Halacha pour lundi 27 Adar 5780 23 mars 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Cachérisation des ustensiles pour Péssa’h – Nettoyage du réfrigérateur

Nous avons expliqué qu’il faut utiliser pendant Péssa’h des ustensiles dans lesquels aucune substance de ‘Hamets n’a été absorbée. C'est-à-dire, des ustensiles neufs (ou que l’on utilise exclusivement à Péssa’h), ou bien des ustensiles qui ont été Cachérisés pour Péssa’h. En principe, le procédé de Cachérisation d’un ustensile respecte son mode d’utilisation.

Cachérisation d’assiettes
Des assiettes et des plats dans lesquels on déverse les aliments chauds de la marmite ou de la casserole ayant cuit (« Kéli Richon »), mais qui ne sont jamais eux même « Kéli Richon » (ils ne sont jamais sur le feu), leur procédé de Cachérisation correspond à leur mode d’absorption, il faudra donc verser sur toutes les surfaces de ces ustensiles de l’eau bouillante au moyen d’une bouilloire électrique, et ainsi il sera permis de s’en servir pendant Péssa’h.

Des ustensiles en porcelaine
Cependant, tout ceci est valable exclusivement pour les assiettes en plastique ou en métal. Mais pour des assiettes en terre, il n’y a aucun moyen de les Cachériser pour Péssa’h, car la sainte Torah atteste au sujet des ustensiles en terre qu’ils ne rejettent jamais ce qu’ils ont absorbé, comme il est dit : « Si elle (l’offrande de ‘Hattatt) a été cuite dans un ustensile en argile, celui-ci devra être brisé ».
La règle est la même au sujet d’ustensiles en porcelaine, il n’y a donc pas de possibilité de les Cachériser pour Péssa’h.
En l’année 5730 (1970), à l’époque où notre maitre le Rav z.ts.l occupait les fonctions de Grand Rabbin de Tel Aviv-Yafo, des propriétaires de salles de réceptions et des restaurateurs envisagèrent de Cachériser des ustensiles en porcelaine pour Péssa’h. Notre maitre le Rav z.ts.l leur envoya un message dans lequel il les informa que selon la Halacha il n’y a pas de possibilité de Cachériser de tels ustensiles pour Péssa’h. Il leur ordonna d’acheter des ustensiles neufs et spécifiques pour Péssa’h, et ce n’est que sous cette condition qu’il leur accorda l’autorisation d’ouvrir les salles et les restaurants pour Péssa’h. (Yalkout Yossef vol.3 page 399).

Le RADBAZ écrit (vol.3 chap.401) que les ustensiles en porcelaine ont véritablement le même statut que les ustensiles en argile, pour lesquels il n’y a pas de moyen de Cachérisation. Les grands décisionnaires approuvent son opinion sur ce point, et parmi eux, le Péri ‘Hadach, le Gaon Rabbi Eliyahou ISRAËL dans son livre Chéné Eliyahou, ainsi que le Gaon Rabbi ‘Haïm FALLAG’I dans son livre Mo’ed Lé-‘Hol ‘Haï, et d’autres …

Une poêle à frire
Une poêle dans laquelle on frit durant l’année des aliments ‘Hamets avec de l’huile, les décisionnaires débattent au sujet de sont statut : A-t-elle le statut d’une marmite dans laquelle on cuisine des plats ‘Hamets et pour laquelle la « Hag’ala » (l’immersion dans l’eau bouillante) suffit, ou bien a-t-elle le statut de grilles qui nécessitent pour leur Cachérisation le « Liboun » (passage au feu jusqu’à étincelles) étant donné que peu de liquide est utilisé?
Selon l’usage des Séfaradim, il est suffisant de Cachériser une poêle à frire pour Péssa’h par la Hag’ala (mais durant toute l’année, si la poêle à absorbé un goût alimentaire interdit, il faudra la Cachériser par Liboun total).
Mais selon l’usage des Achkénazim, il faudra – même pour Péssa’h – Cachériser une poêle à frire par le Liboun.

Notre grand maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que même selon l’usage des Achkénazim, il n’est pas nécessaire que la poêle rougisse au feu, il est suffisant de pratiquer un « Liboun léger », de sorte que la poêle devienne chaude au point où un brin de paille brûlerait s’il était déposé sur sa surface.

Le réfrigérateur
Il faut nettoyer très minutieusement le réfrigérateur, de sorte qu’il ne reste pas la moindre trace de ‘Hamets, et ensuite on pourra s’en servir pour Péssa’h sans la moindre crainte, car il n’a absolument pas absorbé d’interdit, puisqu’on s’en sert exclusivement avec des aliments froids.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les 8 niveaux de la Tsédaka

Le RAMBAM écrit (chap.10 des règles relatives aux dons aux nécessiteux): Il y a 8 niveaux dans la Tsédaka, l’un supérieur à l’autre. C'est-à-dire: 8 façons de donner la Tsédaka, l’une supérieure à l&......

Lire la Halacha

Mitsva de Tsédaka et du Ma’asser Késsafim

A la demande de nombreuses personnes, nous continuons à développer le sujet de la Mitsva de Tsédaka et du Ma’asser Késsafim (dîme financière), à partir des propos de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ et des décisi......

Lire la Halacha

Déduire du Ma’asser les dépenses liées aux enfants

Question: Les personnes qui ont l’usage de prélever chaque mois le « Ma’asser Késsafim » (la dîme financière), peuvent-elles déduire du Ma’asser, les frais de prise en charge de leurs enfants qui vivent encore avec eux? R&e......

Lire la Halacha

Quelle est la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka?

Concernant la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka, nos maîtres - le RAMBAM, le TOUR et MARAN l’auteur du Choulh'an ‘Arouh’ – écrivent que lorsqu’on possède les moyens suffisants, il faut donner selon les besoins ......

Lire la Halacha


Qui est soumis à l’obligation de donner la Tsédaka

Toute personne du peuple d’Israël est soumise à l’obligation de donner la Tsédaka. Même le nécessiteux qui se nourrit de la Tsédaka, qui n’a pas d’autre moyen de se nourrir, et dont toute la subsistance provient de ce que lui donnent le......

Lire la Halacha

La Mitsva de Tsédaka – Notre maitre le Rav z.ts.l

Notre maitre le TOUR écrit: La Mitsva de Tsédaka incombe chaque membre du peuple d’Israël, en donnant de son argent, selon ses possibilités. Hormis le fait que toute personne qui donne la Tsédaka, accompli une ordonnance positive de la Torah, toute personne......

Lire la Halacha

Le mérite nécessaire pour donner de la Tsédaka – Le rêve extraordinaire

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné la demande du prophète Irméyahou auprès d’Hachem afin que lorsque les Récha’im (impies) désireront donner de la Tsédaka, Hachem les heurte à des gens incorrectes. Cela s......

Lire la Halacha

La Tsédaka envers des personnes incorrectes

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principes de la Mitsva de Tsédaka. Une personne qui transgresse une des Mitsvot de la Torah et ne fait pas Téchouva, par exemple un homme qui a conscience de l’interdiction de se raser à la lame......

Lire la Halacha