Halacha pourjeudi 14 Cheshvan 5782 octobre 20 2021

La règle de la 7ème année pour un jardin en commun

Cette année (5782), est une année de Chémita, et nous avons déjà expliqué dans les précédentes Halachot les principes du devoir de Chémita. Parmi ces principes, l’interdiction d’ensemencer ou de travailler d’une quelconque façon un terrain se trouvant en Israël (et appartenant à un juif), excepté lorsque le travail réalisé n’a pour but que la préservation des plantations de tout dommage si on les laisse sans traitement.

Puisque les règles relatives à la 7ème année sont très nombreuses, il ne nous est pas possible d’expliquer tous leurs détails dans le cadre de cette rubrique, et il n’est pas donné à chacun de les maitriser. C’est pour cela qu’il faudra consulter une autorité Rabbinique compétente pour toute question relative au traitement d’un jardin ou d’un champ pendant la Chémita.
Quoi qu’il en soit, il faut savoir qu’il est possible de maintenir un jardin selon les conditions de la Halacha, et ceci à un niveau raisonnable.

Un jardin en commun
Un terrain appartenant à plusieurs personnes associées est soumis au devoir de Chémita. De ce fait, les jardins privés communs à plusieurs maisons sont soumis au devoir de la Chémita, et il est interdit d’y réaliser le moindre travail interdit cette année-là.

En conséquence à cette interdiction, il est interdit à toute personne habitant ces maisons de participer financièrement aux travaux du jardin durant l’année de la Chémita, et il est certain qu’il lui interdit de louer les services d’une personne pour effectuer les travaux du jardin durant cette année. Une sainte obligation incombe tous les habitants des maisons relatives à ces jardins de montrer de la vigilance vis-à-vis du devoir de la Chémita, en réalisant dans leur jardin uniquement les travaux autorisés durant cette année (comme l’arrosage selon les besoins, afin de ne pas provoquer un dommage aux plantations du jardin), mais les travaux qui ne sont pas indispensables à la préservation des plantations, on ne devra pas les réaliser durant cette année-là.

Une personne observant les Mitsvot qui habite un immeuble où les autres occupants n’observent pas la Torah et les Mitsvot, devra s’efforcer de les influencer avec douceur et tact afin d’empêcher la réalisation de travaux interdits dans le parc de l’immeuble durant cette année. Si cette personne scrupuleuse des Mitsvot sait que ses propos seront vains et que ses voisins n’accepteront pas d’observer la 7ème année conformément à la Halacha, 3 solutions s’offrent elle pour s’écarter de la transgression du devoir de la 7ème année:

  1. Indiquer lors du règlement des charges de l’immeuble au syndic, que le paiement couvre uniquement les autres frais de la copropriété et non l’entretient du jardin, ou bien dire que le paiement inclus l’entretient du jardin mais uniquement pour les travaux autorisés par la Halacha pendant la Chémita (l’arrosage pour empêcher l’assèchement des plantations lorsque c’est nécessaire, ou autre …)
  2. Obtenir une procuration irrévocable du syndic afin de faire vendre le terrain à un non-juif par l’intermédiaire du Rabbinat local, afin de ne pas être l’associé d’une transgression.
  3. Déclarer en présence de 3 hommes que l’on se dépossède de sa partie commune dans le jardin, et ainsi on exprime que l’on n’a plus de lien avec le jardin de l’immeuble.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Reciting Birkat Hamazon While Walking on One’s Way

Question: If one is eating while walking outdoors, may one recite Birkat Hamazon while continuing to walk? Answer: In the previous Halacha we have discussed that our Sages have enacted that one must recite Birkat Hamazon while sitting in order for the individual to have maximum concentration. ......

Lire la Halacha

The Significance of Tu Bishvat

The Fifteenth of Shevat or Tu Bishvat is the Rosh Hashanah for trees (Rosh Hashanah 2a). Most people commonly think that just as on the First of Tishrei, which is the day of Rosh Hashanah, all creations are judged for life or death, for wealth or poverty, and the like, so too, on Tu Bishvat, trees a......

Lire la Halacha

A Dish Comprised of Several Kinds of Food

Question: What is the correct blessing on stuffed peppers? Similarly, what is the correct blessing on a cake which has just a little flour but the primary ingredients of the cake are fruits and nuts? Answer: In the previous Halacha we have explained that when one eats two different foods requirin......

Lire la Halacha

Foods Which Contain Flour

During the past few days, we have discussed that when a dish is comprised of several different foods which require different blessings, one should recite the blessing on the primary food in the dish. Thus, if one eats grape leaves stuffed with rice, one should recite the Mezonot blessing, for the ri......

Lire la Halacha


Reciting Birkat Hamazon While Seated

Question: Is one obligated to sit while reciting Birkat Hamazon or is it permissible to recite it while walking as well? Answer: The Gemara in Masechet Berachot (51b) states that one must recite Birkat Hamazon while seated. The Poskim as well as Maran Ha’Shulchan Aruch (Chapter 183) rule li......

Lire la Halacha

The Law that the Blessing on a Primary Food Exempts a Secondary Food

Next Sunday night marks Tu Bishvat, a day we customarily recite many blessings. We shall therefore discuss the laws of blessing for the next several days. The Mishnah in Masechet Berachot (44a) states: “The rule is: If there is a primary food and a secondary food along with it, one recites ......

Lire la Halacha

The Laws of a Primary and Secondary Food Regarding Blessings

Question: If one eats a slice of bread along with fish, is it possible that one only recites a blessing on the fish and the bread will be considered secondary to the fish and exempted by it? Answer: In the previous Halacha we have explained the basic laws of primary and secondary foods regarding ......

Lire la Halacha

The Order for Lighting Shabbat and Chanukah Candles

There is a disagreement among the Rishonim as to the order of lighting Shabbat and Chanukah candles on Erev Shabbat Chanukah. The Ba’al Halachot Gedolot (commonly referred to as “Behag”) is of the opinion that Chanukah candles must be lit before Shabbat candles because women cu......

Lire la Halacha