Halacha pour jeudi 4 Elul 5781 12 août 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Le désespoir de se repentir

Le Roi Salomon écrit dans son livre Kohelett (chap.11-9):
« Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge; que ton cœur soit en fête au temps de ton adolescence. Suis librement les tendances de ton esprit et ce qui charme tes yeux: sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. »
La Guémara Chabbat (63b) cite l’explication de Rav Houna sur ce verset:
Rav Houna dit : C’est ici que s’achèvent les propos du Yétser Hara’ (mauvais penchant). Rav Houna veut nous enseigner que tout le verset dans lequel il est dit « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … », jusqu’à la fin où il est dit « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. », tous ces propos ne sont que ceux du Yétser Hara’.

Mais cela peut sembler incompréhensible, car le début du verset « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … Suis librement les tendances de ton esprit et ce qui charme tes yeux … » correspond effectivement au Yétser Hara’, mais la fin du verset « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. » correspond plutôt au Yétser Hatov (bon penchant) et non au Yétser Hara’!

Dans son livre Kol Ya’akov (sur le livre de Kohelett), le Maguid de Douvna explique que le Yétser Hara’ séduit l’individu dès le début de sa vie pour l’inciter et le pousser à se délecter dans ce monde-ci, et délaisser ainsi la Torah et les Mitsvott. Lorsque l’individu commence à mûrir et à comprendre le sens de sa vie, en particulier lorsqu’il se rend compte que la vieillesse approche à grands pas, il regrette ses actes et ses négligences, et il désire se repentir et se procurer des « provisions » pour la route vers le Monde Futur, à travers la Torah, les Mitsvott et les bonnes actions.

C’est à ce moment que vient le Yétser Hara’ en abordant l’individu comme le ferait le Yétser Hatov, et l’effraie en lui montrant le grand châtiment qui le guète dans le Monde Futur, comme le dit le verset « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. ». Cela signifie que le Yétser Hara’ dit à l’individu : « Regarde ! Tu as déjà gaspillé tes meilleurs jours dans le néant, et tes fautes depuis ta jeunesse sont très nombreuses, tu ne réussiras jamais à te repentir suffisamment et sincèrement et à réparer tout ce que tu as détérioré ! »

C’est pour cela que le Yétser Hara’ poursuit et dit : Si tu n’as aucune chance de gagner le Monde Futur, la moindre des choses est que tu profite de ce monde-ci et que tu ne sois pas lésé des deux côtés.

C’est donc bien le Yétser Hara’ qui est l’auteur de l’intégralité de ce verset.
Il commence par dire à l’individu « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … », puis il lui dit « … que ton cœur soit en fête au temps de ton adolescence… », et ensuite il l’incite à se démotiver et à ne pas se repentir car « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. », tu n’as donc aucune chance de sortir innocent du jugement devant Hachem, et par conséquent, continue au moins à profiter de ce monde.

C’est pour cela que le Roi Salomon met en garde et dit que même si le Yétser Hara’ viendrait séduire l’individu avec ce type d’arguments, il ne doit pas le croire.
Comme nos maitres l’enseignent dans le Talmud Yérouchalmi (Haguiga chap.2) sur un verset des Téhilim « Tu ramène l’homme jusqu’à la poussière … » - tu accepte le repentir de l’homme même lorsqu’il est presque devenu de la poussière, car les portes du repentir restent toujours largement ouvertes.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha


La règle de l’aliment principal et l’aliment secondaire

La semaine prochaine, dimanche soir et lundi, tombe Tou Bichvat (15 Chévat), date à laquelle nous avons l’usage de multiplier les bénédictions alimentaires. C’est pourquoi, nous allons ces jours-ci étudier les règles relatives aux bén&eac......

Lire la Halacha

La règle de « ‘Ikar et Tafel » dans les bénédictions (Aliment principal et aliment accessoire)

Question: Une personne qui consomme un morceau de pain avec du poisson, doit-elle réciter la bénédiction uniquement sur le poisson, étant donné que le pain ne lui est qu’accessoire? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expli......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en position assise

Question: Y a-t-il une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon, ou bien est-il permis de le réciter même en marchant? Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ot (51b) qu’il y a une obligation de s&rs......

Lire la Halacha

Les préparatifs en l’honneur de Chabbat – Rabbi Yossef YEDID Ha-Lévy

Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (25b): Il est une Mitsva de se laver à l’eau chaude la veille de Chabbat. Les décisionnaires écrivent que même celui dont la Torah est la seule occupation, doit légèrement diminuer son étude......

Lire la Halacha