Halacha pour dimanche 20 Kislev 5784 3 décembre 2023

La Halacha est dédiée au mérite et pour la protection de
tous nos chers soldats.
Qu'Hashem préserve leur sortie et leur retour en paix, qu'Il leur donne force et puissance et que tous nos ennemis tombent devant eux, qu'ils retournent dans leurs foyers dans la joie et l'allégresse sains et saufs, qu'Il veille sur tous les captifs, qu'Il les prenne en pitié et qu'aucun mal ne leur arrive,
" Les enfants rentreront chez eux ". Amen Ken Yéhi Ratson.

Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Règles relatives à l’allumage des Nérot ‘Hanouka

L’heure de l’allumage
L’heure de l’allumage des Nérot ‘Hanouka est l’heure de la sortie des étoiles.
Certains Achkénazim ont l’usage d’allumer immédiatement au coucher du soleil.
Si l’on a tardé et que l’on n’a pas allumé, on doit allumer immédiatement.
Même si l’on a beaucoup tardé, on peut allumer jusqu’à l’aube.

L’obligation de l’allumage
Nous avons déjà mentionné que selon l’usage des Séfaradim, seul le maitre de maison allume les Nérot et ainsi, tous les membres du foyer sont acquittés de leur devoir. Mais selon l’usage des Achkénazim, chaque membre du foyer allume ses propres Nérot ‘Hanouka.
Nous avons également mentionné le fait que les femmes sont soumises au devoir de l’allumage des Nérot ‘Hanouka, et de ce fait, une femme qui n’a pas d’époux, ou bien dont l’époux ne se trouve pas à la maison, est tenue d’allumer les Nérot ‘Hanouka elle-même.
De même, si le mari sait par avance qu’il rentrera tard dans la soirée, il peut nommer son épouse déléguée, afin qu’elle allume les Nérot ‘Hanouka. Ainsi, l’épouse allumera les Nérot avec les bénédictions, et son époux sera acquitté de son devoir.

Allumage par un enfant
Puisque l’obligation de l’allumage des Nérot ‘Hanouka n’incombe que des hommes et des femmes au-delà de « l’âge des Mitsvot » (13 ans et plus pour un garçon ; 12 ans et plus pour une fille), si un enfant allume les Nérot ‘Hanouka (pour le foyer), les autres adultes ne pourront pas s’acquitter de l’allumage de cet enfant.
Il ne faut donc pas permettre à un enfant d’allumer les Nérot ‘Hanouka.
Si l’on est le 2ème soir (et plus), il faut que le père ou le chef de famille allume le 1er Ner du soir, et les autres Nérot du soir pourront être allumés par un enfant qui n’est pas Bar/Bat Mitsva (même dans ce cas, il est bon que le père prenne la main de l’enfant pendant que celui-ci allume les autres Nérot du soir).
Le « Chamach » peut être allumé par n’importe qui.

Cependant, puisque le sujet de l’enfant - qui peut ou pas acquitter le foyer par son allumage – fait l’objet d’une divergence d’opinion Halachique parmi les décisionnaires, si à postériori un enfant non Bar/Bat Mitsva a allumé les Nérot ‘Hanouka pour le foyer, il n’est pas nécessaire de les éteindre et d’en rallumer d’autres, et certainement pas avec bénédictions.

Emettre une condition sur les Nérot ‘Hanouka
Les restes d’huile, de mèches ou de bougies de l’allumage des Nérot ‘Hanouka ont un statut de « Kédoucha » (sainteté) du fait qu’ils ont servis à la Mitsva de l’allumage des Nérot ‘Hanouka.
De ce fait, il faut brûler ces restes après ‘Hanouka.
Or, afin d’éviter cette situation, il est juste et bon d’émettre une condition verbale avant ‘Hanouka, selon laquelle on n’a pas l’intention d’assigner l’huile ou les mèches pour la Mitsva (au-delà de la ½ heure obligatoire où les Nérot doivent brûler chaque soir), et ainsi, la Kédoucha ne reposera pas sur les restes d’huile et de mèches, et l’on pourra les utiliser comme on le désire.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha