Halacha pour mercredi 11 Elul 5778 22 août 2018

Pour l'élévation de l'âme de 
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

L’interdiction de marcher devant une personne qui prie

Dans les précédentes Halah’ott , nous avons expliqué l’interdiction de s’assoir à proximité d’une personne qui prie.
Nous allons à présent traiter de l’interdiction de marcher et de se tenir debout à proximité d’une personne qui prie.

Marcher à proximité d’une personne qui prie 
Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ott (27a) qu’il est interdit de passer ou de se tenir debout face à une personne qui prie la ‘Amida.

Les propos de Rabbénou Yona 
Rabbénou Yona écrit que toute l’interdiction n’existe que lorsqu’on passe ou que l’on se tient debout réellement face à la personne qui prie, mais passer ou se tenir debout à ses côtés ne représente aucun interdit.
MARANN écrit dans le Beth Yossef que les propos de Rabbénou Yona autorisant le fait de passer ou de se tenir debout sur les côtés d’une personne qui prie est une règle claire puisque l’on a appris qu’il est interdit de s’assoir sur les côtés d’une personne qui prie, dans son périmètre de 4 coudées (2 m), et nous pouvons donc en déduire qu’il est permis de s’y tenir debout.

« Ba Bigvoulo » lorsqu’une personne se tenait debout 
Si une personne se trouve debout et qu’une autre personne vient se placer à ses côtés pour prier, la personne debout n’est pas tenue de se déplacer de sa place, et elle est tout à fait autorisée à rester debout à cet endroit, puisque l’autre personne est venue d’elle-même se placer dans son périmètre, comme nous l’avons expliqué dans la précédente Halah’a au sujet du fait de s’assoir à proximité de quelqu’un qui prie.

Définition de l’interdit de passer devant quelqu’un qui prie  
Il est expliqué à travers les propos des décisionnaires que toute l’interdiction de passer ou de se tenir debout face à une personne qui prie n’existe que lorsqu’on passe ou que l’on se tient debout dans le périmètre de 4 coudées (2 m) de la personne qui prie. Par contre, si l’on passe ou l’on se tient debout à une grande distance de la personne qui prie, il n’y a là aucune interdiction.
Cependant, selon le Zohar Ha-Kadoch, il faut s’imposer la rigueur sur ce point, même en dehors du périmètre de 4 coudées (2 m) de la personne qui prie, tant que l’on est face à la personne qui prie.
Puisque telle est l’opinion du Zohar Ha-Kadoch, même si selon le strict Din on peut autoriser de passer ou de se tenir face à quelqu’un qui prie lorsqu’on est à plus de 4 coudées (2 m) de cette personne, malgré tout, celui qui s’imposera la rigueur sur ce point, est digne de la Bénédiction.

Selon une certaine opinion, l’interdiction de passer face à quelqu’un qui prie, ou de s’assoir à proximité de lui ne concernerait peut-être pas une femme qui prie, et il serait permis de passer devant elle ou de s’assoir à proximité d’elle, pendant qu’elle prie.
Mais sur le plan pratique, il n’a pas le moindre doute que toutes ces règles sont applicables aussi bien vis-à-vis d’un homme qui prie, aussi bien vis-à-vis d’une femme qui prie, et il n’y a strictement aucune différence entre eux sur ce point.
Même si la femme n’est pas tenue de prier 3 prières par jour, malgré tout, dès lors où elle se tient en prière, la Chéh’ina (la présence divine) se trouve devant elle, et il est interdit de s’assoir à cet endroit par respect pour la Chéh’ina. De même, toutes les raisons et explications que nous avons rapportés à ce sujet sont applicables aussi bien pour un homme que pour une femme.

De plus, la règle de ne pas s’assoir à proximité d’une personne qui prie, prend sa source dans le cas d’une femme qui n’est autre que H’anna, et qui était en train de prier, comme nous l’avons déjà expliqué antérieurement.

En conclusion: Il est interdit de passer dans le périmètre des 4 coudées (2 m) d’une personne qui prie. Cette interdiction n’existe que face à la personne qui prie, mais si l’on passe à ses côtés ou derrière elle, il n’y a là aucun interdit. De même, il est interdit de se tenir debout face à une personne qui prie dans le périmètre de ses 4 coudées (2 m).
Ces règles ne font aucune différence entre un homme qui prie ou une femme qui prie, il est interdit dans les 2 cas de passer ou de se tenir debout devant une personne qui prie, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme.

Dans la prochaine Halah’a, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem - d’autres cas pratiques sur ce sujet.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Thermometers on Shabbat

Question: Is it permissible to use a thermometer on Shabbat? Answer: Clearly, there is no room to take one’s temperature with an electronic/digital thermometer. Our discussion will revolve around using a thermometer that is not electronic and contains mercury which expands and rises as it h......

Lire la Halacha

Widows and Orphans

The Torah states (Shemot 22): “You shall not oppress any widow or orphan. If you oppress them and they call out to me, I shall surely hear their cry. My anger shall flare and I shall kill you with the sword; your wives shall then be widows and your children orphans.” The Torah explains t......

Lire la Halacha

Sleeping on Shabbat is Enjoyable- An Incident Regarding Maran zt”l During His Visit to the United States

Question: Is there a Mitzvah to sleep on Shabbat in order to fulfill the edict of “Sleeping on Shabbat is enjoyable” or is it preferable to delve in the holy Torah all day long? Answer: We find that the Rishonim already mention that there is a Mitzvah to sleep on Shabbat, for “s......

Lire la Halacha

An Orphaned Student and a Divorced Woman

Question: I am a teacher and I have an orphaned girl in my class. How must I act when she misbehaves? Similarly, a colleague of mine is a divorced woman. Is there any special prohibition to cause them pain? Answer: In the previous Halacha we have explained that Hashem has commanded us not to oppr......

Lire la Halacha


A Driver’s License-“Lashon Hara”

Question: If an individual wishes to obtain a driver’s license and I am aware of a medical problem that will impair him from driving, may I relay this information to the Department of Motor Vehicles? Answer: The Rambam (Chapter 1 of Hilchot Rotze’ach) writes: “Anyone who has the......

Lire la Halacha

Various Dangers- A Car on the Road

In the previous Halachot, we have discussed the positive Torah commandment for one to make a railing around one’s roof so that no one falls from there. After explaining this Mitzvah, the Rambam (Chapter 11 of Hilchot Rotze’ach U’Shmirat Nesfesh) adds: “Similarly, it is a M......

Lire la Halacha

The Order for Lighting Shabbat and Chanukah Candles

There is a disagreement among the Rishonim as to the order of lighting Shabbat and Chanukah candles on Erev Shabbat Chanukah. The Ba’al Halachot Gedolot (commonly referred to as “Behag”) is of the opinion that Chanukah candles must be lit before Shabbat candles because women cu......

Lire la Halacha

A Woman Scholarly in Torah

In the previous Halachot we have discussed the laws of rising for an elderly man or woman as well as the obligation to rise before a Torah scholar and the wife of a Torah scholar. In the previous Halacha we have explained that Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l writes that a female student mu......

Lire la Halacha