Halacha pour jeudi 14 Kislev 5779 22 novembre 2018              

Pour l'élévation des âmes de:
Mess’od ben Ra’hel Vé-Yossef
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Le Tsaddik Rabbi David ‘Hananya Ben Mazal PINTO
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Date de la Halacha: 14 Kislev 5779 22 novembre 2018

Catégorie: General


Des aliments introduits aux toilettes

Question: Quel est le statut d’aliments introduits par erreur aux toilettes?

Réponse: Un esprit impur réside aux toilettes, comme rapporté dans le Zohar Ha-Kadoch (Béréchit). De ce fait, toute personne qui pénètre aux toilettes, doit se laver les mains en sortant, même si elle n’y a pas soulagé ses besoins naturels.

Nos maitres les décisionnaires des dernières générations débattent afin de définir si cet esprit impur des toilettes réside également sur des aliments ou des boissons qui y ont été introduits.
Selon le Chalmé Tsibbour (page 18b), l’esprit d’impureté qui réside aux toilettes ne peut résider que sur une chose possédant une sainteté, comme le corps humain (qui accomplit les Mitsvot, et qui a donc une certaine sainteté). Mais il ne peut résider sur des aliments ou boissons, car ils ne possèdent aucune sainteté.
Par conséquent, – selon cet avis - il est permis d’introduire des aliments ou boissons aux toilettes.

Par contre, selon le Gaon Rabbi ‘Haïm FALLAG’I dans son livre Chou’t Lev ‘Haïm (chap.66), il est interdit d’introduire des aliments ou boissons aux toilettes.
Il cite des preuves à ses propos.
Plusieurs autres grands décisionnaires partagent son opinion et citent eux aussi des preuves dans ce sens, qu’il est formellement interdit d’introduire des aliments ou boissons aux toilettes.

Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l a écrit sur ce sujet (Chou’t Yabiya’ Omer vol.3 chap.1), et sa conclusion pratique est qu’il est interdit d’introduire des aliments ou boissons aux toilettes.
Si l’on est contraint d’introduire un aliment aux toilettes, par exemple, lorsqu’on a un bonbon dans la poche et que l’on n’a pas où le poser, il est permis dans ce cas de l’introduire aux toilettes en étant recouvert par la poche du vêtement ou autre, mais pas découvert.

Des aliments qui ont été introduits aux toilettes en étant découverts, s’il est possible de les rincer 3 fois sous l’eau, il est nécessaire de le faire avant de les consommer. Par exemple, lorsqu’un enfant est entré aux toilettes avec une pomme à la main, il faut rincer la pomme 3 fois sous l’eau avant de la consommer.
Mais s’il s’agit d’un aliment que l’on ne peut pas rincer - même s’il y a effectivement des décisionnaires qui autorisent de consommer - celui qui s’imposera la rigueur dans ce cas, sera digne de la Bénédiction du Bien.

Conclusion: On ne doit pas introduire des aliments ou des boissons aux toilettes.
Si un aliment y a été introduit, s’il est possible de le faire, il faut le rincer 3 fois sous l’eau. S’il n’est pas possible de le rincer, il est souhaitable de s’imposer la rigueur de ne pas le consommer.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav