Halacha pour jeudi 18 Elul 5781 26 août 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

La règle pour la personne qui a terminé sa ‘Amida et derrière laquelle se trouve quelqu’un qui ne la pas encore terminé.

Dans les précédentes Halah’ott, nous avons expliqué l’interdiction de passer ou de se tenir debout face à une personne qui prie la ‘Amida.

Nous allons à présent expliquer le cas d’une personne qui prie la ‘Amida et derrière laquelle se trouve une autre personne qui prie elle aussi.
Il arrive parfois qu’une personne termine sa ‘Amida, mais que la personne qui se trouve derrière elle ne la pas encore terminé, et lorsque la personne va reculer de 3 pas en arrière, elle se trouvera dans les 4 coudées (2 m) de la personne qui se trouve derrière elle et qui prie encore.

Par conséquent, lorsqu’on termine la ‘Amida et que l’on sent que la personne qui se trouve derrière n’a pas encore terminé sa ‘Amida, il est interdit de reculer de 3 pas en arrière, et l’on doit attendre que la personne termine sa ‘Amida pour reculer.
Cette règle est valable même pour les femmes.
En effet, ce cas se produit fréquemment lors des Yamim Noraïm où certaines femmes s’étendent dans leur ‘Amida alors que la femme qui se trouve devant elles a déjà terminé la sienne. Il est interdit à cette femme de reculer tant que celle qui se trouve derrière elle n’a pas encore terminé sa ‘Amida.

Comme expliqué précédemment, toute l’interdiction n’existe que lorsqu’en reculant, la personne va pénétrer dans le périmètre des 4 coudées (2m) de la personne se trouvant derrière et qui n’a pas encore achevé sa ‘Amida, ou bien lorsqu’on se tient debout précisément face à la personne qui se trouve derrière et qui n’a pas encore achevé sa ‘Amida. Par conséquent, si le fait de reculer n’entraîne pas de pénétrer dans le périmètre des 4 coudées de la personne qui se trouve derrière et qui prie encore, il est permis de reculer dans ce cas là, puisque nous avons expliqué que cette interdiction n’existe que lorsque l’on pénètre dans les 4 coudées de la personne qui prie. De même, si l’on ne se trouve pas véritablement face à la personne derrière mais sur ses côtés, il est permis selon le Din de reculer en disant « ‘Ossé Chalom ». 

La règle pour l’officiant 
Un officiant qui termine sa ‘Amida à voix basse et qui ne peut pas reculer puisque se trouve derrière lui une personne qui n’a pas encore terminé sa ‘Amida, puisqu’il ne peut pas attendre que la personne termine pour reculer, car cela engendrera une incommodité pour l’assemblée, dans ce cas, l’officiant ne recule pas et entame directement la répétition de la ‘Amida à la fin de laquelle il dira « Ossé Chalom… » à voix basse en reculant de 3 pas.
Si toutefois cet officiant a reculé malgré la personne qui se trouvait derrière lui et qui n’avait pas encore terminé sa ‘Amida, cet officiant a sur qui s’appuyer.

En conclusion: Lorsqu’on termine la ‘Amida et que derrière se trouve une autre personne qui n’a pas encore terminé sa ‘Amida, il est interdit de reculer jusqu’à ce que l’autre personne termine sa ‘Amida, car il est interdit de se tenir debout devant une personne qui prie lorsqu’on se trouve dans son périmètre de 4 coudées (2 m).
Si la personne qui prie ne se trouve pas véritablement derrière, mais seulement sur les côtés, ou bien qu’elle se trouve au-delà d’une distance de 4 coudées, si en reculant on ne pénètre pas dans son périmètre de 4 coudées, il est permis de reculer sans attendre.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha


« Chéhéh’éyanou » pendant le ‘Omer (nouveau vêtement ou nouveau fruit)

Certains ont la tradition de ne pas inaugurer un nouveau vêtement durant la période du ‘Omer (jusqu’au 34ème jour), pour ne pas avoir à réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou (il s’agit ici d’un v&eci......

Lire la Halacha

Seder du soir de Pessah’ - Kadech

Le célèbre Seder de Pessah’ « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh’ &nd......

Lire la Halacha

Prier pieds nus

Question: Est-il permis de prier avec des sandales, ou même pieds nus? Réponse: Celui qui prie doit prévoir un lieu digne pour prier. Il doit aussi apprêter ses vêtements avant de prier, ainsi que son corps et sa pensée, car il se tient devant le Roi des roi......

Lire la Halacha

Utilisation des Noms Sacrés

Il est enseigné dans les Pirké Avott (chap.1 Michna 13): Il (Hillel) disait : « Celui qui n’ajoute pas se verra retranché, celui qui n’étudie pas se condamne à mort, et celui qui utilise la « couronne » passera (il qui......

Lire la Halacha