Halacha pour jeudi 28 Kislev 5782 2 décembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui?

Réponse: Lorsqu’un fils marié est invité chez ses parents ou chez ses beaux-parents avec sa famille à passer le Chabbat de ‘Hanouka, selon l’usage des Séféradim où seul le chef de famille allume les Nérot ‘Hanouka, le fils est dans ce cas acquitté par l’allumage du père ou du beau-père le vendredi puisqu’il est son invité et qu’il mange chez lui. (Selon l’usage des Achkénazim quoi qu’il en soit, tous les membres du foyer allument de façon indépendante).

La véritable question se pose au sujet du samedi soir, aussi bien pour l’usage des Séfaradim que pour celui des Achkénazim: A quel endroit le fils marié doit-il allumer (ou se rendre quitte) ? Doit-il allumer (ou se rendre quitte) chez son père ou chez son beau-père, là où il est invité et là où il mange jusqu’à samedi soir, ou bien doit-il allumer à une heure tardive à son foyer où il se rendra après la sortie de Chabbat pour y dormir?

En d’autres termes, le paramètre déterminant l’allumage des Nérot ‘Hanouka est-il le lieu où l’on mange ou bien le lieu où l’on dort?

Le Gaon Rabbi Ya’akov KAMINETSKY z.ts.l (il faisait partie des hautes sommités de la Torah aux Etats Unis il y a environ 30 ans) écrit dans son livre Emet Lé-Ya’akov (chap.677) : « Un homme invité chez son beau père ou chez d’autres gens pour le Chabbat de ‘Hanouka avec l’intention de retourner chez lui après la sortie de Chabbat, doit allumer le samedi soir (ou se rendre quitte) sur le lieu où il est invité pour le Chabbat, car ce lieu est considéré comme sa maison jusqu’à son départ. »
Cela signifie qu’étant donné que cet homme séjourne et mange au foyer de ses hôtes, leur foyer devient son foyer, et de ce fait, il doit allumer les Nérot (ou se rendre quitte) dans leur foyer, et ne pas allumer chez lui lorsqu’il y retournera plus tard, dans la soirée de samedi.
Le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l écrit des propos similaires à ceux du Gaon Rabbi Ya’akov KAMINETSKY, dans on livre Halichot Chélomo (page 279).

Cependant, dans son livre ‘Hazon Ovadia-‘Hanouka (page 155), notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l nous fait découvrir les propos d’un des premiers de nos grands maitres les décisionnaires des derniers siècles, le Gaon Rabbi Yossef KATS (il fut le Av Beit Din de la ville de Cracovie il y a environ 500 ans à l’époque du RAMA et du MAHARCHAL) qui écrit dans son livre Chou’t Chéérit Yossef (chap.73) :
« Celui qui mange et boit dans un repas chez un ami, et que l’heure de l’allumage de ‘Hanouka arrive, il semble que l’allumage des Nérot ‘Hanouka ne dépend pas essentiellement du lieu où l’on mange, même s’il s’agit d’un repas véritable, mais du lieu où l’on dort. » Fin de citation.

Notre maitre le Rav z.ts.l cite les propos d’autres décisionnaires qui ont traité le sujet, en ajoutant des preuves et des arguments sur le sujet, pour prouver que celui qui est invité lors du Chabbat de ‘Hanouka, doit allumer les Nérot le samedi soir à son foyer, même s’il n’y rentrera qu’à une heure tardive, et il ne doit pas allumer n’y se fier à l’allumage du foyer de son hôte.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha