Halacha pour mardi 21 Av 5780 11 août 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Lois relatives à la Bérah’a du Gomel

Nos sages ont instauré que toute personne qui vie un événement dangereux se doit de remercier Hachem en récitant une Bérah’a devant 10 personnes comme nous allons l’expliqué.

Dans la Guémara, traité de Bérah’ott page 54 au recto, rabbi Yéhouda dit au nom de Rav, 4 personnes se doivent de remercier Hachem ( réciter la Bérah’a du Gomel) celui qui descend en mer et y remonte, celui qui traverse le désert et arrive en agglomération, celui qui était malade et à guérit et celui qui était en prison et en est sorti. Et un signe a été donné pour ce souvenir de ces 4 cas à partir du verset “Véh’ol Ha-HAYM Yodouh’a Séla” (et tous les vivants te remercieront) car le mot Ha-Haym est l’abréviation de H’avouch(enprisonné), Yam( la mer),Yissourim (les souffrances, le malade) et Midmar (le desert).

La Guémara continue et demande quelle Bérah’a doivent ces 4 personnes réciter? Barouh’ Ata ADO-NA-Y Eloheinou Méleh’ Ha-‘Olam Ha-Gomel Léh’ayavim Tovott Chégémalani Kol Touv.

La bérah’a du Gomel doit-être récitée en présence de 10 personnes dont 2 sages comme il est dit dans le verset “ et il sera loué dans le Kahal et en présence de sages, hors le terme Kahal représente la présence de 10 personnes au minimum et le mot sages au pluriel signifie au minimum 2 sages, et s’il n’y a pas de sages sur place on ne s’abstiendra pas de réciter la Bérah’a, car cette règle est seulement a priori. Cependant on ne pourra pas réciter le Gomel sans un Minyann, comme tranche Marann dans le Choulh’ann ‘Arouh’ et dans ce cas il est bon de réciter le Gomel sans prononcer le nom d’Hachem comme ceci “Barouh’ Ha-Gomel Léh’ayavim Tovott etc.”

Il est bon de dire les versets suivants avant la bérah’a du Gomel “Odé Hachem Béh’ol Lévav Béssodd Yécharim Vé’éda, Yodou La Hachem H’assdo Vénifléotav Livnei Adam” et l’assemblé répond “Tsour Acher Gémaleh’a Kol Touv Yigmolh’a Kol Touv Séla Vaedd”

Dans la prochaine Halah’a, nous continuerons à traiter d’autres points concernant le Gomel

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Déduire du Ma’asser les dépenses liées aux enfants

Question: Les personnes qui ont l’usage de prélever chaque mois le « Ma’asser Késsafim » (la dîme financière), peuvent-elles déduire du Ma’asser, les frais de prise en charge de leurs enfants qui vivent encore avec eux? R&e......

Lire la Halacha

Quelle est la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka?

Concernant la quantité que l’on doit donner à la Tsédaka, nos maîtres - le RAMBAM, le TOUR et MARAN l’auteur du Choulh'an ‘Arouh’ – écrivent que lorsqu’on possède les moyens suffisants, il faut donner selon les besoins ......

Lire la Halacha

Qui est soumis à l’obligation de donner la Tsédaka

Toute personne du peuple d’Israël est soumise à l’obligation de donner la Tsédaka. Même le nécessiteux qui se nourrit de la Tsédaka, qui n’a pas d’autre moyen de se nourrir, et dont toute la subsistance provient de ce que lui donnent le......

Lire la Halacha

La Mitsva de Tsédaka – Notre maitre le Rav z.ts.l

Notre maitre le TOUR écrit: La Mitsva de Tsédaka incombe chaque membre du peuple d’Israël, en donnant de son argent, selon ses possibilités. Hormis le fait que toute personne qui donne la Tsédaka, accompli une ordonnance positive de la Torah, toute personne......

Lire la Halacha


Un cuisinier non-juif dans un restaurant Cacher

Nos propos d’aujourd’hui sont dédiés à l’élévation des saintes âmes des 3 jeunes garçons: Ya’akov Naftali Ben Ra’hel Dévorah, Gil’ad Mi’haël Ben Bat Galim et Eyal Ben Iriss Téchoura z’&......

Lire la Halacha

Mélanger le poisson et les laitages

Question: Est-il permis de manger du poisson avec du beurre? Réponse: Il est enseigné dans la Guémara H’oulinn (103b): Il est interdit de cuire toute viande avec du lait, excepté la viande de poisson ou de sauterelle. Il est donc explicite que selon......

Lire la Halacha

Des châtaignes ou des pommes cuites par un non-juif

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué le décret de nos maîtres interdisant la consommation d’un plat cuit par un non-juif, et nous en avons expliqué les raisons. Dans la précédente Halah’a, nous avons aussi expl......

Lire la Halacha

Interdiction de cuissons des non-juifs sur les légumineuses (pois chiches et autres) grillées – Instruction de notre maitre le saint ARI zal

Question: Ces dernières années, un certain Rav diffusa l’information selon laquelle il serait interdit de consommer le « H’oumouss » lorsque les pois chiches ont été cuits par des non-juifs, et ceci à titre de l’interdiction de consomm......

Lire la Halacha