Halacha pour mercredi 13 Adar II 5782 16 mars 2022

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Le jeûne d’Esther – Boire avant la lecture de la Méguila

Aujourd’hui, tombe le jeûne d’Esther que toutes les communautés du peuple d’Israël a l’usage d’observer.

Au temps de Mordéh’aï et Esther, les juifs se sont réunis le 13 Adar afin d’affronter leurs ennemis. Ils avaient besoin de beaucoup de Miséricorde Divine pour que leurs ennemis ne leur portent pas atteinte. Les juifs ont prié et jeûné ce jour-là, à l’instar de Moché Rabbénou qui s’était tenu en jeûne et en prière le jour où Israël avait affronté ‘Amalek, jusqu’à ce qu’Hachem donne la victoire à Israël. Là aussi, Hachem le D. de nos ancêtres écouta leurs supplications et accepta leur repentir et leur jeûne, et le jour fixé par nos ennemis pour exterminer Israël, le destin fut inversé, et se sont les juifs qui battirent leurs ennemis ce jour-là. Le 13 Adar, les juifs tuèrent 75 000 non-juifs qui voulaient porter atteinte à leurs vies, sans compter ceux qui furent tués dans la ville de Chouchann (Suze), capitale de l’Empire perse, et aucun juif ne mourut dans la bataille, « car ce n’est ni grâce à l’armée, ni grâce à la force, mais uniquement grâce à mon esprit, ainsi parle Hachem D. des armées… ». C’est pour cela que nous avons la tradition dans toutes les communautés d’Israël de jeûner ce jour-là chaque année, en souvenir du Miracle dont ils bénéficièrent, et ce jeûne se nomme « Jeûne d’Esther ».

Notre maitre le Méïri écrit dans son livre Beit Ha-Bé’hira (sur Ta’anitt 18a) que selon un avis, le jeûne d’Esther est un jeûne de joie, et ne fait pas partie des autres jours de jeûnes de peine et de souffrance. Certains autres décisionnaires contestent cette opinion.
Les femmes enceintes ainsi que  celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther. En effet, elles sont déjà exemptées des 4 jeûnes mentionnés explicitement dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8, verset 19), excepté Tich’a Béav (9 Av).
Elles sont donc a fortiori exemptées du jeûne d’Esther.
Même le RAMA (Rabbi Moché ISSERLEISS) - dans ses notes sur le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.549-1) - écrit que les femmes enceintes, ainsi que celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther.
MARAN n’a pas jugé nécessaire de le préciser, car selon lui, elles sont déjà exemptes des autres jeûnes, il suffit donc de le déduire a fortiori. Alors que le RAMA avait besoin de préciser que les femmes enceintes et celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther, puisque concernant les autres jeûnes - selon la tradition Achkénaze - les femmes enceintes et celles qui allaitent sont tenues de jeûner, sauf dans le cas où elles soufrent de façon considérable.
C’est pour cela que le RAMA précise que pour ce qui est du jeûne d’Esther, elles ont exemptées.

Dès lors que se sont écoulés 3 mois de grossesse, une femme enceinte est exempte de jeûner.
Cependant, si la femme n’a pas encore atteint 3 mois de grossesse, mais ressent des malaises ou des vomissements, elle est également exempte de ce jeûne, en particulier, après 40 jours de grossesse.

Tant qu’elle se trouve dans les 24 mois qui suivent son accouchement, une femme qui allaite est exempte d’observer le jeûne d’Esther.
Même si elle n’allaite plus de façon effective, si elle se sent encore faible, elle est exempte d’observer ce jeûne, tant qu’elle se trouve dans les 24 mois de son accouchement.

Cependant, si elle n’allaite plus et qu’elle se sent en forme, elle doit s’imposer la H’oumra (rigueur) de jeûner.

Il est interdit de consommer avant la lecture de la Méguila (qui se fera dans la plupart des endroits du monde ce soir à la sortie du jeûne).
Selon certains décisionnaires, il est même interdit de goûter quoi que ce soit ou même de boire avant la lecture de la Méguila. La personne qui s’imposera la rigueur conformément à cet avis, est digne de la bénédiction.
Cependant, selon le strict Din, il est permis de boire ou de consommer un fruit ou autre avant la lecture de la Méguila, particulièrement en cas de besoin, lorsqu’on sent une grande faiblesse avant la lecture de la Méguila en raison du jeûne.

De même, les femmes qui attendent pour écouter la Méguila, il leur est interdit de consommer avant la lecture de la Méguila.
Mais il leur est permis de boire ou de consommer des fruits.
De même, il leur est permis de consommer une pâtisserie jusqu’à Kabétsa (54g).
Cette règle est expliquée dans le livre ‘Hazon Ovadia sur Pourim (page 95).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha