Halacha pourmercredi 13 Shevat 5781 janvier 26 2021

Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises
Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires.
Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l’aliment, parfois il dépend de l’importance de la bénédiction.

Priorité de la bénédiction de Boré Péri Ha’ets sur celle de Boré Péri Haadama
Nous avons appris jusqu’à présent que lorsque se trouvent devant nous 2 fruits de l’arbre, l’un faisant partie de la catégorie des « 7 fruits » et l’autre ne faisant pas partie de cette catégorie, il faut prendre celui faisant partie de la catégorie des « 7 fruits » pour réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-Ets.
Il nous reste à expliquer comment agir lorsqu’il y a des fruits de l’arbre ainsi que des fruits de la terre – comme un ananas (dont la bénédiction est Boré Péri Haadama) et une pomme (dont la bénédiction est Boré Péri Ha’ets), ou bien un concombre et une datte, doit-on dans ces cas donner une priorité à l’un plus qu’à l’autre?

Divergence d’opinion parmi les décisionnaires médiévaux
En réalité, nos maîtres les décisionnaires médiévaux débattent de cette question.
Selon certains (Ba’al Hala’hot Guédolot et d’autres …), puisque la bénédiction de Boré Péri Haadama inclus aussi les fruits de l’arbre (car les arbres poussent aussi de la terre), cette bénédiction est considérée comme moins précise que celle de Boré Péri Ha’ets. De ce fait, il faudrait donner la priorité à la bénédiction de Boré Péri Ha’ets qui est une bénédiction plus précise.

Cependant, selon l’opinion de la majorité des décisionnaires médiévaux, il n’y a pas de règle de priorité dans ce cas là. Ce n’est que la bénédiction de Shéhakol Nihya Bidvaro qui est une bénédiction très générale et qui de ce fait, possède une moindre importance vis-à-vis des autres bénédictions alimentaires.
Dans ce cas, on donnera la priorité à la bénédiction de Boré Péri Ha’ets sur celle de Shéhakol Nihya Bidvaro.
Mais la bénédiction de Boré Péri Haadama n’est pas considérée comme moins importante que celle de Boré Péri Ha’ets, et il n’y a donc pas d’ordre de priorité entre elles. Telle est l’opinion de Rav Haï Gaon, du RIF et d’autres…

La règle dans la pratique
Sur le plan pratique, MARAN tranche dans le Shoul’han Arou’h (chap.211-3) selon l’opinion de la majorité des décisionnaires médiévaux, et il n’y a donc pas de règle de priorité entre la bénédiction de Boré Péri Ha’ets et celle de Boré Péri Haadama.
Par conséquent, s’il y a un fruit de l’arbre et un fruit de la terre, il est permis de réciter la bénédiction sur le fruit que l’on désire en premier, le goûter, puis réciter ensuite la bénédiction sur l’autre fruit.
Dans notre exemple, si on le désire, on pourra donc réciter d’abord la bénédiction de Boré Péri Haadama sur l’ananas, et ensuite Boré Péri Ha’ets sur la pomme.
(Cependant, notre grand maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que la personne qui se montrera méticuleuse en récitant d’abord la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets, sera digne de la bénédiction, sauf dans le cas où le fruit de la terre lui est préféré, car dan ce cas on devra donner priorité au fruit de la terre vis-à-vis de celui de l’arbre).

Priorité à un fruit des 7 espèces sur un fruit de la terre
Qui plus est, non seulement il n’y a pas d’obligation de donner priorité à un fruit de l’arbre sur un fruit de la terre, mais également dans le cas où le fruit de l’arbre fait partie des 7 espèces, comme dans la question de notre exemple, des concombre et des dattes, puisque la bénédiction du concombre est Boré Péri Haadama alors que celle des dattes est Boré Péri Ha’ets et qu’elles font partie des 7 espèces. Malgré tout, même dans ce cas il n’y a pas d’obligation de donner priorité aux dattes, car nos maîtres ont enseignés de donner priorité à un fruit issu des 7 espèces uniquement lorsque les 2 fruits ont la même bénédiction, comme des dattes et des pommes. Mais lorsque leurs bénédictions sont différentes, par exemple des concombres et des dattes, il n’y a pas d’obligation de donner priorité aux dattes sur les concombres.

En conclusion: Lorsqu’on a 2 fruits, l’un provenant de l’arbre et l’autre provenant de la terre, il n’y a pas d’obligation à donner priorité à l’un vis-à-vis de l’autre.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Washing One’s Hands in the Morning

When one awakens in the morning from one’s sleep, one must wash one’s hands and recite the blessing, “Baruch Ata Hashem Elokeinu Melech Ha’Olam Asher Kideshanu Bemitzvotav Vetzivanu Al Netilat Yadayim” (this law is discussed in Berachot 60b). The order of this washing i......

Lire la Halacha

The Torah is in the Hands of the Jewish Nation

Our Sages teach us in the Gemara (Berachot 5a) that Hashem does not conduct himself like human beings, for when a human being sells an object to another, the seller is upset about the loss of the object he was forced to sell and the buyer is happy about the acquisition of his new purchase. On the ot......

Lire la Halacha

Question: If one wakes up in the middle of the night and would like to drink a glass of water, must one first wash one’s hands before reciting the blessing on the water?

Answer: In the previous Halacha we have discussed the general obligation of washing one’s hands (Netilat Yadayim) and we briefly discussed the reasons for this Mitzvah. Two of these reasons are: Firstly, the reason quoted by the holy Zohar which states that when one goes to sleep, one’s ......

Lire la Halacha

The Customary Order of the Night of Shavuot

The Source for the Order of the Night of Shavuot The widespread custom among the entire Jewish nation is to stay awake the entire night of Shavuot and immerse one’s self in Torah study until dawn. Indeed, the holy Zohar states: “The earlier righteous individuals would not sleep on this ......

Lire la Halacha


Blessings of Enjoyment and Keri’at Shema on the Night of Shavuot

In the previous Halacha, we have discussed the order of learning for the night of Shavuot during which it is customary to remain awake all night and study Torah. Reading the Order of the “Keri’eh Mo’ed” Let us first discuss that which we have mentioned that it is proper t......

Lire la Halacha

The Mitzvah of Counting the Omer

The Torah states (Vayikra 21, 15): “And you shall count for yourselves, from the day following the Shabbat, from the day the waved Omer offering is brought, seven complete weeks shall they be.” Our Sages (Menachot 65b) have a tradition that the “day following the Shabbat” ref......

Lire la Halacha

Praying Repeatedly-A Spark of Ruach Ha’Kodesh

Question: Is it correct for one to plead and beseech Hashem for the same thing every single day or is it more proper to pray for a certain matter only several times and if one sees that one has not been answered, one should cease praying for that specific matter? Answer: The Gemara (Berachot 32b)......

Lire la Halacha

Donating Tzedakah (Charity) in Order for One’s Son to Recover From an Illness

Question: Is it permissible to donate a sum of money to charity in the merit of which someone should become healed or for any other personal request or is it improper to do this since the Mitzvah is not being performed for the sake of Heaven, rather, for one’s personal purposes? Answer: The......

Lire la Halacha