Halacha pour lundi 28 Iyar 5768 2 juin 2008

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Allumer un feu pendant Yom Tov

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué que Yom Tov et Shabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, exceptés certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefesh ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’interdit de cuire qui est interdit pendant Shabbat, et permis pendant Yom Tov.

Il est interdit de créer une flamme pendant Yom Tov, avec des allumettes ou avec un briquet, même pour les besoins liés à la nourriture.

Par conséquent, il est également interdit de conduire une voiture pendant Yom Tov, car le démarrage du moteur provoque l’allumage d’étincelles.

Par contre, il est permis d’allumer une allumette pendant Yom Tov, à partir d’une flamme déjà existante avant la fête ou celle d’un non juif, pour les besoins liés à la nourriture.

C’est pour cette raison qu’il est tout à fait permis de déplacer une boite d’allumettes pendant Yom Tov, sans la moindre crainte de Mouktsé (objets interdits au déplacement pendant Shabbat et Yom Tov), puisqu’il est faisable et même confortable d’utiliser des allumettes pour se procurer du feu à partir d’une flamme déjà existante.

Il est interdit d’éteindre une flamme pendant Yom Tov. Même le fait d’éteindre partiellement une flamme – en la diminuant – est interdit pendant Yom Tov.

Certains autorisent de diminuer l’intensité de la flamme, pour empêcher que le plat ne brûle, et afin qu’il cuise correctement. C’est ainsi que tranche notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita.

Par contre, éteindre totalement la flamme, reste interdit pendant Yom Tov.

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita conclut (dans Shou’t YabyaOmer tome 3 section O.H chap.30 et dans les appendices, ainsi que dans H’azon OvadiaYom Tov page 58) qu’il est permis d’éteindre la flamme par le procédé de Grama, c'est-à-dire, de façon indirecte.

Ce procédé consiste à remplir une casserole d’eau, la placer sur le feu jusqu’à ébullition, et laisser l’eau se déverser sur les parois extérieures de la casserole – à cause de l’ébullition - jusqu’à ce qu’elle éteigne la flamme.

On pourra ensuite tourner le bouton du gaz ou fermer le robinet de sécurité pour empêcher une propagation du gaz.

L’eau qui a servie à cette extinction indirecte, devra être utilisée pour boire un thé ou un café, afin que la cuisson de cette eau soit destinée à « Oh’el Néfech » (l’alimentation pendant Yom Tov).

Nous pouvons expliquer brièvement la raison à l’autorisation de ce procédé d’extinction indirecte (Grama), en précisant que l’extinction d’un feu qui ne brûle pas sur une mèche, mais seulement sur un métal – comme la flamme qui émane des brûleurs du gaz - pendant Yom Tov, ne représente qu’un interdit Midérabanane (instauré par nos sages). Or, une extinction qui n’est que Midérabbanan est autorisée lorsqu’elle est réalisée selon le procédé de Grama que nous avons expliqué.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Une femme qui a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah et qu’on s’en rend compte après avoir terminé la prière du matin, on ne peut plus les ré......

Lire la Halacha