Halacha pour lundi 15 Shevat 5782 17 janvier 2022              

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Date de la Halacha: 15 Shevat 5782 17 janvier 2022

Catégorie: Berachot


Réciter le Birkat Ha-Mazon en position assise

Question: Y a-t-il une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon, ou bien est-il permis de le réciter même en marchant?

Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ot (51b) qu’il y a une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon.
Ainsi que tranchent les décisionnaires et MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ (chap.183) en ces termes : « Il faut s’assoir lorsqu’on le récite, afin de se concentrer davantage. »

La raison pour laquelle il faut le réciter exclusivement assis 
Apparemment, la raison pour laquelle il faut s’assoir lors du Birkat Ha-Mazon est le fait de pouvoir ainsi se concentrer davantage. C’est pour cela que nos maîtres ont instauré de s’assoir lorsqu’on le récite. Ils ont exprimé cette rigueur en particulier pour le Birkat Ha-Mazon et non pour les autres bénédictions (comme celle de Ché-Hakol pour laquelle il n’y a pas d’obligation de s’assoir), car le Birkat Ha-Mazon est un commandement de la Torah, comme nous l’avons déjà expliqué dans une autre Halah’a.

La différence entre la lecture du Chéma’ et le Birkat Ha-Mazon 
Cependant, une question persiste : La lecture du Chéma’ est aussi un commandement de la Torah, et il est pourtant permis de réciter le Chéma’ aussi bien en marchant qu’en étant de bout. Pourquoi nos maîtres ont-ils montré plus de rigueur vis-à-vis du Birkat Ha-Mazon sur ce point?

Les Tossafot ainsi que d’autres décisionnaires médiévaux expliquent que nos maîtres se sont montrés plus rigoureux pour le Birkat Ha-Mazon que pour le Chéma’, car dans le Chéma’, il n’y a d’obligation selon la Torah de lire seulement le premier verset, ou tout au plus le premier paragraphe uniquement, et ce premier verset ne peut être dit en marchant. Mais pour ce qui est du reste du Chéma’ – dont l’obligation n’est pas ordonnée par la Torah - nos maîtres n’ont pas imposé l’obligation de le lire en étant exclusivement assis.

En conclusion: On ne doit pas réciter le Birkat Ha-Mazon en étant debout ou en marchant, mais exclusivement assis, car telle est l’institution de nos maîtres, afin de se concentrer davantage.

Nous développerons davantage le sujet dans la prochaine Halah’a, avec l’aide d’Hachem.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav