Halacha pour jeudi 14 Sivan 5784 20 juin 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Un repas la veille de Chabbat en journée

Question : A partir de quand est-il interdit de prendre un repas le vendredi en journée ?

Réponse : Ce sujet comporte plusieurs nuances que nous allons expliquer, avec l’aide d’Hachem.

L’interdiction de consommer la veille de Chabbat
Il existe des types de repas qu’il est interdit de prendre la veille de Chabbat (le vendredi en journée) par décret de nos maîtres, afin de ne pas accueillir le Chabbat en étant rassasié, de sorte que l’on ne pourra pas prendre le repas du Chabbat (vendredi soir) avec appétit.

Les différents types de repas
Il existe 3 types de repas différents :
Un repas que l’on a l’habitude de prendre durant toute la semaine, par exemple lorsque quelqu’un a l’habitude de prendre un petit-déjeuner chaque matin avec du pain et du fromage.
Un repas que l’on n’a pas l’habitude de prendre durant les jours de semaine.
Un repas qui n’est pas considéré comme un véritable repas, comme par exemple lorsque quelqu’un consomme des fruits ou de la viande sans pain.

Le premier type de repas cité – celui auquel on est habitué durant les jours de semaine – est autorisé selon le strict Din le vendredi en journée, même dans l’après-midi, par exemple lorsque quelqu’un a l’habitude de prendre son repas de la journée chaque jour à 14h, en consommant des salades, il est permis de prendre un tel repas même le vendredi en journée.

Un repas auquel on n’est pas habitué durant les jours de semaine, comme par exemple quelqu’un qui n’a absolument pas l’habitude de consommer du pain durant les jours de semaine, il est interdit de prendre un tel repas le vendredi en journée, et cet interdit est en vigueur durant toute la journée du vendredi, depuis le matin.

Un repas qui n’est pas qualifié de « Kavoua’ » - c’est-à-dire, un repas qui n’est composé ni de pain ni de Mézonot des 5 céréales du Dagan – comme par exemple un repas composé de riz avec des légumes ou de la viande (sans pain), il est permis de consommer un tel repas le vendredi en journée. Mais il faut avoir la vigilance de ne pas le prendre à une heure trop tardive, car cela pourrait causer le rassasiement et le manque d’appétit lors du repas de Chabbat du vendredi soir.

La Mitsva d’éviter de prendre un repas à l’approche de l’entrée du Chabbat
Il est une Mitsva d’éviter de prendre un repas – même autorisé, comme un repas auquel on est habitué durant les jours de semaine – à partir de 3 heures (saisonnières) avant l’entrée du Chabbat (en ce moment en France, à partir d’environ 16h heure locale. En Israël, à partir d’environ 15h30 heure locale).
Ce sujet comporte de nombreux détails sur lesquels nous ne pouvons pas nous étendre, mais ils ont tous pour point commun la vigilance dont il faut faire preuve en ne consommant pas abondamment, même sans pain, durant ces 3 heures (saisonnières) avant Chabbat.

C’est l’occasion de rappeler qu’il existe des familles qui ont l’usage de se réunir chaque vendredi en journée chez les grands-parents, et tout le monde mange de façon abondante les plats de la grand-mère. Cet usage est particulièrement incorrect selon la Halacha, car il exprime un mépris vis-à-vis de l’honneur du Chabbat.
Nos maîtres enseignent dans la Guémara Guittin (38b) qu’une famille de Jérusalem fut complètement anéantie sans laisser de descendant, parce qu’ils fixaient chaque vendredi un repas important dans la journée.
Il est donc une Mitsva d’abolir cet usage, et les petits-enfants devront seulement goûter les plats de la grand-mère, de sorte qu’ils puissent prendre le repas de Chabbat du vendredi soir avec appétit.

Le Kaf Ha-‘Haïm écrit qu’il ne faut pas boire de boissons alcoolisées (il ne s’agit pas de goûter mais de boire véritablement) le vendredi en journée, afin d’accueillir le Chabbat avec l’esprit clair, car il y a là aussi un mépris envers l’honneur du Chabbat, et cela peut aussi causer un état non souhaitable lors du repas du Chabbat du vendredi soir.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha