Halacha pour mardi 24 Tevet 5782 28 décembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Nétilat Yadaïm sans Kéli

Question: Dans le cadre de la « Halacha Yomit », il a été dit qu’il est permis de procéder au lavage des mains après être sorti des toilettes sans utiliser forcément un Kéli, et qu’il était permis de le faire en frottant ses mains sous le robinet. A-t-on le droit de faire de même pour la Nétilat Yadaïm du repas, sans prendre de Kéli, mais uniquement en ouvrant et en fermant le robinet 3 fois pour chaque main, comme c’est le cas pour l’ablution des mains lorsqu’on sort des toilettes, ou bien faut-il exclusivement le faire au moyen d’un Kéli?

Réponse: Cette question fait l’objet d’une discussion parmi les décisionnaires.
Le robinet présente plusieurs aspects.

« La force d’un donneur »
La Guémara exige que l’eau de la Nétilat Yadaïm doit être versée par une force humaine ou par la force d’un animal, mais ne doit en aucun cas couler toute seule sur les mains. Ce qui vient exclure une eau qui se trouve dans un seau percé, et que cette eau s’échappe par le trou. On ne peut pas faire Nétilat Yadaïm avec cette eau qui sort d’elle-même de ce seau.

Mais cet argument ne suffit pas pour interdire la Netilat Yadaïm à partir du robinet uniquement, car selon la Halacha, si un tonneau est équipé d’un robinet, il est permis de faire Nétilat Yadaïm en ouvrant et en fermant ce robinet, car de cette façon, l’eau coule sur les mains par l’ouverture et la fermeture du robinet, et non pas d’elle-même.

Le « Kéli »
Reste à éclaircir un autre point sur le robinet.
Selon la Halacha, on doit faire la Nétila du repas – ainsi que celle du réveil le matin - avec un Kéli (un ustensile).
Or, le robinet ne peut pas être qualifié de « Kéli » puisqu’il est percé à ses 2 extrémités.
Telle est d’ailleurs l’approbation de la majorité des décisionnaires, selon qui, le robinet n’est pas considéré comme un Kéli pour la Nétilat Yadaïm.

Toutefois, si le robinet est relié par des tuyaux, à un réservoir d’eau qui se trouve sur le toit (comme cela se faisait encore il n’y a pas si longtemps, et comme cela se trouve encore aujourd’hui dans quelques maisons), on pourrait apparemment considérer que le robinet et les tuyaux sont des parties du réservoir qui se trouve sur le toit. Or, il est certain que le réservoir est lui, considéré comme un Kéli.
Il serait donc permis, dans cette configuration, de faire Nétilat Yadaïm en ouvrant et en fermant le robinet.
Mais on peut encore objecter.
En effet, l’eau qui provient du réservoir sur le toit, avant d’arriver dans le robinet, cette eau passe d’abord par des tuyaux qui eux ne peuvent pas être qualifiables de Kéli puisqu’ils sont percés à leurs 2 extrémités. Cette eau n’est donc plus valable pour faire Nétilat Yadaïm lorsqu’elle arrive sur les mains, puisqu’elle provient d’un Kéli qui n’est pas valable (les tuyaux). Telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l, que l’on ne peut pas faire Nétilat Yadaïm uniquement avec le robinet, puisque l’eau provient d’un Kéli Passoul (inutilisable selon la Halacha).

Cependant, selon notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, en cas de force majeure, lorsqu’on n’a pas de Kéli, il est permis d’ouvrir et de fermer 3 fois le robinet sur chaque main, à la condition que le robinet soit relié à un réservoir qui se trouve sur le toit.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha