Halacha pour lundi 8 Elul 5781 16 août 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

La taille de la responsabilité est égale à celle des capacités

En 5733 (1973), notre maitre le Rav z.ts.l occupait les fonctions de Grand Rabbin de Tel Aviv. Lors du Chabbat Chouva (entre Roch Ha-Chana et Yom Kippour), des étudiants en Yéchivot se rassemblaient à la synagogue et notre maitre le Rav z.ts.l prononçait un discours devant eux.
Nous allons citer ses principales paroles (avec quelques légers rajouts):

Lorsqu’un individu est jugé par le Tribunal Céleste, lorsqu’on le juge pendant les jours de jugement dans lesquels nous nous trouvons, on ne juge pas toutes les personnes de la même manière. En effet, la responsabilité sur ses actes dépend de l’importance des capacités de l’individu. De même, l’âme de chacun n’est pas la même chez tout le monde. Certaines personnes possèdent une âme dont la source est très haut placée, et d’autres possèdent une âme dont la source est moins élevée. On exige de chacun d’accomplir ses actes selon ses forces et selon son niveau.

Notre maitre le Rav z.ts.l pleurait chaque année à Yom Kippour lors du Viddouy (le texte d’aveu des fautes), en versant de chaudes larmes lorsqu’il prononçait les mots « Nous avons négligé l’étude de Ta Torah durant des jours et des nuits ».
Toute l’assemblée s’étonnait! Pourquoi notre maitre pleure –t-il?! Il n’y a pas de plus grand assidu dans l’étude de la Torah! Qu’a-t-il à avouer?!
Mais notre maitre le Rav z.ts.l expliqua lui-même et dit:
« On raconte que le Gaon de Vilna z.ts.l pleurait à chaudes larmes le jour de Yom Kippour lors du Viddouy, et il disait: « Nous avons négligé l’étude de Ta Torah durant des jours et des nuits », alors que si l’on additionnait tous les instants de l’année durant lesquels il n’avait pas étudié la Torah, on n’obtiendrait pas une heure! Malgré tout, le Gaon de Vilna pleurait sur la négligence de l’étude de la Torah.
Ceci s’explique par le fait que le Gaon de Vilna possédait un esprit particulièrement limpide, et par la puissance et le niveau de son esprit, alors qu’il n’était encore qu’un enfant, il étudia l’intégralité des traités Talmudiques Zévah’im et Ménah’ott (traités réputés pour leur complexité) en une seule nuit, au point d’éveiller la stupéfaction de tous ses auditeurs lorsqu’ils l’examinèrent et qu’ils purent constater qu’il n’avait pas négligé le moindre détail de cette étude malgré sa rapidité éclaire!
De ce fait, chaque instant du Gaon de Vilna était aussi précieux que des jours et des nuits chez le commun des mortels, et il se devait de pleurer pour la négligence de l’équivalent d’une heure d’étude de la Torah sur toute une année (selon son niveau).
Tout ceci parce que la responsabilité se mesure en fonction de la taille des capacités. Comme le rapporte le livre Ma’assé Rav, on ne peut comparer le travail abrégé du serviteur qui nettoie l’enclot au travail abrégé du serviteur qui entretient la couronne du roi. »

A partir de là, nous pouvons apprendre nous aussi que la personne qui possède des capacités, se doit de les exploiter. Chacun se doit d’investir ses forces là où il peut oeuvrer de façon considérable. Par exemple, une personne qui est gratifiée du pouvoir de la parole, se doit d’influencer les autres par des paroles de Torah. Celui qui possède une grande richesse matérielle, se doit de contribuer selon ses capacités au soutient de la Torah et de la crainte du Ciel. Et ainsi de suite …
Donne au sage et il augmentera sa sagesse …                                  

 

Pour en savoir plus sur l’équipe et le fonctionnement de notre site, cliquez ici

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Taper des mains ou taper sur une table pendant Chabbat et Yom Tov

Il est enseigné dans la Guémara Bétsa (30a): Pendant Chabbat, on ne tape pas des mains et on ne danse pas … Par crainte d’en arriver à réparer un instrument de musique (ibid.36b). Comme nous l’avons expliqué dans les préc&eacut......

Lire la Halacha

Jouets émettant des sons – Jouets fonctionnant avec un ressort

Question: Est-il permis de laisser des enfants jouer pendant Chabbat avec des jouets émettant des sons, comme une poupée qui produit un bruit lorsqu’on la secoue, ou autre? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est int......

Lire la Halacha

Emettre un son et siffler pendant Chabbat

Dans la Guémara ‘Erouvin (104a), on explique le décret de nos maîtres selon lequel il est interdit d’émettre un son pendant Chabbat et les jours de Yom Tov. Par exemple, il est interdit un jour de Chabbat ou de Yom Tov de jouer d’un instrument de musiqu......

Lire la Halacha


Prier en pyjama

Question: Est-il permis de prier en pyjama? Réponse: Il y a environ une semaine, nous avons expliqué que celui qui prie doit au préalable prévoir un endroit digne pour sa prière. Il doit aussi s’apprêter correctement au niveau de sa tenue vestimentai......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha