Halacha pour mardi 23 Shevat 5780 18 février 2020              

Date de la Halacha: 23 Shevat 5780 18 février 2020

Catégorie: Chabbat


Dégonder des portes ou des fenêtres pendant Chabbat

Question: Est-il permis de dégonder pendant Chabbat une porte ou une fenêtre?

Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de « construire ». De même qu’il est interdit de construire pendant Chabbat ou d’ajouter un supplément sur une construction, ainsi il est interdit de détruire une chose construite. Il s’agit là de l’interdiction de « détruire ».

Nous allons à présent traiter de la question qui nous est soumise.
Les portes et les fenêtres d’une maison sont fixées aux murs de la maison, mais d’autre part, elles sont construites de façon indépendante et seulement posées et fixées au moyen de gonds ou de rails. Par conséquent, il faut définir si le fait de poser ou de dégonder une porte pendant Chabbat constitue ou pas une interdiction à titre de construire ou de détruire pendant Chabbat.

Notre maitre le RAMBAM (chap.10 des règles relatives à Chabbat) écrit en ces termes : « Celui qui replace pendant Chabbat la porte d’un puits (ou d’une trappe), d’une fosse ou d’une galerie, ce geste représente un dérivé de l’interdiction de construire. » Cela signifie qu’une porte qui était dégondée avant Chabbat, et que l’on replace pendant Chabbat, un tel geste est condamnable à titre de l’interdiction de « construire » pendant Chabbat. De même, si l’on dégonde une porte pendant Chabbat, on est condamnable à titre de « détruire ».

C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.308) en expliquant qu’étant donné que les portes sont fixées à la construction elle-même fixée au sol, ce geste représente l’interdiction de construire et de détruire pendant Chabbat.

Notre maitre le RAN (sur Chabbat 47, dans les Halah’ot) écrit que le fait de dégonder et de restituer des portes pendant Chabbat représente une véritable construction pendant Chabbat.

C’est pour cela que le TAZ (Touré Zahav) écrit que les personnes qui dégondent pendant Chabbat des portes ou des fenêtres, transgressent un interdit de la Torah pendant Chabbat, et sont passibles d’un sacrifice expiatoire. C’est ainsi que tranche également le Gaon Rabbi H’aïm FALLAG’I dans son livre Kaf Ha-‘Haïm.

Cependant, le Gaon auteur du H’azon Ich (chap.50 note 10) écrit que les portes et les fenêtres de notre époque sont posées de manière souple et tournent sur leurs gonds, et il est relativement facile de les dégonder. De ce fait, il n’y a pas forcément un interdit selon la Torah de les dégonder ou de les replacer, mais seulement un interdit selon nos maitres. Tel est également l’avis d’autres grands décisionnaires sur le fondement de l’interdit de dégonder ou de replacer des portes ou des fenêtres, qu’il n’y a pas là un véritable interdit selon la Torah.
Quoi qu’il en soit, sur le plan pratique, il est certain qu’il est catégoriquement interdit de dégonder des portes ou des fenêtres pendant Chabbat ou des les replacer. (voir aussi ‘Hazon Ovadia-Chabbat vol.5 page 283).

En conclusion: Il est interdit de dégonder ou de replacer des portes ou des fenêtres pendant Chabbat.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav