Halacha pour mercredi 20 Kislev 5779 28 novembre 2018

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

L'obligation des femmes d'allumer les bougies de H'anouka

Les femmes aussi sont tenues d'allumer les bougies de H'anouka, du fait qu'elles aussi, ont contribuées au miracle, comme il est raconté à propos de Yéhouditt la fille de Yoh’anann le grand prêtre, qui avait enivré l'empereur grec pour le tuer.

C'est pour cette raison que si le mari n'est pas présent pour cause de voyage d'affaires par exemple, pendant un ou plusieurs jours de H'anouka, il devra dire à sa femme d'allumer à sa place les bougies de H'anouka. Ainsi, il s’acquitte de son devoir là où il se trouve, même s’il est absent lors de l’allumage.

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que même lorsque le mari sait qu’il rentrera à une heure tardive à la maison, il est préférable qu’il nomme sa femme afin qu’elle allume les Nerot au moment où il faut les allumer Léh’atéh’ila (à priori), c'est-à-dire immédiatement à la sortie des étoiles, plutôt que de les allumer lui-même à une heure tardive.

Il est vrai que dans toutes les Mitsvot nous appliquons habituellement le principe selon lequel « la Mitsva est plus grande lorsqu’elle est accomplie par la personne elle-même plutôt que par son délégué », néanmoins, ici il est préférable de nommer sa femme afin qu’elle allume les Nerot, car par cela, la Mitsva s’accomplit au moment où nos maitres l’ont instaurée.

De plus, lorsque la femme allume les Nerot à la place de son mari, il n’est pas considéré que le mari n’accompli pas la Mitsva lui-même puisque sa femme est une partie de lui-même, de ce fait, lorsque la femme allume, on considère que c’est le mari lui-même qui les allume.

Cependant selon la tradition Achkénazim où chaque homme de la maison allume sa propre H'anoukiya, si le mari se trouve dans un endroit dans lequel il a la possibilité d'allumer, il est préférable qu'il allume sans réciter la bénédiction de l'allumage, et sa femme allumera à la maison en récitant la bénédiction. Et s'il a la possibilité d'entendre la bénédiction de quelqu'un d'autre et de s'en acquitter, il est certain que c'est préférable.

Bien que les femmes sont tenues d'allumer les bougies de H'anouka, si le mari allume à la maison, ni sa femme ni ses filles ne devront allumer une autre H'anoukiya même selon la tradition des Achkénazim. Car c'est seulement lorsqu’une femme est seule, du fait  qu'elle est célibataire et vie dans son propre appartement ou bien qu'elle est mariée, mais que son mari n'est pas présent, qu'elle devra allumer sa propre H'anoukiya.

Nous devons tout de même expliqué une chose supplémentaire:
Lorsqu’un mari sait qu’il doit rentrer à une heure tardive et qu’il nomme sa femme afin d’allumer les Nerot à sa place, le mari s’acquitte de son obligation ainsi que des bénédictions par l’allumage de sa femme.
Cependant, si ceci se produit dès le premier soir de H’anouka, dans ce cas le mari n’aura pas l’occasion de réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou que l’on récite uniquement le 1er soir.
C’est pourquoi, si le mari doit rentrer à une heure tardive même le 1er soir, et que de ce fait, il nomme sa femme pour allumer à sa place à la sortie des étoiles, le 2ème soir lorsque le mari allumera les Nerot, il devra ajouter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur l’allumage, car pour lui cet allumage est le premier qu’il réalise lui-même.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Faire fondre de la glace pendant Chabbat

Dans la Halah’a précédente, nous avons appris qu’il est permis de fabriquer des glaçons pendant Chabbat. Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (51b): Nos maîtres enseignent: il est interdit d’écraser de la neige ou de la glace p......

Lire la Halacha

Utiliser un savon solide pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’utiliser du savon solide pendant Chabbat pour se laver les mains ou autre, ou bien y a-t-il un interdit à le faire? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons mentionné la discussion parmi les décisionnaires au suje......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

Faire des glaçons pendant Chabbat

Question: Est-il permis pendant Chabbat de remplir d’eau les bacs à glace et de les introduire ensuite dans le réfrigérateur afin de fabriquer des glaçons pendant Chabbat? Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (95a): Celui qui fai......

Lire la Halacha


« Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim »

Question: Dans la ‘Amida, dans la formule de la bénédiction contre les hérétiques (Minim), comment doit-on conclure la terminaison de la bénédiction ? « Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim » ou bien &laq......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha

Escroquerie et tromperie

Il est interdit d’escroquer les gens dans le domaine du commerce, ou bien de les tromper. Si le produit comporte un défaut, le vendeur se doit d’en informer le client. Par exemple: lorsque quelqu’un désire vendre son appartement, sachant que le toit a des infiltrati......

Lire la Halacha