBAM écrit (chap.6 des règles relatives au Chabbat) qu’au même titre qu’il est interdit de demander pendant Chabbat à un non-juif de réaliser une activité interdite, ainsi il est interdit de lui demander avant Chabbat de réaliser une activité interdite pendant Chabbat.
Le RAMBAM explique que cette interdiction de nos maîtres a pour objectif de préserver la valeur du Chabbat à nos yeux, afin de ne pas en arriver ‘Hass Véchalom à réaliser nous-même des activités interdites pendant Chabbat.

Le MAHARAM de Rothenburg (l’un des plus importants décisionnaires médiévaux) écrit lui aussi en ces termes:
« Certains croient que l’interdiction de solliciter le non-juif n’existe que lorsqu’on le sollicite pendant le Chabbat lui-même, mais si on le sollicite avant Chabbat, la chose est permise. Ces gens se trompent!

En effet, il est prouvé à partir d’un enseignement du Talmud (Traité Avoda Zara 17b) que même lorsqu’on le sollicite avant Chabbat, la chose est interdite. »
C’est ainsi que tranchent les plus grands de nos maîtres les décisionnaires, le Ba’al Halachott Guédolott, Rav Sa’adya GAON, ainsi que MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.307).

Engager des employés pendant Chabbat
Par conséquent, il est interdit de demander à un non-juif la veille de Chabbat d’engager des employés pendant Chabbat, même si le juif n’a besoin de ces employés qu’après la sortie de Chabbat, car le simple fait d’engager des employés pendant Chabbat est un interdit de nos maîtres, et puisqu’il est interdit à un juif d’engager des employés pendant Chabbat, il lui est donc interdit de demander à un non-juif de le faire à sa place, même s’il lui demande avant Chabbat. (Choul’han ‘Arou’h chap.307-2).

A fortiori, il est interdit pendant les jours de semaine de demander à un non-juif de venir pendant Chabbat afin d’allumer les lumières de la maison ou de la synagogue, car l’allumage de lumières électrique constitue un interdit de la Torah.
De ce fait, il est évidement interdit de demander au non-juif de le faire pendant Chabbat. (Rav Pé’alim vol.2 chap.43).

Demander à un non-juif d’acheter quelque chose pendant Chabbat
De même, il est interdit de donner de l’argent à un non-juif – même depuis dimanche – en lui demandant d’acheter quelque chose pour nous pendant Chabbat.
Par exemple, une personne qui recherche un foulard ou un tissu particulier, vendu exclusivement le Chabbat par les non-juifs, et qui s’adresse à un non-juif en lui disant: « Lorsque tu iras faire tes achats pendant Chabbat, achète-moi ce foulard ».
Il y a là un interdit à titre de solliciter le non-juif.
C’est uniquement lorsque le non-juif achète la chose pour lui-même, et qu’ensuite il est probable qu’il la vende au juif, qu’il est permis au juif de lui dire: « Achète le foulard pour toi, et si j’en ai besoin je te le rachèterai après Chabbat. »
En effet, dans ce cas précis, le non-juif achète l’objet pour lui-même pendant Chabbat, et non pour le juif. (Halichott Chabbat chap.1).

Ce dimanche, sera observé le jeûne du 17 Tamouz (car cette année 5782, le 17 Tamouz tombe ce Chabbat, et de ce fait, le jeûne est reporté à dimanche).
Par conséquent, nous étudierons dans les prochains jours les règles relatives à cette période (Ben Ha-Métsarim), et ensuite – avec l’aide d’Hachem – nous reviendrons aux règles de l’interdiction de solliciter un non-juifs pendant Chabbat, en apportant d’autres détails de ce sujet.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >