Halacha pour mardi 12 Tammuz 5781 22 juin 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Des aliments touchés par une personne qui ne s’est pas lavé les mains le matin (Nétilat Yadaïm)

Nous avons expliqué dans le passé l’obligation de procéder à la Nétilat Yadaïm (se laver les mains) chaque matin à partir d’un Kéli (ustensile), dès le réveil.
Nous avons aussi expliqué que lorsqu’on se réveille le matin, un esprit d’impureté réside sur les mains, parce que le sommeil représente 1/60ème de la mort.
Ce n’est que par le biais de la Nétilat Yadaïm réalisée conformément au Din que se retire l’esprit d’impureté des mains.

C’est pourquoi, il est interdit de toucher des aliments ou des boissons avant de procéder à la Nétilat Yadaïm du matin, car l’esprit d’impureté résidera aussi sur ces aliments.

Nous allons à présent traiter d’un cas fréquent.
En effet, de nombreux boulangers (juifs) ne sont malheureusement pas des gens qui ont la Crainte du Ciel, et ils ne procèdent probablement pas à la Nétilat Yadaïm le matin conformément à la Halacha. Ils touchent et manipulent la pâte lorsqu’ils la pétrissent et la préparent pour fabriquer le pain dans leurs boulangeries.
L’esprit d’impureté réside apparemment sur ces aliments et il serait donc interdit de les acheter.

Effectivement, notre maitre le ‘HYDA, ainsi que le Gaon de VILNA écrivent que des aliments touchés par quelqu’un qui ne procède pas à la Nétilat Yadaïm le matin, sont interdits à la consommation même à postériori (même Bédi’avad), car l’esprit d’impureté réside sur eux, et la chose représente un risque de danger. Il existe des preuves à leurs propos dans les enseignements des anciens décisionnaires.

Cependant, selon certains décisionnaires, il n’y a pas à craindre à cela à postériori, et ce n’est qu’à priori (uniquement Lé’haté’hila) qu’il faut avoir la vigilance de ne pas toucher des aliments avant la Nétilat Yadaïm. Particulièrement selon ce que l’on a expliqué antérieurement dans nos propos, que de notre époque, l’esprit d’impureté est moins fréquent que dans les générations passées, il y aurait donc un appui pour autoriser la consommation de tels aliments au moins à postériori.

Il existe encore un argument pour autoriser à postériori la consommation d’aliments touchés par une personne qui ne procède pas à la Nétilat Yadaïm le matin.
En effet, la plupart des gens se lavent les mains le matin (à titre d’hygiène), et même s’ils ne se lavent pas de manière conforme à la Halacha pour la Nétilat Yadaïm, malgré tout, la force de l’esprit d’impureté s’affaiblit par le lavage des mains.

Notre grand maitre le Rav z.ts.l (Chou’t Yabiya’ Omer vol.1), cite une preuve à cela.
En effet, il est expliqué dans la Guémara ‘Avoda Zara qu’ils avaient l’usage de piétiner les raisins dans le pressoir pour fabriquer le vin. Or, les Kabbalistes écrivent que l’esprit d’impureté qui réside sur les mains le matin, réside également sur les pieds. Si nous ne lavons pas systématiquement les pieds le matin pour retirer cet esprit d’impureté c’est tout simplement parce qu’il est particulièrement plus intense que sur les mains, et même la Nétila ne le retirerait pas.
Malgré tout, nous constatons qu’ils avaient l’usage de piétiner les raisins sans craindre l’esprit d’impureté, car ils se lavaient les pieds à titre d’hygiène avant de piétiner les raisins, et ce simple lavage suffisait à affaiblir l’esprit d’impureté qui pourrait passer sur les raisins.

Par conséquent, pour des pains ou autre, qu’une personne a déjà touché et probablement sans avoir procédé à la Nétilat Yadaïm le matin, on peut autoriser à postériori leur consommation.
Mais s’il s’agit d’aliments qu’il est possible de rincer, comme des fruits ou des légumes ou autre, il est juste dans ce cas de les rincer 3 fois sous le robinet, car ainsi on retire toute crainte d’esprit impure sur ces aliments.

Conclusion: Des aliments touchés par quelqu’un qui ne procède pas à la Nétilat Yadaïm le matin, sont autorisés à postériori à la consommation. S’il s’agit d’aliments que l’on peut rincer, il est juste de les rincer 3 fois sous le robinet.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Taper des mains ou taper sur une table pendant Chabbat et Yom Tov

Il est enseigné dans la Guémara Bétsa (30a): Pendant Chabbat, on ne tape pas des mains et on ne danse pas … Par crainte d’en arriver à réparer un instrument de musique (ibid.36b). Comme nous l’avons expliqué dans les préc&eacut......

Lire la Halacha

Jouets émettant des sons – Jouets fonctionnant avec un ressort

Question: Est-il permis de laisser des enfants jouer pendant Chabbat avec des jouets émettant des sons, comme une poupée qui produit un bruit lorsqu’on la secoue, ou autre? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est int......

Lire la Halacha

Emettre un son et siffler pendant Chabbat

Dans la Guémara ‘Erouvin (104a), on explique le décret de nos maîtres selon lequel il est interdit d’émettre un son pendant Chabbat et les jours de Yom Tov. Par exemple, il est interdit un jour de Chabbat ou de Yom Tov de jouer d’un instrument de musiqu......

Lire la Halacha


Prier en pyjama

Question: Est-il permis de prier en pyjama? Réponse: Il y a environ une semaine, nous avons expliqué que celui qui prie doit au préalable prévoir un endroit digne pour sa prière. Il doit aussi s’apprêter correctement au niveau de sa tenue vestimentai......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha