Halacha pour dimanche 21 Adar II 5784 31 mars 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Du ‘Hamets inconsommable avant Péssa’h – Maquillage et crèmes diverses

L’interdiction de consommer ou de tirer profit du ‘Hamets
De même qu’il est interdit de consommer du ‘Hamets pendant Péssa’h, ainsi Hachem nous ordonne de ne pas maintenir du ‘Hamets en notre possession pendant Péssa’h. De même, il est interdit de tirer profit du ‘Hamets pendant Péssa’h, comme nous l’avons déjà expliqué.

Du véritable ‘Hamets rendu inconsommable avant Péssa’h
Du ‘Hamets - comme du pain, par exemple – que l’on a brûlé avant l’heure d’interdiction - par exemple 1 jour ou 2 avant Péssa’h - au point de devenir comme du charbon, il est permis de le conserver pendant Péssa’h. (Chou’t Yabiya’ Omer vol.7 sect. Y.D chap.10)
Cela signifie qu’il n’y a pas d’obligation de le détruire avant Péssa’h.
Ceci à la condition que le ‘Hamets soit tellement détérioré et qu’il ne soit plus consommable par un chien, de sorte qu’il n’est plus qualifiable d’aliment (il est comparable à de la poussière ou à du sable) et n’est plus concerné par l’interdiction de ‘Hamets.
Mais si pendant Péssa’h ce ‘Hamets est consommable et qu’on le transforme à ce moment-là en charbon, il est interdit d’en tirer profit, car l’interdiction d’en profiter a pris effet lorsqu’il était encore consommable.

Consommer ou tirer profit pendant Péssa’h d’un ‘Hamets rendu inconsommable avant Péssa’h
Nos maîtres les décisionnaires médiévaux débattent au sujet d’un pain que l’on a brûlé avant Péssa’h (au point de devenir comme du charbon), est-il permis de le consommer pendant Pessah’, ou bien seulement de le conserver ?
Selon l’opinion du Ba’al Ha-Maor et du Ran (début du chapitre « Kol Sha’a »), il est permis de consommer un tel pain.
Mais selon l’opinion du Roch et d’autres décisionnaires médiévaux, nos maîtres ont permis seulement de conserver un tel pain, ainsi que d’en tirer profit, mais pas de le consommer.
Telle est également l’opinion de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h, qui interdit de consommer un tel pain pendant Pessah’, même s’il est totalement inconsommable, mais il reste permis au profit et à la possession.

L’encre, le cirage à chaussures, le maquillage et les cigarettes qui contiennent du ‘Hamets
Par conséquent, il est permis d’écrire pendant ‘Hol Ha-Mo’ed Péssa’h, en utilisant une encre qui contient du ‘Hamets.
De même, il est permis de se maquiller pendant Péssah’ avec un maquillage ne possédant pas de certificat de Cacherout pour Péssah’ (lorsque le maquillage n’a pas de goût).
De même, il est permis d’utiliser un cirage à chaussures, qui contient du ‘Hamets, puisque ces choses ont un goût totalement détérioré et ne sont plus consommable par un chien.
Mais il faut avoir la certitude que ces différents produits ont été fabriqués avant Péssa’h, car si pendant Péssa’h, le ‘Hamets utilisé pour cette fabrication était encore consommable par un chien, il est interdit d’utiliser ce produit, puisque de toute façon, le ‘Hamets était interdit au profit.

De même, il est permis de fumer des cigarettes que l’on a probablement fabriquées en utilisant du ‘Hamets (amidon de blé dans la colle que l’on utilise pour coller le filtre).
Toutefois, il faut préciser que tout ceci ne concerne que l’interdiction de ‘Hamets en vigueur à Pessah’, mais de notre époque, il y a matière à interdire catégoriquement le tabac pour d’autres raisons, car les médecins ont établi de façon formelle qu’il existe un danger certain pour tous les fumeurs, sans parler du danger qu’ils causent aux personnes qui les entourent.
Celui qui veut se protéger doit s’éloigner de cela. (Voir aussi Halichot ‘Olam tome 1 page 265).

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha