Halacha pour mardi 23 Iyar 5782 24 mai 2022

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Emettre un son et siffler pendant Chabbat

Dans la Guémara ‘Erouvin (104a), on explique le décret de nos maîtres selon lequel il est interdit d’émettre un son pendant Chabbat et les jours de Yom Tov.
Par exemple, il est interdit un jour de Chabbat ou de Yom Tov de jouer d’un instrument de musique, par crainte d’avoir à réparer l’instrument.

La raison à ce décret est valable même de nos jours, car il est fréquent que les musiciens accordent leurs instruments.
Par exemple, il est fréquent qu’un guitariste accorde son instrument son instrument pendant qu’il joue, ce qui représente un interdit de la Torah.
Or, s’il était permis de jouer d’un instrument de musique pendant Chabbat et Yom Tov, les musiciens se heurteraient à un risque de réparation de l’instrument, ce qui constitue parfois un véritable interdit de la Torah (Même si la raison à ce décret de nos maîtres ne serait pas valable de notre époque, il existe un principe selon lequel même si la raison d’un décret disparaît, le décret subsiste).

Cependant, nos maîtres n’ont interdit que l’émission d’un son « musical » par un moyen autre que la bouche, comme le fait de frapper un tambourin, ou bien sonner du Choffar (lorsque ce n’est pas pour les besoins d’une Mitsva un jour de Yom Tov de Roch Ha-Chana) ou autre exemple similaire, comme nous l’expliquerons.
Mais émettre un son en chantant avec la bouche n’est pas interdit pendant Chabbat ou Yom Tov.

Au contraire, il est une Mitsva de chanter en l’honneur de Chabbat et de Yom Tov des chants et des louanges, chacun selon ses capacités, en entonnant des chants devant Hachem.

Concernant le fait de siffler pendant Chabbat, il est évident que siffler au moyen d’un sifflet ou d’un harmonica ou autre, est catégoriquement interdit car ceci correspond véritablement à l’émission d’un son interdite par nos maîtres.
Cependant, siffler avec la bouche, le RAMA écrit (début du chap.338) que les personnes qui appellent leurs amis en sifflant, comme le son d’un oiseau, sont autorisées à le faire pendant Chabbat. Le Maguen Avraham ajoute que même si l’on siffle une mélodie de façon correcte, il est permis d’appeler quelqu’un ainsi, car cela correspond au chant au moyen de la bouche qui est parfaitement permis pendant Chabbat.

C’est ainsi que tranchent de nombreux autres décisionnaires.
Il est vrai que notre maître le H’YDA écrit dans son livre Birké Yossef (« Chiyouré Bérah’a » chap.338) au nom du Gaon Rabbi Pinéh’ass ANYO qu’il est interdit de siffler en chantant pendant Chabbat. Malgré tout, le H’YDA lui-même écrit dans son livre Mah’zik Bérah’a (ibid.) que selon les propos du RAMA, l’usage est de permettre en Allemagne et en Pologne de siffler et d’émettre des sons avec la bouche pendant Chabbat, même si le son ressemble véritablement à un instrument de musique.
Cette opinion est retenue comme essentielle selon la Halah’a, comme le confirme notre maître le Rav z.ts.l.

Par conséquent, même s’il est strictement interdit de siffler pendant Chabbat au moyen d’un sifflet ou autre, il est permis de siffler au seul moyen de la bouche.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Comment doit-on tremper l’ustensile?

Il faut veiller à ce que rien ne fasse séparation (H’atsitsa) entre l’ustensile et l’eau du Mikvé. Est considérée comme H’atsitsa (élément séparateur), toute chose qui s’interpose entre l’ustensile et l&rs......

Lire la Halacha

Lire les Téhilim ou tout autre texte du Mikra (le TANA’H) la nuit

Question: Est-il permis de lire les Téhilim ou des versets du TANAH’ (Torah, livres des prophètes et hagiographes) la nuit, ou y a-t-il un interdit selon la Kabbala? Peut-on autoriser lorsque cette lecture est faite pour la guérison d’un malade ou pour une femme sur ......

Lire la Halacha

Un Koumkoum électrique et des ustensiles jetables vis-à-vis de l’immersion dans le Mikvé

Question: Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés? Réponse: Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum......

Lire la Halacha

Consommer des boissons dans des établissements ou chez un particulier qui n’a pas trempé les ustensiles

Question: Est-il permis de consommer un café chez un particulier ou dans un établissement (par exemple le café « Expresso » que l’on sert sans lait dans les Cafés chez nous à Paris) si le propriétaire ne veille pas à tremper les uste......

Lire la Halacha


L’immersion des ustensiles

Tous nouveaux ustensiles achetés d’un non juif (comme par exemple la majorité des ustensiles fabriqués en dehors d’Israël) doivent être trempés dans un Mikvé avant d’être utilisés. Nous apprenons ce Din dans la Torah (Ba......

Lire la Halacha

Cuire et cuisiner pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov (car plusieurs interdi......

Lire la Halacha

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’obligation de tremper dans un Mikvé, tout nouvel ustensile acheté chez un non juif, comme par exemple des ustensiles dont le fabriquant est un non juif. Ces ustensiles nécessitent une immersion dans le ......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha