Halacha pour mardi 23 Cheshvan 5784 7 novembre 2023

La Halacha est dédiée
Pour la guérison totale de Gabriel Ben Sultana (Teboul), Max Mordé'haï Ben Oraïda (Mimouni) parmi tous les malades d'Israël

Incendie pendant Chabbat

Question : Si quelqu’un voit brûler sa maison pendant Chabbat, est-il vrai qu’il lui est interdit d’éteindre l’incendie (lorsqu’il n’y a personne à l’intérieur) ?

Réponse : Nous allons avant tout expliquer les fondements de cette règle, et nous dirons ensuite comment agir dans la pratique.

L’extinction d’un incendie pendant Chabbat
Lorsqu’un incendie se déclare pendant Chabbat, il est interdit de l’éteindre.
Même si l’on voit sa maison se consumer dans les flammes, il est interdit d’éteindre l’incendie pendant Chabbat. Nos maîtres ont également interdit dans cette situation de solliciter l’intervention d’un non-juif pour éteindre l’incendie, car si l’on autorisait à solliciter le non-juif, le juif – qui par nature humaine est pris de panique pour ses biens matériels – risquerait d’éteindre lui-même l’incendie (RAN sur Chabbat 145a page 61a dans les Halachot).

Manières autorisées pour éteindre un incendie pendant Chabbat
Il est permis de dire – par allusion – à un non-juif d’éteindre un incendie pendant Chabbat, par exemple, en lui disant : « La personne qui éteindra l’incendie ne perdra pas son salaire. »

De même, il est permis d’éteindre l’incendie par procédé de « Guérama », c'est-à-dire, de façon indirecte. C’est pourquoi, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche qu’il est permis de placer à proximité de l’incendie des sachets en nylon contenants de l’eau, de sorte que lorsque le feu atteindra les sachets, l’eau en sortira et l’éteindra.

Certains décisionnaires autorisent d’éteindre l’incendie en situation de perte, en aspergeant l’eau en direction du haut, de sorte que l’extinction se fera lorsque l’eau retombera en bas. (Min’hat Chélomo chap.31).

De même, chaque fois qu’il y a des livres saints, comme des H’oumachim, des Guémarot ou autres, il est permis de solliciter explicitement un non-juif afin qu’il éteigne l’incendie, en raison de l’humiliation des écrits saints (MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h chap.334-18 au nom d’un Gaon).
Selon cela, le Gaon auteur du Misguéret Ha-Choul’han (sur l’abrégé du Choul’han ‘Arou’h chap.85) écrit qu’il est permis d’éteindre tout incendie qui se déclare dans la maison d’un juif, en raison des Mézouzot fixées aux portes de la maison, car elles sont susceptibles de brûler, elles ont donc le statut d’écrits saints qu’il est permis de sauver pendant Chabbat en sollicitant le non-juif qui éteindra l’incendie.

Extinction d’un incendie pendant Chabbat de notre époque
Cependant, de notre époque, lorsque se déclare un incendie, il est d’usage de contacter les pompiers par téléphone pendant Chabbat, afin qu’ils éteignent l’incendie, et nous allons expliquer la raison à cette autorisation :

Il n’y a pas le moindre doute que lorsque l’incendie risque de mettre en danger des vies humaines, il est permis d’éteindre soi-même l’incendie pendant Chabbat, car rien ne se dresse devant le sauvetage d’une vie.
C’est pourquoi, le Gaon Rabbi Nissim KARELITZ z.ts.l écrit dans son livre ‘Hout Chani (chap.35 note 3) que de notre époque où se trouvent des ballons de gaz ou autres à proximité des habitations, et lorsque se déclarera un incendie – ‘Hass Vé-Chalom – le feu est susceptible de se propager rapidement et atteindre les réservoirs de gaz, ce qui aurait pour conséquence de provoquer des explosions, il y a donc un véritable danger pour des vies humaines, puisque les gens habitants les environs peuvent être touchés par le feu. Il est donc permis de téléphoner aux pompiers afin qu’ils viennent éteindre l’incendie, et devancer ainsi un malheur pour qu’il n’arrive pas, car cette situation relève réellement du sauvetage de vies humaines.

Similairement, le Gaon auteur du ‘Arou’h Ha-Choul’han (chap.334) écrit qu’il faut expliquer les fondements de ces règles à partir de la Guémara où il est enseigné que chaque fois où il y a dégât matériel pour la collectivité, il est permis d’éteindre un incendie pendant Chabbat.
Or, puisque de notre époque les maisons sont construites à proximité des rues, ce qui peut engendrer un dégât pour la collectivité, il est donc permis de notre époque d’éteindre un incendie pendant Chabbat, même par un juif.

En conclusion : De façon générale, il est interdit d’éteindre un incendie pendant Chabbat (lorsqu’il n’y a pas de vies humaines en danger). Cependant, les décisionnaires écrivent que de notre époque, puisqu’il est toujours quasiment certain qu’un danger guette les alentours si l’on n’éteint pas l’incendie, il est donc permis de contacter en urgence les pompiers pendant Chabbat, afin qu’ils éteignent l’incendie, car rien ne se dresse devant le danger de mort.

8 Halachot Les plus populaires

Vaygach

Nous sommes aujourd’hui à la date du 10 Tévet, jour de jeûne public pour tout le peuple d’Israël. Vous pouvez consulter les règles relatives à un jour de jeûne ici, dans une Halacha antérieure consacrée au jeûne du 17 Ta......

Lire la Halacha

Vay’hi – La force d’une bonne parole

Commentaires rédigés pour Halacha Yomit par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv Dans notre Paracha, Ya’akov Avinou rassemble ses enfants auprès de lui et les bénit avant de quitter ce monde, comme il est ......

Lire la Halacha

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la via......

Lire la Halacha

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de pri&......

Lire la Halacha


Michpatim

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Ya’akov SASSON Chlita, directeur de notre site Halacha Yomit, et digne petit-fils de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l Il est dit dans notre Paracha : « Or, j'enverrai devant toi un ange, chargé de veiller......

Lire la Halacha

Térouma

Entre Moché et Bétsla’el Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadia COHEN Chlita, Chef des tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Cette semaine, nous lirons dans notre Paracha la contribution matérielle des Béné I......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question : Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture ? Réponse : Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la......

Lire la Halacha

Mikets - « Un homme intelligent et sage »  - Histoire au sujet de Rabbi Avraham Ibn ‘EZRA

Commentaires rédigés par le Gaon Rabbi Zévadya COHEN Chlita, chef de tous les tribunaux rabbiniques de Tel Aviv, pour Halacha Yomit Notre Paracha nous relate les rêves de Pharaon ainsi que leurs interprétations données par Yossef Ha-Tsaddik, qui eut le m&......

Lire la Halacha