Halacha pour jeudi 24 Nissan 5774 24 avril 2014              

Pour la guérison totale de:
Jean-Luc Chélomo Ben Zéhira (Azoulay)
Yossef Avraham ‘Haïm Ben Frédérique Léa (Arfi)
Charles Chalom ben Sultana (Nakache)
Noa’am Avraham Chimchon ben Dalia (Ouaknin)
Ariella Téhila Bat Aviva Myriam
Parmis tous les malades d’Israël  

Pour l’élévation de l’âme de:
Mordé’haï (Ma’ha) Ben Avraham (SELLAM) z’’l
Gilbert Sassi Ben Yéhouda (Hadjadj) z’’l

Date de la Halacha: 24 Nissan 5774 24 avril 2014

Catégorie: Sefirat HaOmer


Abrégé des règles relatives au compte du ‘Omer

Il est un commandement de la Torah de commencer à compter chaque jour le compte du ‘Omer dès le lendemain du 1er jour de Péssah’, durant 7 semaines complètes. De notre époque où le Temple est malheureusement détruit, nous n’avons plus ni la moisson du ‘Omer, ni l’offrande du ‘Omer, et de ce fait, le devoir de compter le ‘Omer n’est plus une ordonnance de la Torah mais uniquement une institution de nos maitres. Par conséquent, dans le « Léchem Yih’oud » que l’on dit avant le compte, il ne faut pas dire que ce devoir est ordonné par la Torah, puisqu’il n’est plus ordonné par la Torah mais seulement par nos maitres.
 
Celui qui oublie de compter le ‘Omer un jour entier, ne peut plus compter le ‘Omer avec bénédiction. Il poursuivra le compte sans bénédiction.
 
Celui qui a le doute s’il a compté ou pas, peut continuer à compter les autres jours avec bénédiction.
 
Le moment du compte du ‘Omer est la nuit. Si l’on a oublié de compter durant la nuit, on comptera dans la journée sans bénédiction, et l’on poursuivra le compte avec bénédiction la nuit suivante.
 
Les femmes ne sont pas tenues de compter le ‘Omer. Selon notre usage, les femmes ne comptent absolument pas le ‘Omer (même sans bénédiction). La raison à cet usage est expliquée dans les propos des Kabbalistes. Une femme qui compte le ‘Omer ne doit surtout pas réciter la bénédiction sur le compte, puisqu’elle en est exempte selon le Din.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav