Halacha pour vendredi 17 Sivan 5781 28 mai 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Parasha de Beha’alote’ha

La Menora et la reconnaissance
« …Lorsque tu feras monter la flamme des Nerot… » (Bamidbar 8-2 début de notre Parasha)

Au début de notre Parasha, Hashem donne à Aharon Ha-Cohen, le commandement d’allumer et d’entretenir la flamme des Nerot de la Menora, le candélabre à 7 branches qui se trouvait dans le Beit Ha-Mikdash. Cette Mitsva est donnée en exclusivité à Aharon et à tous ses descendants, et n’est valable que lorsqu’elle accomplie par le Cohen Gadol, un descendant direct d’Aharon Ha-Cohen.

Rashi au début de notre Parasha:

Pour quelle raison la Parasha de la Menora suit-elle celle des sacrifices de l’inauguration du Mishkan, que les princes des 12 tribus ont offert ? Car lorsqu’ Aharon vit que ni lui, ni sa tribu (Levy) n’ n’avaient pris part à l’inauguration du Mishkan, il en fut vexé. Hashem voulut le réconforter en lui donnant – à lui et à ses descendants - l’exclusivité de la Mitsva de Menora, et lui dit : « Je jure par ta vie que ta part dans le Mishkan est plus importante que leur part (les autres tribus), car toi, tu allumes et entretiens les Nerot. »

Question du RAMBAN sur Rashi
Pourquoi ne pas avoir réconforté Aharon au moyen d’une autre Mitsva, comme la Mitsva de Kétorete (combustion d’encenses) du matin et du soir, qui a pour propriété d’apaiser la colère Divine, ou bien la Mitsva d’offrir les sacrifices, ou encore le culte de la journée de Yom Kippour, qui n’était valable que s’il était exécuté par le Cohen Gadol, qui pénétrait ce jour-là à l’intérieur du Kodesh Ha-Kodashim?

Explication du Gaon et Tsaddik Rabbi ‘Haïm Leïb Shmoulewitz (Ha-Levi) z.ts.l
Il est rapporté dans le Midrash Rabba (Bamidbar Rabba Parasha 15 section 5):

Le peuple d’Israël dit devant Hashem: « Maître du monde ! Tu nous demande d’éclairer devant Toi, mais n’es-tu pas la Lumière du Monde?!... »
Hashem leur dit : « Non pas que j’ai besoin de vous, mais uniquement afin que vous m’éclairiez comme je vous ai éclairé. Et pourquoi ? Afin de vous élever aux yeux des nations qui diront : « Regardez comment Israël éclaire Celui qui éclaire le monde entier. » A quoi la chose est elle comparable ? A un clairvoyant et un aveugle qui marchaient sur un chemin. Le clairvoyant dit à l’aveugle : « Lorsque nous arriverons à la maison, tu allumeras cette bougie et tu m’éclaireras. » L’aveugle répondit : « Dans ta grande bonté, lorsque je marchais en chemin, c’est toi qui me soutenais, jusqu’à ce qu’on arrive à la maison, c’est toi qui m’accompagnais, et maintenant tu me dis : allume moi cette bougie et éclaire moi ?! » Le clairvoyant lui répondit : « Afin que tu ne m’attribue pas l’exclusivité de cette bonté. » Ce clairvoyant, c’est Hashem, et cet aveugle c’est Israël. Hashem les dirige et les éclaire, comme il est dit : « Hashem marchait au devant d’eux, dans une colonne de feu et de nuée ». Lorsque le Mishkan fut achevé, Hashem appela Moshé et lui dit : « Eclairez moi ! » Comme il est dit : « Lorsque tu feras monter la flamme des Nerot… » Afin de vous élever.

Par ce Midrash, nos maîtres nous expliquent la grandeur de l’allumage de la Menora, à travers laquelle – si l’on peut s’exprimer ainsi – le peuple d’Israël paye le fait qu’Hashem a éclairé leur chemin dans le désert.

C’est justement ce qu’Hashem dit à Aharon : « … ta part dans le Mishkan est plus importante que leur part (les autres tribus), car toi, tu allumes et entretiens les Nerot. ». Ce culte exprime la reconnaissance d’Israël envers la Bonté d’Hashem, à qui ils s’efforcent de rendre – si l’on peut s’exprimer de la sorte – un « semblant » de la bonté qu’Hashem leur a prodigué. Ce point n’est représenté dans aucun autre culte dans le Beit Ha-Mikdash, excepté dans le culte de la Menora.

Chabbat Chalom

Dvar Torah adapté et rédigé par le Rav David A. PITOUN

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les 8 niveaux de la Tsédaka

Le RAMBAM écrit (chap.10 des règles relatives aux dons aux nécessiteux): Il y a 8 niveaux dans la Tsédaka, l’un supérieur à l’autre. C'est-à-dire: 8 façons de donner la Tsédaka, l’une supérieure à l&......

Lire la Halacha

Mitsva de Tsédaka et du Ma’asser Késsafim

A la demande de nombreuses personnes, nous continuons à développer le sujet de la Mitsva de Tsédaka et du Ma’asser Késsafim (dîme financière), à partir des propos de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ et des décisi......

Lire la Halacha

Déduire du Ma’asser les dépenses liées aux enfants

Question: Les personnes qui ont l’usage de prélever chaque mois le « Ma’asser Késsafim » (la dîme financière), peuvent-elles déduire du Ma’asser, les frais de prise en charge de leurs enfants qui vivent encore avec eux? R&e......

Lire la Halacha

Quelle est la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka?

Concernant la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka, nos maîtres - le RAMBAM, le TOUR et MARAN l’auteur du Choulh'an ‘Arouh’ – écrivent que lorsqu’on possède les moyens suffisants, il faut donner selon les besoins ......

Lire la Halacha


Qui est soumis à l’obligation de donner la Tsédaka

Toute personne du peuple d’Israël est soumise à l’obligation de donner la Tsédaka. Même le nécessiteux qui se nourrit de la Tsédaka, qui n’a pas d’autre moyen de se nourrir, et dont toute la subsistance provient de ce que lui donnent le......

Lire la Halacha

La Mitsva de Tsédaka – Notre maitre le Rav z.ts.l

Notre maitre le TOUR écrit: La Mitsva de Tsédaka incombe chaque membre du peuple d’Israël, en donnant de son argent, selon ses possibilités. Hormis le fait que toute personne qui donne la Tsédaka, accompli une ordonnance positive de la Torah, toute personne......

Lire la Halacha

Le mérite nécessaire pour donner de la Tsédaka – Le rêve extraordinaire

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné la demande du prophète Irméyahou auprès d’Hachem afin que lorsque les Récha’im (impies) désireront donner de la Tsédaka, Hachem les heurte à des gens incorrectes. Cela s......

Lire la Halacha

La Tsédaka envers des personnes incorrectes

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principes de la Mitsva de Tsédaka. Une personne qui transgresse une des Mitsvot de la Torah et ne fait pas Téchouva, par exemple un homme qui a conscience de l’interdiction de se raser à la lame......

Lire la Halacha