Halacha pour mardi 11 Av 5781 20 juillet 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’extension de la 7ème année (Chémita) – Année 5781 – 5782 - (Cette Halacha concerne principalement les habitants d’Erets Israël)

La prochaine année 5782 – qui nous apportera que du bien – sera une année de Chémita (repos de la terre), et même si nous ne sommes pas encore entrés dans cette nouvelle année, nous devons malgré tout expliquer les règles relatives à cette période.

L’année de la Chémita débutera le jour du prochain Roch Ha-Chana (5782), et elle s’achèvera dès l’entrée du Roch Ha-Chana de l’année suivante.
Toutes les règles relatives au repos des terres (d’Israël), concernant les travaux de la terre et concernant les fruits, sont en vigueur uniquement à partir du début de l’année de la Chémita. (Les règles relatives à la « Chémita financière » sont en vigueur à la fin de l’année de la Chémita, et de ce fait, nous les expliquerons – si D. veut – vers la fin de la prochaine année).

Puisque nous sommes proches de l’entrée de l’année de la Chémita, c’est donc le moment où il est d’usage dans de nombreux endroits en Erets Israël (là où les règles de la 7ème année sont en vigueur vis-à-vis des terres) de préparer les jardins à l’approche de Roch Ha-Chana, en plantant les végétaux qui ne nécessiteront pas de travaux interdits durant la Chémita.
Il est à noter que cette année 5782 sera marquée par un événement rare, puisque ce sera aussi une année embolismique, ce qui signifie que la Chémita durera 13 mois.

Selon un enseignement donné oralement à Moché sur le Sinaï (Halacha Lé-Moché Mi-Sinaï), sous l’existence du Temple, le travail de la terre était déjà interdit 30 jours avant le Roch Ha-Chana de l’année de la Chémita.
Cette règle se nomme « Tossefett Chévi’itt » (extension de la 7ème année), mais de notre époque – où le Temple n’existe pas malheureusement – cette interdiction n’entre en vigueur qu’un instant avant l’entrée de Roch Ha-Chana.

Cependant, nos maitres ont malgré tout interdit - même de notre époque – de planter un arbre fruitier dans les 44 jours qui précède la 7ème année, afin que l’on n’en vienne pas à soupçonner le propriétaire de l’arbre de l’avoir planter pendant la Chémita (car au sujet du comptes des années de ‘Orla – les 3 premières années d’un arbre fruitier pendant lesquelles les fruits sont interdits au profit, si quelqu’un a planté un tel arbre pendant ce délai de 44 jours avant le prochain Roch Ha-Chana, on considère qu’il a entamé véritablement la 1ère année de plantation).

C’est pourquoi, ceux qui désirent planter des arbres fruitiers dans leurs jardins durant ces jour-ci, devront veiller à le faire avant la fin de cette semaine, c'est-à-dire précisément avant ce Chabbat 15 Av, sauf s’il est question d’un semis entouré de terre solidement attaché à ses racines, au point où la terre ne s’effrite pas lorsqu’on s’apprête à le planter, car dans un tel cas il sera permis de le planter jusqu’à la fin de l’année en cours, c'est-à-dire, jusqu’à la veille de Roch Ha-Chana 5782.

Les décisionnaires débattent au sujet d’arbres stériles, ainsi que d’autres types d’arbres ou fleurs. Selon certains décisionnaires, il faut les planter jusqu’au 15 Eloul, et selon d’autres décisionnaires, on peut les planter jusqu’à la fin de l’année en cours. (Il y a encore d’autres opinions sur cette question).
Il est juste de prendre en considération l’opinion des décisionnaires rigoureux sur ce point.

Tous les travaux qu’il est possible de faire dès maintenant sans attendre l’année de la Chémita, même s’il s’agit de travaux probablement permis durant la Chémita, il est préférable de les réaliser dès maintenant.
Par conséquent, il est très juste d’agir comme nous l’avons écrit, en laissant dès à présent suffisamment d’engrais pour les plantes jusqu’à la fin de l’année de la Chémita.
De même, en désinsectisant et en arrangeant le jardin de sorte que cela n’éveille pas de questions Halachiques durant l’année de Chémita.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’interdiction de « Dach » (battre le blé) et de Séh’ita (presser) pendant Chabbat

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il existe 39 activités sources (« Avott Mélah’ott ») interdites pendant Chabbat. Chacune de ses activités sources possède des activités dérivées (&laq......

Lire la Halacha

Faire du thé pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons écrit qu’il est permis de presser des citrons pendant Chabbat à la main – et non au moyen d’un ustensile – car la règle du pressage du citron n’est pas la même que celle du pressage des autr......

Lire la Halacha

Presser un citron pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser des fruits pendant Chabbat, lorsqu’il s’agit de fruits qu’il est d’usage de presser pour leur jus. De même, nous avons aussi expliqué qu’il est permis d......

Lire la Halacha

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha


Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Presser des oranges sur une salade de fruits pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons fait mention de l’interdiction de la Torah de presser des olives pendant Chabbat pour obtenir de l’huile, ou bien des raisins pour en extraire le jus. Mais pour tous les autres fruits, leur pressage n’a pas été int......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha