Halacha pour jeudi 2 Cheshvan 5779 11 octobre 2018              

Date de la Halacha: 2 Cheshvan 5779 11 octobre 2018

Catégorie: General


Jour anniversaire de la 5ème année depuis la disparition de notre maitre le Rav z.ts.l

Ce soir jeudi ainsi que demain vendredi (3 Mar ‘Hechvan), est commémorée la date anniversaire de la disparition de notre grand maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, et nous allons dire des propos en relation avec cet évènement. (Basés essentiellement sur des propos de Hesped prononcés par notre maitre le Rav z.st.l lui-même à diverses occasions).

Il est dit dans un verset, juste avant qu’Hachem ne détruise la ville de Sédom:
« Hachem dit : Dois-je cacher à Avraham ce que je m’apprête à faire ?! Avraham sera un peuple grand et puissant, toutes les nations de la terre seront bénies grâce à lui, car je sais qu’il ordonnera à ses enfants et à son foyer après lui, d’observer le chemin d’Hachem, et d’accomplir la Tsédaka et la justice… »

Cela signifie que lorsqu’Hachem vient détailler la particularité d’Avraham Avinou, il ne trouve pas juste de mentionner ses propres qualités personnelles, comme sa bonté ou sa sagesse, mais uniquement cette aptitude qu’avait Avraham Avinou à se soucier que ses enfants et sa descendance suivent le chemin d’Hachem.

Cela nous interpelle sévèrement !
Avraham Avinou, qui était le pilier du monde, le pilier de la bonté, l’homme qui contenait tout ! Pourquoi Hachem ne trouve aucune bonne qualité pour vanter Avraham hormis ce qu’il dit ici : « car je sais qu’il ordonnera à ses enfants et à son foyer après lui … » ?!

Il est également dit au sujet d’Avraham Avinou:
« Il planta un arbre à Béer Chéva’, il proclama le Nom d’Hachem. »
Nos maitres commentent ce verset ainsi dans la Guémara Sotta (10a):
Il ne faut pas comprendre « Il proclama (Vaykra) » mais « il fit proclamer (Vayakri) », car Avraham Avinou fit proclamer le Nom d’Hachem dans la bouche de chaque passant.
Cela signifie qu’Avraham faisait mériter le monde entier en introduisant la foi en Hachem.
Nous apprenons de là que cette aptitude chez Avraham Avinou est comme le diamant de la couronne, au-dessus de toutes ses autres qualités, car rapprocher les autres vers leur véritable source, est une chose d’une importance incomparable chez Hachem.

Notre maitre le Rav z.ts.l avait coutume de dire : quelle utilité y a-t-il dans le Hesped (éloge funèbre)? Est-ce que nous allons décerner une médaille au défunt?!
Quelle utilité y a-t-il dans cela?
En réalité, l’utilité essentielle du Hesped est d’éveiller les auditeurs à se repentir, à s’engager à prendre quelque chose des qualités exceptionnelles du défunt.
Ceci représente une utilité puissante pour le défunt, car ainsi il monte de niveau en niveau dans les mondes supérieurs.

Notre maitre Rabbénou z.ts.l, avec toutes ses compétences hors du commun, tout en étant un génie de la Torah, maitrisant tous les domaines de la Torah, il était aussi un assidu notoire dans son étude, à l’image des assidus dans les générations passées. Tous les jours de sa vie, il était attaché à l’amour de la sainte Torah et se sanctifiait de sa sainteté. Tous ceux qui l’ont connu savaient qu’il était extrêmement difficile de détourner son esprit de l’étude, même pour un court instant.

Et malgré tout cela, il a passé sa vie à se déplacer d’un endroit à l’autre pour faire gagner des mérites à la collectivité.
Déjà dans sa jeunesse, il voyageait chaque mercredi dans l’une des villes du pays, Achkélon, Néharya, Achdod pu autre, il y cherchait une synagogue où il pénétrait avec son accompagnateur qui disait à l’assemblée : « Il y a ici un ‘Ha’ham qui désire parler entre Min’ha et Arvit, voulez-vous entendre de la Torah de sa bouche ? »
Toute l’assemblée – qui était constituée de Séfaradim, qui aiment la Torah – acceptait immédiatement. Notre maitre le Rav z.ts.l se levait et prononçait devant eux des paroles de sagesse et de morale, il les réconfortait avec des bonnes paroles, il les encourageait à observer les Mitsvot de la Torah, à envoyer les enfants dans des établissements de Torah. Il interrompait sa propre étude de la Torah pour cela durant toute sa vie. Tout son être était rempli d’amour pour le peuple d’Israël!
Combien de gens simples ont changés significativement d’une extrême à l’autre par le mérite de l’activité et de l’identité de notre maitre le Rav z.ts.l, qui était comme un véritable puits pour ramener le cœur des parents vers les enfants et celui des enfants vers leurs parents!

Nous devons nous souvenir de la douceur de la Torah qui se trouvait dans la bouche de notre maitre le Rav z.ts.l, particulièrement dans notre génération où le monde se détériore de plus en plus, où la matérialité engloutie le monde entier, où la spiritualité devient une notion dont presque plus personne ne s’occupe, où il est très difficile à l’homme de méditer sur la valeur particulière de l’étude de la sainte Torah, ainsi que sur les qualités spirituelles du judaïsme.
C’est précisément dans une telle époque qu’il est un devoir pour nous de revenir en arrière et de se rappeler à nous même les attitudes de ces grands de ce monde qui nous ont quittés.
Il est un devoir pour nous de se rappeler le sacrifice que notre maitre le Rav z.ts.l faisait de sa personne, de quelle manière il a étudié la Torah avec assiduité dans son enfance dans une pauvreté et une misère indicibles, de quelle manière il luttait contre le sommeil jour et nuit pour gagner la couronne de la connaissance de la Torah.
Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons nous aussi éduquer nos propres enfants après nous, afin qu’ils se souviennent de toutes ses grandes figures de gloire qui ont légué la Torah à Israël, et nous marcherons sur leurs traces jusqu’à la venue du Machia’h. Comme la Torah l’a promis : « Elle ne sera pas oubliée de sa descendance », car malgré toutes les vagues de matérialité qui inondent le monde, la lumière de la Torah continuera à briller et à éclairer les cœurs du peuple d’Israël.

Le Gaon Rabbi David YOSSEF Chlita (digne fils de notre maitre le Rav z.ts.l) nous a raconté qu’une fois, il étudiait avec notre maitre le Rav z.ts.l un sujet de la Guémara Yébamott.
Durant un court instant, notre maitre le Rav z.ts.l s’est mis à trembler comme quelqu’un pris d’une forte grippe.
Rabbi David lui demanda:
« Papa ! Qu’est ce qu’il t’arrive ?! »
Notre maitre le Rav z.ts.l lui répondit:
« Je me suis souvenu à l’instant la première fois où j’ai étudié en profondeur ce sujet de la Guémara. J’étais assis dans la synagogue Chochanim LéDavid (Jérusalem) durant toute la nuit. Il faisait très froid, et de l’eau filtrait du toit. Lorsque je me suis endormi sur ma chaise, j’ai mis une couverture sur ma tête. L’eau coulait sur ma tête et j’ai attrapé froid. Et là maintenant, j’ai revécu la même sensation lorsque j’ai vu de nouveau ce passage de la Guémara. »

Voici à quoi ressemble le sacrifice pour l’étude de la Torah!
Nous ne devons surtout pas oublier quel ustensile rempli de bénédiction nous avons dans les mains, soyons heureux d’avoir ce mérite!
Nous devons nous renforcer dans la sainte Torah de toutes nos forces, à la lumière de la Torah de notre maitre le Rav z.ts.l.

Notre maitre le Rav z.ts.l a eut le mérite de redresser le judaïsme Séfarade.
Si dans la génération précédente, il semblait que l’âme du judaïsme Séfarade était sur le point de fleurir, c’est précisément à ce moment qu’Hachem envoya notre maitre le Rav z.ts.l, qui était un personnage prodigieux déjà dans son enfance. L’homme qui se dressa pour sauver son peuple, lorsqu’il commença à diffuser la Torah depuis son enfance, et par son génie, il légua une méthode de décision Halachique établie et ordonnée qu’il transmit à ses milliers d’élèves.
L’homme qui insista pour que des millions de personnes du peuple d’Israël à travers le monde reviennent vers leur Père qui est aux Cieux.
L’homme qui motiva d’autres à créer d’innombrables établissements de Torah.
L’homme qui récolta des millions de Dollars de l’étranger pour soutenir le « ‘Hinou’h ‘Atsmaï » (l’éducation religieuse indépendante en Israël) afin que tous les enfants juifs puissent avoir dans n’importe quel endroit du pays un cadre digne de ce nom pour être éduqué à l’ombre des piliers de la Torah et de la crainte.

Notre maitre le Rav z.ts.l a tout fait pour la seule glorification du Nom d’Hachem!
Il n’a jamais retiré le moindre intérêt personnel de toutes ses activités.
Au même titre où notre maitre le Rav z.ts.l ressentait une véritable mission pour le peuple d’Israël et pour notre sainte Torah, ainsi il transmettait cette sensation aux autres !
« Renforcez-vous et nous serons forts ! Diffusez notre Torah et ses voies en tout endroit que vous pourrez ! Eduquez vos garçons et vos filles sur les bases de la Torah ! Vous les Béné Torah, soyez assidus dans votre étude, jour et nuit, afin que le peuple d’Hachem ne soit jamais comme un troupeau sans berger ! »

Que son mérite nous protège et que nous ayons le mérite de le revoir rapidement et de nos jours lors de la Résurrection des morts, à la tête de la ronde de danse qu’Hachem réalisera dans les temps futurs pour les Justes, Amen Ken Yéhi Ratson.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav