Halacha pour jeudi 3 Nissan 5784 11 avril 2024

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

« Motsi – Matsa » (Sensibilité au gluten)

La Matsa Chémoura
La Matsa avec laquelle on s’acquitte de son obligation le soir de Péssa’h, doit être une Matsa surveillée depuis le moment de la moisson. Elle s’appelle « Matsa Chémoura », c'est-à-dire, une Matsa que l’on a fabriquée avec du blé surveillé depuis la moisson de tout contact avec la moindre goutte d’eau.
Il est très souhaitable que cette Matsa soit également faite à la main, fabriquée avec une intention explicite pour l’accomplissement de la Mitsva.
Etant donné que de nombreuses et sérieuses questions peuvent être soulevées concernant la Cacherout de la Matsa, il faut veiller particulièrement à acheter la Matsa uniquement dans un endroit où un organisme de Cacherout sérieux atteste de la Cacherout de la Matsa.
De notre époque, - grâce à D. – nous trouvons des Matsot faites à la main (les rondes), fabriquées spécialement pour le soir du Séder sous une surveillance pointilleuse, et l’on peut acheter ces Matsot pour le soir du Séder.

« ‘Al A’hilatt Matsa »
On ne récite la bénédiction « … Acher Kiddéchanou Bémitsvotav Vétsivanou ‘Al A’hilatt Matsa » que le soir du Séder, mais durant les repas des autres jours de Péssa’h la consommation de la Matsa n’est pas obligatoire à titre de Mitsva de consommer la Matsa, et par conséquent, on ne doit pas réciter cette bénédiction, comme il est dit : « Le 14 du mois au soir vous consommerez les Matsot. »

Le laps de temps pour consommer la Matsa
Le soir du Séder, il faut consommer la quantité obligatoire de Kazaït (27 g) de Matsa en un laps de temps de « To’h Kédé A’hilatt Pérass », c'est-à-dire en 4 minutes. (Si l’on ne peut pas, il faudra la consommer en 7,5 minutes au maximum).

Si l’on a consommé la Matsa sans s’accouder
Nous avons déjà expliqué qu’il faut consommer les quantités requises de Matsa le soir de Péssa’h en étant accoudé, c'est-à-dire en se penchant légèrement sur la gauche.
Si quelqu’un a consommé l’une des quantités obligatoires de Matsa en oubliant de s’accouder, la règle exige qu’il consomme de nouveau cette quantité en s’accoudant.
Mais il ne faudra pas dire de nouveau la bénédiction sur cette nouvelle consommation de Matsa (Yalkout Yossef-Péssa’h vol.3 page 462).

Nous avons aussi expliqué que les femmes doivent elles aussi s’accouder le soir du Séder, au même titre que les hommes. Cependant, une femme qui a consommé en oubliant de s’accoudée, et qu’il lui est difficile de consommer de nouveau, est autorisée à se référer dans ce cas à l’opinion de certains décisionnaires selon lesquels les femmes ne sont pas tenues de s’accouder, et ne sont pas tenues de consommer de nouveau en cas d’oubli. (Yalkout Yossef Ibid. page 470).

Ne pas parler jusqu’à avoir consommé un Kazaït (27 g)
Etant donné que le devoir de consommer la Matsa le soir de Péssa’h correspond à une consommation d’au moins un « Kazaït de Matsa » (27 g), comme nous l’avons déjà expliqué, de ce fait, la bénédiction « … ‘Al A’hilatt Matsa » est destinée à une consommation d’une portion d’un Kazaït complet de Matsa.
Par conséquent, il ne faut pas prononcer la moindre parole après la bénédiction « ‘Al A’hilatt Matsa », jusqu’à avoir terminé de consommer au moins un Kazaït de Matsa en étant accoudé. Cependant, à postériori (Bédi’avad) si l’on a parlé après avoir consommé un peu de Matsa, on ne récite pas de nouveau la bénédiction, car on aura au moins entamé le devoir de la consommation (voir ‘Hazon Ovadia-Péssa’h page 68).

Réchauffer la Matsa
Il est permis de réchauffer les Matsot avant de les consommer le soir du Séder, sur une plaque électrique, et il n’y a pas de différence sur ce point entre des Matsot dures ou tendres. 

Sensibilité au gluten
Le devoir de consommer la Matsa le soir du Séder est une obligation imposée par la Torah (Min Ha-Torah).
De ce fait, même une personne sensible au gluten qui s’interdit durant toute l’année de consommer des produits à base de gluten, est malgré tout tenue de consommer la Matsa le soir du Séder. Il est vrai que la chose entraîne une grande souffrance, et c’est pourquoi, ces personnes doivent – dès à présent – se procurer des Matsot sous contrôle rabbinique sans gluten, fabriquées à base de sarrasin ou de gruau (sans gluten).
Mais elles doivent également veiller à ce que ces Matsot soient « Motsi » et non « Mézonot » (à l’orange ou au vin).

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha