Halacha pour jeudi 21 Tammuz 5781 1 juillet 2021              

Pour l'élévation de l'âme de 
Yossef Ben Moshé SEROUSSI z"l 
dont c'est la Azkara ce Shabbat 30 Kislev. 

Date de la Halacha: 21 Tammuz 5781 1 juillet 2021

Catégorie: General


Suite des règles de « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm

Question: Est-il possible de procéder à la Nétilatt Yadaïm lorsque se trouvent sous les ongles des restes de pâte à modeler ou de pâte pétrie?

Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il ne doit pas y avoir de « ‘Hatsitsa » (élément séparateur) entre la main et l’eau lors de la Nétilatt Yadaïm. Nous avons appris qu’il y a une différence sur ce point entre le cas où l’élément séparateur se trouve sur la majeure partie de la main – auquel cas il est toujours considéré comme « ‘Hatsitsa » - et le cas où il se trouve uniquement sur une partie de la main – auquel cas il ne sera considéré comme « ‘Hatsitsa » que lorsqu’il s’agit d’une chose que la plupart des gens ont l’exigence personnelle de ne pas laisser une telle saleté sur la main.
Nous allons à présent expliquer davantage les choses.

Une saleté considérablement dégoutante
Une saleté considérablement dégoutante – comme de l’excrément ou de la boue – se trouvant sous l’ongle, est toujours considérée comme « ‘Hatsitsa ».
Ceci en raison du fait que la plupart des gens ont très rigoureusement l’exigence personnelle de ne pas laisser une telle saleté sous leurs ongles.
Par conséquent, quelqu’un qui aurait procédé à la Nétilatt Yadaïm avec une telle saleté aussi dégoutante sous ses ongles, devra de nouveau procédé à la Nétilatt Yadaïm après avoir nettoyé ses ongles (Michna Béroura chap.161 note 2).

Une saleté qui n’est pas dégoutante, lorsqu’elle se trouve « face à la peau » et lorsqu’elle ne se trouve « pas face à la peau »
Mais lorsqu’il s’agit d’une saleté dont la plupart des gens ont l’usage de ne pas retirer systématiquement sous les ongles, et qui n’ont pas forcément l’exigence personnelle de nettoyer à chaque fois, cela va dépendre de l’endroit exact sous l’ongle :
Si la saleté se trouve « face à la peau », elle n’est pas considérée comme « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.
Mais si elle ne se trouve pas « face à la peau », elle est considérée comme « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm, comme nous allons l’expliquer.

L’ongle est constitué d’une partie collée à la peau des doigts, et d’une autre partie qui dépasse légèrement la peau (la partie que l’on coupe lorsqu’on se coupe les ongles).
Cette partie qui dépasse la peau doit être minutieusement nettoyée.
Par contre, la partie de l’ongle collée à la peau où se trouverait un peu de saleté, ne doit pas nécessairement être nettoyée, car en général, la plupart des gens n’ont pas l’exigence personnelle de nettoyer systématiquement ce genre de saleté puisque la chose entrainerait une certaine souffrance et un grand effort.

De la pâte pétrie ou de la pâte à modeler
Tout ceci, lorsqu’il s’agit d’une saleté ordinaire se trouvant sous les ongles.
Mais s’il s’agit d’une saleté provenant d’une pâte pétrie – par exemple lorsqu’une femme a pétrie une pâte pour faire du pain ou autre, ou bien d’une personne qui a manipulé de la pâte à modeler – dans ce cas, la plupart des gens ont l’exigence personnelle de la retirer. Par conséquent, une telle saleté est considérée comme « ‘Hatsitsa » lors de la Nétilatt Yadaïm dans tous les cas. (Choul’han ‘Arou’h chap.161).

Conclusion: Lorsqu’une saleté se trouve sous l’ongle, s’il s’agit d’une saleté qu’il est d’usage de retirer, comme des restes de pâte pétrie ou de pâte à modeler, ou bien une chose particulièrement dégoutante, une telle saleté est considérée dans tous les cas comme « ‘Hatsitsa ».
Mais s’il s’agit d’une saleté ordinaire se trouvant sous l’ongle, si elle se trouve dans la partie recouverte par l’ongle, là où il est collé à la peau des doigts, elle n’est pas considérée comme « ‘Hatsitsa », car la plupart des gens n’ont pas l’usage de la nettoyer.
Par contre, si la saleté se trouve dans la partie de l’ongle qui dépasse de la peau, il faudra la nettoyer avant de procéder à la Nétilatt Yadaïm.
(A postériori, si quelqu’un n’a pas nettoyé ses ongles d’une saleté ordinaire, de notre époque où l’on n’a pas forcément l’exigence personnelle de nettoyer les ongles, une telle saleté n’est pas considérée – à postériori – comme « ‘Hatsitsa » pour une personne qui n’a pas l’exigence de la nettoyer. Voir Halacha Béroura vol.8 page 227).
Mais de la pâte ou autre exemple similaire est toujours considérée comme « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav