Halacha pour mardi 15 Sivan 5779 18 juin 2019

Pour l'élévation de l'âme de 
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Des pains « ‘Halavi » (pétris avec du lait)

Il est expliqué dans la Guémara Péssa’him (36a) que nos maitres ont interdit de pétrir une pâte avec du lait, car il est à craindre que l’on ne porte pas attention à cela et que l’on en vienne à consommer ce pain avec de la viande, comme c’est fréquemment l’usage.

C’est ainsi que tranchent tous les décisionnaires, ainsi que MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (Y.D chap.97), qu’il est interdit de pétrir une pâte avec du lait, par crainte que l’on en vienne à la consommer avec de la viande.
Si une telle pâte a été pétrie, il est interdit de la consommer, même lorsqu’elle seule sans accompagnement.

La Guémara rapporte encore (ibid.) que Rabbi Yéhochoua’ demanda à ses enfants de lui préparer de la Matsa pour le 1er Yom Tov de Péssa’h, en veillant à ne rien ajouter dans la pâte, car la Matsa doit être « un pain de misère », mais pour les autres jours de la fête, il leur demanda de lui pétrir des Matsot avec du lait.
La Guémara objecte sur cela puisque l’on a apprit qu’il est interdit de pétrir une pâte avec du lait, et que si cette pâte a été pétrie ainsi, elle est interdite à la consommation.
Mais la Guémara répond que Rabbi Yéhochoua’ leur demanda de lui pétrir une pâte à base de lait pour les autres jours, « comme l’œil du taureau ».
Rachi explique: Rabbi Yéhochoua’ leur demanda une petite quantité de Matsa à base de lait pour les autres jours de la fête, comme un œil de taureau, car avec une telle petite quantité, il n’y a pas à craindre d’incident, puisqu’on la consommera immédiatement après la cuisson, lorsqu’on sait qu’elle faite à base de lait.

Mais nos maitres le RIF et le RAMBAM expliquent les propos de la Guémara différemment, et selon eux, « l’œil du taureau » signifie que Rabbi Yéhochoua’ leur demanda de lui préparer de la Matsa à base de lait mais avec une apparence différente de celle de la Matsa ordinaire, afin que l’on distingue qu’elle à base de lait, et ainsi, il n’y a pas à craindre de la consommer avec de la viande.

Du point de vue de la Halacha, les 2 explications données par nos maitres les décisionnaires médiévaux sont retenues, et même s’il est interdit de pétrir une pâte à base de lait, malgré tout, si on le fait en très petite quantité, ou bien si on donne une apparence inhabituelle à la pâte afin que l’on sache qu’elle est faite à base de lait, la chose est permise sous ces conditions.
C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h.

Nous avons donc apprit qu’il est interdit selon la Halacha de cuire en boulangerie des pains à base de lait (Yaourt ou lait), puisqu’il est à craindre que l’on consomme par erreur ces pains avec de la viande.
Si par contre on donne une forme inhabituelle au pain en guise de signe distinctif qui indique que le pain est à base de lait, on peut autoriser.
De même, on peut autoriser un particulier à cuire une petite quantité de pain à base de lait (nous expliquerons plus tard – avec l’aide d’Hachem - à quoi correspond « une petite quantité »).

Notre maitre le ‘HYDA écrit en ces termes (Chiyouré Béra’ha note 2):
« En Erets Israël et en Turquie, il est d’usage de fabriquer des « Borekas » farcis à la viande ou au fromage ou aux légumes, et il faut être vigilant sur ce point. »

Cela signifie que lorsqu’on cuit des Borekas au fromage, il faut veiller à ce que le Borekas ait une forme qui indique qu’il est au fromage, afin que l’on ne fasse pas l’erreur de le consommer avec de la viande.
C’est pourquoi, il est d’usage en Israël de fabriquer les Borekas au fromage sous forme triangulaire exclusivement.
Le Kaf Ha’Haïm écrit (note 16) que pour un Borekas à la viande, il n’est généralement pas nécessaire de lui donner une forme particulière afin que l’on sache qu’il est à base de viande, car la viande se voit de l’extérieur, et on n’en arrivera pas à se tromper.

En conclusion: Dans les boulangeries ou autres, on ne doit pas cuire des pains à base de lait, afin que l’on n’en arrive pas à les consommer par erreur avec de la viande.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Pesach Seder-“Maror”, “Shulchan Orech”, and “Tzafun”

Maror Everyone is obligated to eat a Kezayit (olive’s volume, approx. 27 grams) of Maror on the night of Pesach. There are several kinds of vegetables that one may use for Maror, however, the predominant custom today, especially among Sephardic Jewry, is to use the leaves and stalks (spines) ......

Lire la Halacha

The Laws of Koshering Vessels for Pesach

One may not use Chametz vessels on Pesach since vessels which have been used to cook in or have had hot Chametz placed in them have Chametz flavor absorbed in them. Thus, just as we separate between meat and dairy utensils all year long, we must likewise separate between the utensils we use all year......

Lire la Halacha

Hallel on the Night of Pesach-The Laws Regarding Men and Women

The Tosefta (Chapter 3 of Sukkah) states: “There are eighteen days and one night throughout the year when the (complete) Hallel is recited, as follows: The eight days of the Sukkot holiday, the eight days of Chanukah, the first day of Pesach as well as the first night of Pesach, and on the hol......

Lire la Halacha

Arriving Late to or Skipping Some Portions of the Megillah Reading

Every member of the Jewish nation is obligated to read the Megillah on the day of Purim. One must read it during the night and once again the next day, as the verse states, “My G-d, I call out to you during the day and you do not answer; during the night I have no rest.” This verse is wr......

Lire la Halacha


Some Detailed Laws Regarding Kitniyot (Legumes) on Pesach

In the previous Halacha we have briefly discussed the primary laws of Chametz and Kitniyot (legumes) on Pesach. We have explained that according to all communities, legumes such as rice and chick peas are not actual Chametz, for only grain products can be considered Chametz. However, Ashkenazim cust......

Lire la Halacha

Koshering Sinks and Kitchen Countertops

We have previously discussed that just as one should designate vessels for milk and meat respectively, likewise, regarding the holiday of Pesach, one should not use one’s regular Chametz vessels that were used all year round; rather, one should designate special kosher for Pesach vessels. N......

Lire la Halacha

Caution Regarding Chametz Issues

The Prohibition to Eat and Benefit From Chametz The Torah (Shemot 13) states regarding the holiday of Pesach: “Matzot shall be eaten for seven days; neither leaven nor sourdough shall be seen in your borders.” Our Sages taught in Masechet Pesachim (21b among other places) through exp......

Lire la Halacha

Leaning During the Seder - Coronavirus

Regarding the current quarantine/shutdown that we currently find ourselves in as a result of the COVID-19 Coronavirus outbreak, many people ask, why did Hashem do this to us? For which sin did this virus come to the world? We can all see that the clearest repercussion of this virus is that everyo......

Lire la Halacha