Halacha pour jeudi 28 Tammuz 5781 8 juillet 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Tenir quelque chose dans les mains pendant la ‘Amida

Question: Est-il permis de tenir un téléphone mobile dans les mains pendant la ‘Amida?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Béra’hott (23b):
Nos maitres enseignent: « On ne doit pas tenir des Téfilin ou un Séfer Torah dans les mains pendant que l’on prie. » Cela signifie que celui qui prie la ‘Amida n’a pas le droit de tenir dans ses mains des Téfilin ou un Séfer Torah, car en les tenant dans les mains, il concentre sa pensée davantage sur ces objets afin qu’ils lui ne tombent pas des mains, plutôt que sur sa ‘Amida.
La Guémara commente: Chémouel dit: un couteau, des pièces de monnaie, un plat ou du pain ont le même statut.
Cela signifie que lorsqu’on a  interdit de tenir dans les mains des Téfilin ou un Séfer Torah, cela ne concerne pas uniquement ces objets précis, mais cela inclus également tout type d’objet, comme du pain ou un plat, qu’il est interdit de tenir dans les mains lorsqu’on prie la ‘Amida, car on est dans ce cas préoccupé par le risque qu’ils nous tombent des mains.

Nos maitres les décisionnaires médiévaux débattent afin de définir si cet interdiction concerne également d’autres objets pour lesquels on n’a pas le soucis qu’ils nous tombent des mains, serait-il permis de les tenir dans les mains pendant la ‘Amida?
Par exemple, lorsque quelqu’un marche en chemin et qu’il tient un parapluie, lui est-il permis de s’arrêter pour prier tout en tenant le parapluie dans les mains?

Selon l’opinion de Rachi, l’interdiction concerne exclusivement des objets pour lesquels on a le soucis qu’ils nous tombent des mains, comme des Téfilin, un couteau, un pain ou autre exemple similaire, ce n’est que dans ces cas-là qu’il est interdit de les tenir dans les mains pendant la ‘Amida. Mais s’il s’agit d’autres types d’objets, envers lesquels on n’attache pas une importance particulière au cas où ils tomberaient, il est permis de les tenir dans les mains pendant la ‘Amida.
Cependant, Rabbénou Yona cite d’autres commentateurs selon lesquels il est interdit d’attraper quoi que ce soit dans les mains pendant la ‘Amida. Ces décisionnaires expliquent les propos de Chémouel dans la Guémara « un couteau, des pièces de monnaie, un plat ou du pain ont le même statut » (que les Téfilin ou le Séfer Torah) en tant que simples exemples.
Toutefois, il ressort des propos de MARAN dans le Beit Yossef et dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.96-1) que la Halacha est fixée selon Rachi, que l’interdiction de tenir des objets dans les mains pendant la ‘Amida ne concerne que des types d’objets pour lesquels on a le soucis qu’ils nous tombent des mains, mais pour d’autres objets comme un parapluie ou autre, la chose reste permise.

Concernant un téléphone mobile, hormis le fait que l’on a le soucis qu’il nous tombe des mains afin qu’il ne se détériore pas, le fait même de le tenir dans les mains engendre un interdit supplémentaire, car il cause davantage une déconcentration, que d’autres choses, en particulier lorsque le téléphone est allumé, puisque la personne qui prie est susceptible de recevoir des communications téléphoniques (ou des SMS) pendant la ‘Amida, chose qui entraînera forcément une perturbation de la Kavana (concentration). Ceci représente même un comportement de mépris envers la prière.
Par conséquent, il est évidement interdit de tenir un téléphone mobile dans les mains pendant la ‘Amida, il faudra donc l’éteindre et le ranger dans la poche ou ailleurs.
S’il est possible de le mettre en veille de sorte qu’il ne reçoive ni appels ni messages (mode avion), dans de telles conditions et s’il n’y a pas d’autres possibilités, on peut autoriser à prier depuis le téléphone (nous parlons bien entendu d’un téléphone protégé des nuisances d’Internet).

Il est permis de tenir le Siddour (livre de prières) pendant la ‘Amida, car cela fait partie des besoins de la prière. (MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h chap.96-2).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Obstruction spirituelle du cœur

Question: Doit-on faire preuve de vigilance sur la Cacherout même vis-à-vis des enfants en bas âge? Réponse: Lorsqu’il s’agit d’un aliment interdit par la Torah, comme un mélange de viande et de lait par exemple, ou bien de la viande d’anim......

Lire la Halacha

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Consommer des laitages après avoir consommé de la viande de volaille.

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué de façon générale l’obligation d’attendre 6 heures entre une consommation de viande et une consommation de laitages, ceci en raison du fait que la viande a pour nature de rester entre les dents, et ......

Lire la Halacha


L’attente entre la consommation de la viande et des laitages

Question: Combien de temps faut-il attendre après avoir consommé de la viande, pour pouvoir consommer des laitages? Réponse: Il est enseigné dans la Guémara H’oulin (105a): Mar Oukva dit : « Lorsque mon père consommait de la viande, il ne con......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha

L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha