Halacha pour lundi 20 Tevet 5784 1 janvier 2024              

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Date de la Halacha: 20 Tevet 5784 1 janvier 2024

Catégorie: Chabbat


Allumage des Nérot de Chabbat dans un hôtel

Ce sujet concerne essentiellement les hôtels en Israël, mais également
les séjours Cacher en hôtel à l’étranger.

Question : Dans l’hôtel où nous passerons le prochain Chabbat, est placée une table dans le hall de l’hôtel où toutes les femmes allument les Nérot de Chabbat avec bénédiction avant l’allumage principal sur la table centrale de la salle à manger. Cet usage est-il conforme selon la Halacha ?

Réponse : Au sujet de cette question, nous devons traiter le problème sous deux angles : 1. Est-ce que plusieurs femmes sont autorisées à allumer dans un même endroit ? 2. Est-ce que l’allumage dans le hall de l’hôtel est valable pour l’allumage des Nérot de Chabbat ?

Concernant le premier aspect du problème, nous avons déjà mentionné dans la précédente Halacha que selon l’opinion de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h, on ne récite pas la bénédiction sur « un supplément de lumière ». Cela signifie que lorsqu’une femme a déjà allumé les Nérot dans une maison, une autre femme n’est pas autorisée à allumer avec bénédiction dans cette même pièce, car le premier allumage a acquitté tout le monde de l’obligation d’allumage des Nérot de Chabbat. Mais selon l’usage des Achkénazim, il est permis de réciter la bénédiction sur « un supplément de lumière », et de ce fait, même si des Nérot sont déjà allumées, une autre femme est autorisée à y allumer d’autres Nérot avec bénédiction.

Cela signifie donc que selon l’usage des Séfaradim, il est certain que dans un hôtel où toutes les femmes allument au même endroit, il est impossible de réciter la bénédiction sur cet allumage, car tout le monde s’est acquitté par le premier allumage.

En réalité, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que l’usage dans les hôtels selon lequel on place une table dans le hall et toutes les femmes viennent réciter la bénédiction sur leurs allumages, selon tous les avis de la Halacha cet usage n’est pas conforme, car l’obligation essentielle d’allumer les Nérot de Chabbat est sur le lieu du repas de Chabbat (ou au moins à proximité), et de ce fait, même selon l’usage des Achkénazim où les femmes récitent la bénédiction même sur un « supplément de lumière », s’il s’agit d’un hôtel, l’institution de nos maitres d’allumer les Nérot de Chabbat n’est absolument pas accomplie. Cet usage a été établi de façon non-conforme à la Halacha. (‘Hazon Ovadia-Chabbat vol.1 page 215).

Agir ainsi serait comparable à allumer les Nérot dans la rue, et dans un tel cas il est certain que l’on ne s’acquitterait pas du devoir d’allumer les Nérot de Chabbat, car l’obligation essentielle est de les allumer dans la maison, sur le lieu du repas, alors que le hall d’un hôtel est très vaste, et de ce fait l’institution de nos maitres n’est pas accomplie.

En conclusion : L’usage courant dans les hôtels où toutes les femmes allument les Nérot de Chabbat sur une table dans le hall, n’est pas conforme à la Halacha. Une seule femme devra allumer avec bénédiction sur le lieu du repas, et toutes les autres femmes seront quittes de l’obligation par son allumage.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >