Halacha pour mercredi 25 Tevet 5782 29 décembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Les situations qui nécessitent de se laver les mains (Nétilatt Yadaïm)

Question: Après s’être coupé les ongles, doit-on impérativement se laver les mains (Nétilatt Yadaïm) comme on est tenu de le faire le matin au réveil?

Réponse: La règle essentielle de la Nétilatt Yadaïm ou lavage des mains se divise en 4 parties.

Il y a le devoir de Nétilatt Yadaïm au matin, c’est-à-dire, au levé.
Il y a le devoir de Nétilatt Yadaïm du repas, c’est-à-dire, avant de prendre un repas accompagné de pain.
Il y a le devoir de Nétilatt Yadaïm avant de consommer un aliment trempé dans un liquide, par exemple lorsque quelqu’un trempe du céleri dans de l’eau avant de le consommer, où il faut au préalable se laver les mains avant de le consommer, comme on le fait avant de prendre un repas (mais sans réciter la bénédiction de la Nétilatt Yadaïm).
Et il y a enfin le devoir de Nétilatt Yadaïm lorsqu’on touche un endroit qui n’est pas propre, ou bien lorsqu’on se trouve dans un lieu où réside un esprit d’impureté, ou lorsqu’on a réalisé quelque chose qui entraîne l’obligation de Nétilatt Yadaïm.

Les situations qui nécessitent la Nétilatt Yadaïm
Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (112a) que l’on est soumis à l’obligation de Nétilatt Yadaïm lorsqu’on s’est coupé les ongles. Celui qui ne se lave pas les mains dans un tel cas, sera pris de frayeur durant un jour sans savoir de quoi il a peur. (Cela signifie qu’il y a là une notion mystique pour celui qui ne se lave pas les mains après s’être coupé les ongles, il sera pris de frayeur).
C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.4-19). 

Rabbi David ABOUDREHEM (l’un des grands sages d’Espagne il y a environ 600 ans) rapporte au nom du livre TACHBETS qu’il y a 7 situations qui nécessitent la Nétilatt Yadaïm:
Lorsqu’on se lève du lit (après le sommeil)
Lorsqu’on sort des toilettes
Lorsqu’on sort de la salle de bains (comme nous l’avons expliqué dans la Halacha Yomit)
Lorsqu’on s’est coupé les ongles
Lorsqu’on a retiré ses chaussures
Lorsqu’on a touché ses pieds
Lorsqu’on s’est gratté la tête. Fin de citation.
(Le Mordé’hi dans ses commentaires sur Béra’hott chap. 194) ainsi que d’autres grands décisionnaires écrivent similairement. Ils sont cités dans le Beit Yossef).

MARAN écrit dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.4-18) en ces termes:
« Voici les cas qui nécessitent la Nétilatt Yadaïm: Celui qui sort des toilettes ou de la salle de bains; celui qui coupe ses ongles; celui qui retire ses chaussures; celui qui touche ses pieds; celui qui se gratte la tête. Selon certains, celui qui marche parmi les morts; celui qui touche un mort; celui qui recherche des poux; celui qui a pratiqué une relation intime; celui qui touche un pou; celui qui touche son corps avec sa main. Si quelqu’un réalise une de ces choses et ne se lave pas les mains, s’il est un Talmid ‘Ha’ham (un érudit de la Torah), il oubliera son étude. S’il n’est pas un Talmid ‘Ha’ham, il perdra la raison. » Fin de citation.

Il est donc expliqué dans les propos du Choul’han ‘Arou’h que lorsqu’on s’est coupé les ongles, on est soumis à l’obligation de Nétilatt Yadaïm.

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem – la raison à ce lavage des mains, ainsi que la façon de le réaliser. Doit-on le réaliser comme celui du matin, ou bien un simple lavage des mains suffit-il?

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha