Halacha pourmardi 12 Shevat 5781 janvier 25 2021

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas où il faut donner priorité à une certaine bénédiction non de par l’importance de l’aliment, mais du fait que cette bénédiction doit être récitée avant l’autre.

Nous avons un principe selon lequel, plus la bénédiction est « ciblée », plus elle est importante, donc prioritaire.
Par exemple, la bénédiction de « Chéhakol Nihiya Bidvaro » (« que tout a été créé par sa parole ») n’est absolument pas une bénédiction ciblée car elle englobe toute la création réalisée par Hachem. De ce fait, la bénédiction de « Chéhakol » n’est pas considérée comme une bénédiction aussi importante que les autres bénédictions où la louange à Hachem y est plus détaillée.

De même, la bénédiction de « Boré Péri Ha-Ha’Ets » ou celle de « Boré Péri Ha-Adama » sont toutes deux des bénédictions biens définies qui n’appartiennent qu’à des aliments qui proviennent de l’arbre ou de la terre. Par conséquent, si l’on récite ces bénédictions avant de consommer de l’eau ou du fromage on ne sera pas acquitté, puisque dans ces bénédictions, la création de l’eau ou du fromage n’y est absolument pas inclus. Par contre dans le cas contraire, ou l’on aura récité la bénédiction de « Chéhakol » sur un fruit ou un légume, on sera acquitté, car c’est une formule qui englobe toute la création, y compris les fruits de l’arbre ou de la terre.

A présent, nous allons traiter de l’ordre des bénédictions alimentaires :
Si l’on pose devant une personne des fruits ainsi qu’un aliment dont la bénédiction est « Chéhakol », on devra donner priorité au fruit du fait que sa bénédiction n’est pas global, mais détaillée et acquitte uniquement les fruits de l’arbre. Il en est de même si l’on pose un fruit de la terre ainsi qu’un aliment dont la bénédiction est « Chéhakol », on devra d’abord réciter « Boré Péri Ha-Adama ».

De ce fait, si l’on sert de la viande et un plat de pommes de terre, on devra d’abord réciter la bénédiction de « Boré Péri Ha-Adama » sur les pommes de terre, et ensuite « Chéhakol » sur la viande.

Conclusion: On devra toujours donner priorité à la bénédiction de « Péri Ha-Ets » ou « Boré Péri Ha-Adama » à la celle de « Chéhakol ».
De ce fait, si l’on sert des fruits ainsi qu’une chose dont la bénédiction est « Chéhakol », on récitera d’abord la bénédiction sur le fruit, on goûtera le fruit, et ensuite on récitera la bénédiction de « Chéhakol » sur l’autre aliment et on le goûtera.

Dans la prochaine Halacha, nous détailleront d’autres règles sur la priorité dans les bénédictions alimentaires.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Order for Lighting Shabbat and Chanukah Candles

There is a disagreement among the Rishonim as to the order of lighting Shabbat and Chanukah candles on Erev Shabbat Chanukah. The Ba’al Halachot Gedolot (commonly referred to as “Behag”) is of the opinion that Chanukah candles must be lit before Shabbat candles because women cu......

Lire la Halacha

Lighting the Chanukah Candles

The Mitzvah of Lighting Chanukah Candles There is a Mitzvah to light Chanukah candles throughout all eight nights of Chanukah (beginning from next Sunday night). The Sephardic custom is to light one set of Chanukah candles per house. The Ashkenazi custom, however, is that every member of the househ......

Lire la Halacha

The Laws of Boarders, Guests, Soldiers, and Yeshiva Students Regarding Chanukah Candles

Question: If one will be away from home as a guest during Chanukah, how should one act regarding lighting Chanukah candles? Similarly, what is the law regarding a soldier who will be at his military base during Chanukah? Answer: If one is away from home during the holiday of Chanukah and stays a......

Lire la Halacha

A Guest On Motza’ei Shabbat Chanukah

Question: If one is staying as a guest at one’s parents’ or in-laws’ home for Shabbat Chanukah, where should one light Chanukah candles on Motza’ei Shabbat? Answer: Regarding a married individual who is staying as a guest at his father’s home, according to the Sephar......

Lire la Halacha


The Laws of Married Children Staying with Their Parents and One Staying in a Hotel

In the previous Halacha, we have explained that although one who has no one lighting on his behalf at home (for instance, because he has no family or because his family is with him) and is staying as a guest in a friend’s home on Chanukah should have been obligated to light candles in one&rsqu......

Lire la Halacha

“Al Ha’Nissim”

Starting from the Arvit prayer on the first night of Chanukah (this year, 5782, starting from tonight, Sunday night) “Al Ha’Nissim” is added in the Amida in the middle of the Blessing of Thanksgiving (“Modim Anachnu Lach etc.) as it is printed in all Siddurim. Even if mos......

Lire la Halacha

Hallel on Chanukah as it Pertains to Women

Question: Since women are obligated to light Chanukah candles, does this mean that they are likewise obligated to recite the Hallel every morning of Chanukah as well? Answer: Women are exempt from all positive, time-bound Mitzvot, such as eating in the Sukkah, taking the Lulav, and hearing the Sh......

Lire la Halacha

Havdala Without Besamim and a Candle

Question: One Motza’ei Shabbat when we were on vacation in the summer, we were not able to procure Besamim (a fragrant object) and a candle. Is it permissible to recite the order of Havdala without Besamim and a candle? Answer: This law is discussed by the Gemara (Berachot 53a): “Rav ......

Lire la Halacha