Halacha pour lundi 28 Sivan 5779 1 juillet 2019

Pour l'élévation de l'âme de 
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Question : y a-t-il une raison fondée au fait que les élèves de Yéchiva ont pour habitude d’être vigilant de prier uniquement lorsqu’ils sont vêtus d’une veste, et ne prient pas habillés d’une chemise ?

Réponse: le choulh’ann ‘Arouh’ écrit (Simann 98 Saïf 4) la prière remplace les sacrifices, c’est pour cette raison qu’elle doit être comme le sacrifice avec de la ferveur, sans pensées étrangères à la prière puisque les pensées étrangères au sacrifice le rendait non valable, et il est bon d’avoir des vêtements réservés à la prière, etc..

Il ressort des paroles du Choulh’ann ‘Arouh’ que selon le strict Dinn il est permis de prier avec les habits que l’on a portés toute la journée, mais qu’il était bien de porter un vêtement qui est réservé pour la prière comme le Cohen portait des habits spéciaux pour le service.

C’est la raison pour laquelle les élèves de Yéchiva ont pour bonne habitude de porter une veste pour prier ainsi qu’un feutre, et c’est ainsi que les grands sages sépharades agissaient et prier avec un chapeau ou le Talitt sur la tête.

Il faut surtout faire attention lorsque le l’on marche dans un endroit qui n’est pas propre de vérifier ces chaussures avant de commencer la prière pour s’assurer que rien de sale n’est collé à celles-ci,car il serait interdit de prier dans de telles conditions.

Le Rav Ha-Kadoch de Komarna écrit que celui qui prend tout le temps soin de porter des habits propres pour prier pourra prier devant le roi des rois, et ces requêtes seront exaucées.

De plus il faut être vigilant de s’assurer que les habits que l’on porte pour prier ne comportent pas de Cha’atnez, car mis à part l’interdit du Cha’atnez, cela empêche la Téfila d’être écoutée.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le devoir de Matanot La-Evyonim

Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la Guémara Méguila (7a): Echange de met......

Lire la Halacha

Les jours de Pourim - La règle de « Michloah’ Manott »

Le devoir de « Michloa’h Manott » Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la ......

Lire la Halacha

Question : Doit-on répondre « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo » après la mention du Nom d’Hachem dans le Kiddouch et la Havdala ?

Réponse: Dans la Halah’a précédente, nous avons expliqué la principale raison pour laquelle on répond « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo », puisque tel était l’usage de notre maître le ROCH qui ré......

Lire la Halacha

Divré Torah sur Térouma

בס''ד Divré Torah sur Térouma Par le Rav David A. PITOUN    4 Divré Torah La Parasha de Térouma est la première des Parashiyot qui traitent de la construction et de l’architecture du Mishkan (le Temple mobile que les Bén&ea......

Lire la Halacha


La règle relative à un œuf, de l’ail ou de l’oignon restés découvert toute une nuit

Les choses interdites par danger Il est enseigné dans la Guémara Nida (17a): Rabbi Chim’on Bar Yoh’aï dit : il y a 5 choses à cause desquelles une personne peut se mettre en danger en les réalisant, et l’une de ces choses est le fait de consommer ......

Lire la Halacha

« Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo»

Question: Quand doit-on répondre « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo »? Réponse: Moché Rabbénou dit dans un verset de la Torah: « Lorsque j’invoque le Nom d’Hachem, rendez hommage à notre D. » Le Tar......

Lire la Halacha

La bénédiction de Chéhéh’yanou à la vision d’un être cher

Question: Une personne s’absente de chez elle durant 30 jours ou plus. A son retour, cette personne est heureuse de retrouver les membres de sa famille, ainsi que ses amis intimes. Doit-elle réciter la bénédiction de Chehe’heyanou en les revoyant? Réponse: ......

Lire la Halacha

La bénédiction de Mé’hayé Hamétim au bout de 12 mois de séparation avec un être cher

Dans la précédente Hala’ha, nous avons expliqué que lorsque l’on voit un être cher, un ami intime ou un proche parent, que l’on n’a pas vu depuis 30 jours, on doit réciter la bénédiction de Chéhe’heyanou en le voyan......

Lire la Halacha