Halacha pourmardi 20 Tevet 5781 janvier 4 2021

Prier face à une image

Question: Est-il permis de prier la ‘Amida face à un rideau sur lequel se trouvent des dessins?

Réponse: Notre maitre le RAMBAM écrit dans une Responsa (édition Friedman chap.20):
« Il n’est pas juste de prier face à des vêtements sur lesquels se trouvent des dessins même si ces dessins ne sont pas en relief. Nous avons personnellement l’usage de fermer les yeux lorsqu’il nous arrive de prier face à un mur ou un vêtement décoré d’un dessin. »
Nous pouvons constater à travers les propos du RAMBAM qu’il n’est pas juste de prier face à un vêtement ou rideau sur lesquels se trouvent des dessins. Cette interdiction a pour raison essentielle le fait que ces dessins peuvent perturber la concentration de celui qui prie.
Cette Halacha est tranchée par le TOUR et par MARAN dans le Choulh’an Arouh’ (chap.90 parag.23). C’est ainsi que tranche également le Gaon Rabbénou Yossef H‘AÏM dans le livre Ben Ich H'aïm (Paracha de Itro).

Mais dans le livre Or Létsion tome 2 (page 64), on rapporte au nom du Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l qu’il faut faire une différence sur ce point, car s’il s’agit de dessins qui se trouvent sur un vêtement que l’on n’a pas l’habitude de voir pendant la prière – par exemple si l’on se trouve dans un endroit où un vêtement décoré d’un dessin, est suspendu – dans ce cas, il faut effectivement s’abstenir de prier face à un tel vêtement. Mais face à un rideau que l’on a l’habitude de voir face à soi lors de la prière, il n’y a pas à craindre réellement à une perturbation quelconque de la concentration. Et il est donc permis de prier face à un tel rideau.

Cependant, notre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, dans son livre Chou’t Yabi'a Omer tome 9 (chap.236), réfute l’opinion du Or Létsion sur ce point, car il est plus vraisemblable qu’un rideau perturbe la concentration dans tous les cas, sans faire de distinction entre un rideau et un vêtement qui se trouve par hasard face à une personne qui prie, puisque les décisionnaires n’ont pas fait eux même cette nuance.

Hormis tout cela, il est expliqué dans le Zohar Ha-Kadoch, ainsi que dans les enseignements des Kabbalistes (dans le Séfer Ha-H’aredim de notre maître Rabbi El’azar AZKARI), que celui qui ne veille pas à fermer ses yeux lors de la ‘Amida, cette personne fait preuve de manque de respect envers la Chéh’ina (présence Divine) qui se trouve face à celui qui prie.
Voici donc les propos exacts du Zohar et des Kabbalistes sur ce point:
Celui qui ouvre les yeux lors de la prière avance sur lui même la venue du Malah’ Ha-Mavète (l’ange de la mort), et ainsi lorsque son âme quittera ce monde, il ne méritera pas de contempler la brillance de la Chéh'ina (la présence Divine). Sur un tel individu, nos maîtres enseignent:
« Ceux qui m'honorent, je les honore, et ceux qui m'humilient subiront la honte. » Fin de citation.

Explication: Ceux qui m'honorent – ceux qui font honneur à la Chéh'ina,
Je les honore – Hachem lui fera l’honneur - lorsqu’il quittera ce monde – de lui donner la possibilité de contempler la Chéh'ina, puisqu’il est dit : « Aucun être vivant ne me verra et vivra ». Ce qui veut dire que vivant, nous ne pouvons pas contempler la Chéh'ina, mais on peut la contempler lors du décès.
« Ceux qui m’humilient ». Cela correspond à celui qui fait honte à la Chéh'ina au moment de la prière, laissant ses yeux vagabonder et voir ce qui se trouve devant lui. « Subiront la honte ». Cette personne sera elle aussi humiliée lors de son décès.

Il est donc évident qu’il n’y a absolument pas matière à autoriser une telle chose.
Chacun se doit de veiller particulièrement à fermer les yeux lors de la prière, même si l’on se trouve dans un lieu où il n’y  pas la moindre chose qui perturbe la concentration, ou alors, mettre les yeux dans le Siddour, car cela est comparable à fermer les yeux.

En conclusion: Lors de la ‘Amida, il faut veiller à fermer les yeux ou bien à regarder le Siddour, et l’on ne doit pas regarder devant soi, ni dans toutes les directions.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Washing One’s Hands with Water from the Mediterranean Sea and Water Which has been Desalinated

Question: If one is at the beach and wishes to eat bread but has no water to wash one’s hands with, may one wash one’s hands using the water of the sea or ocean? Salty Water Answer: Regarding the laws of washing one’s hands for a bread meal, the Mishnah and Gemara teach us that......

Lire la Halacha

Immersing One’s Hands in Sea Water

We have explained in the previous Halacha that if one is on the beach and wishes to eat bread, one may not gather some sea water in a vessel and wash one’s hands, for sea water is salty and thus invalid for Netilat Yadayim. Immersing One’s Hands in a Spring, the Sea, or a Mikveh Howe......

Lire la Halacha

Listening to Music or Words of Torah in a Room Which Has a Bathtub or Shower in it

Question: May one recite holy words (words of Torah, prayer, or blessings) in a room with a bathtub or shower in it? Similarly, may one listen to holy songs or Torah lectures in such a room? Answer: There are two primary points which must be addressed: Firstly, whether or not one who is bathing a......

Lire la Halacha

Washing One’s Hands in the Restroom

Question: Is it permissible to wash one’s hands (Netilat Yadayim) in the restroom or shower room? Answer: Maran Ha’Shulchan Aruch (Chapter 4) rules that one who exits the restroom requires Netilat Yadayim. Maran Ha’Chida writes that this is because of the evil spirit which rests......

Lire la Halacha


The Eight Levels of Tzedakah

The Rambam (Chapter 10 of Hilchot Matenot Aniyim) writes that there are eight levels included in the Mitzvah of Tzedakah with each one being greater than the other. The highest level of Tzedakah is by helping to support a Jew who lacks his basic needs by providing him with money by means of a gif......

Lire la Halacha

The Mitzvah of Tzedakah and Donating a Tenth of One’s Earnings

By popular demand, we shall now discuss the topics of Tzedakah and donating a tenth of one’s earnings more broadly based on the words of Maran Ha’Shulchan Aruch and the Poskim and based on what is written in the works of Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l on this topic. Question: ......

Lire la Halacha

Food Items Touched by One Who Did Not Wash One’s Hands in the Morning

In the past, we have explained the obligation for one to wash one’s hands from a vessel every morning upon awakening from his sleep. We have also explained that when one awakens from one’s sleep in the morning, an evil spirit rests on one’s hands, for sleep is considered one-six......

Lire la Halacha

Question: Are those who customarily donate a tenth of their monthly income to Tzedakah permitted to deduct the cost of providing for their children still living at home from the sum of this ten percent?

Answer: We have previously discussed that one must donate a certain amount of Tzedakah annually. It is a “middle” level for one to give a tenth of one’s monthly profits every month. Now let us deal with our question regarding those who donate a tenth of their monthly profits to Tze......

Lire la Halacha