Halacha pour dimanche 3 Sivan 5784 9 juin 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Définition du juif habitant en Israël et du juif habitant en dehors d’Israël

Nous avons expliqué antérieurement que les habitants en dehors d’Israël doivent observer la sainteté de Yom Tov durant les 2 jours de la fête de Chavou’ot.

Un israélien en déplacement à l’étranger
Un israélien qui voyage en dehors d’Israël, avec l’intention d’y rester un mois ou deux, garde son statut d’habitant d’Israël qui séjourne momentanément en dehors d’Israël, dont nous avons expliqué le Din dans les précédentes Halachot.

Les émissaires d’institutions - comme les délégués de l’Agence juive ou autres - qui se trouvent en dehors d’Israël avec leurs familles pour une durée déterminée, et qui ont l’intention de retourner en Israël au terme de leur mission, ont un statut particulier, du fait que l’on sait à l’origine qu’ils resteront une année ou plus, tant qu’ils se trouvent en dehors d’Israël, ils sont tenus de se comporter totalement comme les juifs habitants en dehors d’Israël, vis-à-vis de la sainteté du Yom Tov Cheni Chel Galouyot (le Yom Tov supplémentaire observé en dehors d’Israël) , aussi bien dans la souplesse que dans la rigueur, aussi bien dans l’intimité qu’en public.

C'est pourquoi ils doivent prier avec les habitants en dehors d’Israël, la prière de Yom Tov. De même, ils n’ont pas le droit de mettre les Téfilin lors du 2ème Yom Tov, bien qu’il est jour profane pour les habitants d’Israël. Ils doivent également célébrer le Seder du 2ème soir de Pessa’h comme les juifs habitants en dehors d’Israël, et ont le même statut que les juifs habitants en dehors d’Israël sur tous les points de vue.

Un juif de l’étranger qui émigre en Israël
Un juif habitant en dehors d’Israël qui émigre en Israël, mais ne sait pas encore s’il réussira à s’intégrer dans le pays et trouver sa Parnassa (subsistance) - s’il réussit, il restera, mais s’il ne réussit pas, il retournera habiter l’étranger – tant que le doute subsiste dans son esprit, il est tenu d’observer les 2 jours de Yom Tov comme les juifs habitants en dehors d’Israël, car il n’a visiblement pas enlevé de son esprit l’éventualité d’habiter en dehors d’Israël. C'est pourquoi son statut est celui d’un juif habitant en dehors d’Israël, qui vient seulement séjourner en Israël.

Des gens célibataires
Un jeune homme (ou une jeune fille) célibataire qui émigre en Israël, mais qui est indépendant, c'est-à-dire, non tributaire de l’opinion de ses parents, doit observer un seul jour de Yom Tov, comme les habitants d’Israël, puisqu’il y a à espérer qu’il trouve une femme en Israël, et qu’il s’y installe définitivement. Mais s’il dit qu’il est tributaire de l’opinion de ses parents qui désirent son retour en dehors d’Israël, il devra observer 2 jours de Yom Tov.

Cependant, s’il sait que dans l’hypothèse où on lui présente une proposition intéressante d’épouser une femme en Israël, avec la possibilité matérielle de s’installer en Israël, et qu’il sait aussi que dans une telle hypothèse, il refusera d’écouter ses parents et de retourner en dehors d’Israël - puisque selon la Halacha, il n’est pas tenu de les écouter sur ce point - dans de telles conditions, il doit se comporter comme un habitant d’Israël et n’a pas à observer le 2ème jour de Yom Tov.

Un juif de l’étranger qui possède un appartement en Israël
Un juif habitant en dehors d’Israël, qui possède un appartement en Israël, et qui a pour usage de passer systématiquement les 3 fêtes (Pessa’h, Chavou’ot et Soukkot) dans son appartement en Israël, il n’est pas nécessaire qu’il observe le 2ème Yom Tov.

Bien qu’il passe la majeure partie de son temps en dehors d’Israël, malgré tout, puisqu’il se trouve toujours en Israël pour les fêtes, son statut est le même que celui d’un habitant d’Israël, concernant les fêtes.

Cependant, tout ceci n’est valable que pour celui qui possède un appartement en Israël et qu’il y passe systématiquement les 3 fêtes. Mais s’il s’y trouve seulement pour deux des 3 fêtes, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche que l’on ne peut autoriser dans un tel cas, et il doit donc observer le Yom Tov Chéni Chel Galouyot.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha