Halacha pour lundi 19 Shevat 5781 1 février 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’heure d’allumage des Nérott de Chabbat

Question: Quel est le moment précis où l’on doit allumer les Nérott Chabbat?
Y a-t-il une différence sur ce moment, entre Jérusalem et les autres villes d’Israël (ou du reste du monde)?

Réponse: Dans la Guémara Yoma (81b), nos maîtres apprennent à travers l’analyse de différents versets de la Torah, l’obligation d’ajouter du temps « H’ol » (de la semaine) sur le temps « Kodech » (sacré) de la journée de Yom Kippour, en ajoutant du temps à son entrée et à sa sortie.
C'est-à-dire, en anticipant son entrée sur son heure réelle (la Chéki’a – le coucher du soleil), et en retardant sa sortie sur son heure réelle (Tsett Ha-Koh’avim - la sortie des étoiles). Il en est de même pour les jours de Yom Tov (les fêtes), ainsi que pour les jours de Chabbat.
Concrètement, cet ajout de temps constitue à veiller à l’allumage des Nérott et à la cessation de toute activité interdite Chabbat, avant même que le soleil ne se couche, bien que si la Chéki’a n’est pas encore arrivée, Chabbat n’est pas encore entrée de façon effective, et que l’on se trouve encore dans la journée de vendredi.
C’est également ainsi qu’il faut procéder à la sortie de Chabbat. Il est interdit d’accomplir une activité interdite Chabbat, immédiatement après la sortie des étoiles, il faut d’abord attendre un petit laps de temps supplémentaire. Ce temps supplémentaire correspond généralement à l’horaire de sortie de Chabbat indiqué sur les calendriers.
Cette Halah’a est tranchée par l’ensemble de nos maîtres les Richonim (décisionnaires médiévaux), ainsi que par MARANN dans le Choulh’an ‘Arouh’, et tel est l’usage dans toutes les communautés du peuple d’Israël.

Selon le strict Din, cet ajout de temps n’est pas limité. On peut tout à fait allumer les Nérott Chabbat et cesser toute activité interdite Chabbat, un tant soit peu avant la Chéki’a (même jusqu’à une minute avant le coucher du soleil).
Cependant, l’usage dans la plupart des communautés est de veiller à allumer les Nérott et à cesser toute activité interdite Chabbat, au plus tard 20 mn environ, avant la Chéki’a, pour plusieurs raisons. Cet ajout de 20 mn correspond à l’horaire d’entrée de Chabbat, indiqué dans les calendriers.

Le Gaon auteur du Michna Béroura écrit que puisque tout le monde n’a pas la compétence nécessaire pour déterminer l’heure exacte de la Chéki’a, il faut s’imposer la H’oumra (la rigueur) d’allumer les Nérott Chabbat beaucoup plus tôt. Il fonde ses propos sur ceux de MARANN, qui écrit que lorsqu’on n’est pas expert sur l’horaire de la Chéki’a, il faut allumer lorsque le soleil se trouve encore au sommet des arbres.
Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l réfute les propos du Michna Béroura en faisant remarquer que de notre époque, chacun possède une montre, que l’on règle régulièrement sur l’heure de la Radio ou autre.
Par conséquent, il n’est pas utile d’allumer aussi tôt que le fait entendre l’auteur du Michna Béroura. Il est suffisant d’allumer 20 mn avant la Chéki’a.

Dans la sainte ville de Jérusalem, l’usage est d’annoncer l’entrée du Chabbat environ 40 mn avant la Chéki’a.
On prétend que cet usage est fondé sur une institution très ancienne.
Mais en réalité, ceci est faut.
En effet, cet usage n’a été innové que par les Rabbanim Achkénazim de Jérusalem, alors que les Rabbanim Séfaradim ne l’ont jamais adopté.
Tous les maîtres Séfaradim de Jérusalem ont toujours allumé les Nérott de Chabbat seulement 20 mn environ avant la Chéki’a.
C’est pourquoi, les Séfaradim ne sont pas soumis à cette tradition d’allumer les Nérott de Chabbat 40 mn avant la Chéki’a, et peuvent tout à fait poursuivre leurs préparatifs de Chabbat jusqu’à 20 mn avant la Chéki’a.
Si une personne - sous l’influence des sirènes que l’on fait retentir à Jérusalem ainsi que dans les villes de sa proximité
(comme Péta’h Tikva qui fut fondée par Rabbi Yoël Moché SALOMON originaire de Jérusalem, et de ce fait, toutes les traditions en vigueur dans cette ville sont fondées sur celles de Jérusalem. De même, dans les nouveaux quartiers de Beit Chemech) 40 mn avant la Chéki’a - avait jusqu’à présent l’habitude d’allumer les Nérott de Chabbat et de cesser toute activité interdite Chabbat, 40 mn avant la Chéki’a ; si cette personne pensait par erreur que tel était le DIN, elle est autorisée à cesser son usage, et elle peut désormais allumer les Nérott de Chabbat, 20 mn seulement avant la Chéki’a.

Cependant, il faut veiller le plus possible à faire entrer Chabbat « dans la tranquillité », en se donnant de la marge afin de ne pas entrer dans Chabbat dans la panique, ce qui peut entraîner également la colère.
C’est pourquoi, même si le moment de l’allumage des Nérott n’est que 20 mn avant la Chéki’a, il faut malgré tout calculer son temps pour chaque préparatif, afin d’entrer dans Chabbat dans le calme et la tranquillité, et de ne pas engendrer la colère et la discorde.

En conclusion: Le moment le plus juste pour l’allumage des Nérott de Chabbat en tout endroit correspond à environ 20 mn avant la Chéki’a (20 mn avant le coucher du soleil).
Cependant, il faut veiller à organiser les préparatifs de Chabbat de telle sorte qu’ils n’entraînent ni la colère ni la pression avant le coucher du soleil.

Questionner Le Rav


הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין ברכת שפטרנו מעונשו של זה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Le sel sur la table – L’usage de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Y a-t-il une obligation selon le DIN, de mettre le sel à table avant de réciter la bénédiction de Ha-Motsi? Cette obligation est-elle aussi en vigueur durant les jours de semaine? Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Bérah&rsqu......

Lire la Halacha

Règles relatives à la sortie du 9 Av et au 10 Av

Après la sortie des étoiles le jour du 9 Av, il est permis de manger et de boire. Nous avons l’usage de réciter Birkat Ha-Lévana (la bénédiction à la vision de la lune) après l’office de ‘Arvit à la sortie du 9 Av. Il ......

Lire la Halacha

Manger sans se laver les mains (Nétilatt Yadaïm)

Nous avons expliqué dans la Halah’a précédente qu’il n’est pas permis de manger du pain sans se laver les mains (Nétilatt Yadaïm), et cela, même dans le cas où l’on ne touche pas le pain avec ses mains, comme lorsqu......

Lire la Halacha

« Acher Yatsar » et bénédiction finale

Question: Une personne consomme des aliments en quantité suffisante (Kazaït – 27g) pour réciter la bénédiction finale. Avant de réciter cette bénédiction, la personne ressent l’envie d’aller aux toilettes. Lorsqu’elle so......

Lire la Halacha


Règles de la Nétilat Yadaïm ablution des mains) pour le repas

L’institution de la Nétilat Yadaïm  La Nétilat Yadaïm avant de consommer un repas accompagné de pain, est une institution de nos maîtres. Il est enseigné dans une Mishna du traité ‘Edouyot (chap.5) que l’on a excommuni&eacut......

Lire la Halacha

Est-il permis de consommer du pain sans se laver les mains(Nétilatt Yadaïm), lorsqu’on le consomme sans le toucher, par l’intermédiaire d’une serviette ou autre?

La Guémara dans H’oulinn (107b) nous dit: « Les H’ah’amim ont autorisé la serviette ( manger du pain s’en se laver les mains, mais simplement en les entourant d’un tissu) uniquement pour ceux qui consommaient la ......

Lire la Halacha

Havdala le samedi soir où tombe le 9 Av – Règle pour un malade qui mange le jour du 9 Av

Pour une année où le 9 Av tombe un samedi soir – comme cette année 5781 – nos maitres les Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale) débattent afin de définir comment faut-il procéder en ce qui concerne la H......

Lire la Halacha

« Acher Yatsar ou Birkat Ha-Mazon?

Question: Une personne consomme du pain en quantité suffisante (Kazaït – 27g) pour réciter Birkat Ha-Mazon. Avant de réciter Birkat Ha-Mazon, la personne ressent l’envie d’aller aux toilettes. Lorsqu’elle sort des toilettes et qu’elle se lave......

Lire la Halacha