Halacha pour lundi 24 Adar 5784 4 mars 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

« Tu établiras un appui autour de ton toit » - Les règles de la nature

Il est dit dans la Thora (Dévarim 22-8) :
Quand tu bâtiras une maison neuve, tu établiras un appui autour de ton toit, pour éviter que ta maison soit cause d'une mort, si quelqu'un venait à en tomber.

La Torah nous donne ici l’ordre de réaliser une clôture sur le toit de la maison ou sur la terrasse de la maison, afin que personne ne tombe et ne se blesse, ni soit tué.

Le sens de cette Mitsva nous est expliqué par le Séfer Ha-‘Hinou’h :
Bien qu’Hachem décrète qui doit vivre ou mourir, et que ne tombera d’un toit seulement une personne dont Hachem a décrété qu’il doit mourir, comme l’enseignent nos maîtres : « Personne ne peut bouger son doigt avant que cela soit proclamé dans le ciel au préalable », malgré tout, chacun a le devoir de se préserver de tout danger, car Hachem dirige son monde selon les lois de la nature et a décrété que le feu brûle et que l’eau éteint le feu. De même, les règles de la nature font que si une grosse pierre tombe sur la tête d’un homme, cela causera sa mort ainsi que si une personne tombe d’un toit très élevé, il mourra. Et Hachem dans sa grande bonté, a gratifié les êtres humains de corps, dans lesquels il a placé une âme détentrice du savoir et de la sagesse pour protéger le corps de tout mal.
Ainsi, après qu’Hachem a décrété que l’homme doit se soumettre aux lois de la nature, il lui a ordonné de se préserver de toutes les choses qui lui sont néfastes dans le système naturel, car la nature dans laquelle l’être humain évolue, accomplira sa mission si l’être humain ne se préserve pas de tout accident naturel. Fin de citation.

Cela signifie – selon l’explication du Séfer Ha-‘Hinou’h – que même si aucune chose bonne ou mauvaise n’atteindra l’être humain sans décret céleste préalable, malgré tout, Hachem a établi que son univers doit être géré par le naturel. De ce fait, celui qui ne se préserve pas de mauvaises choses, comme le soleil ou le froid, s’expose de façon certaine au mal.
Comme nos maitres l’enseignent (Kétouvot 30a) : « Tout est dans les mains du Ciel, excepté le froid et le chaud. »
Ce qui signifie que toutes les maladies ne pourront s’abattre sur l’être humain que par décret céleste, excepté les maladies provoquées par le froid et la chaleur, lorsque l’être humain ne s’en préserve pas correctement, il tombe malade.

Le Séfer Ha-‘Hinou’h poursuit son explication :

Cependant, il existe des exceptions vis-à-vis de certaines personnes qu’Hachem chérit de par leur grande piété et leur attachement à lui, comme les patriarches et leurs descendants, comme ‘Hanania Michael et ‘Azaria et leurs semblables, dans les mains desquels Hachem a placé les clés de la nature, et ainsi, les lois de la nature n’ont pas eu d’emprise sur eux, comme on le sait à propos d’Avraham Avinou qui est entré dans la fournaise ardente et n’a pas été consumé, ainsi que H’anania Michael et ‘Azaria, et pas un seul de leurs cheveux a été brûlé. Mais la majorité des gens n’ont pas atteint leur niveau, c’est pour cela que la Thora nous ordonne de faire attention à ne pas nous mettre en danger. Fin de citation.

C’est pourquoi, la Torah ordonne à l’être humain de se préserver de tels dangers, et en priorité, elle ordonne à l’homme d’avoir la vigilance de construire une clôture à son toit, afin d’empêcher la chute de qui que ce soit.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha